[Voiture-Balai 2022] Speglas – Time, Futility & Death

Pas de commentaires      163
Style: Open Death metal Annee de sortie: 2023Label: Pulverised Records

Celui-ci a bien été écouté depuis sa sortie, mais n’avait pas fait l’objet d’une chronique en bonne et due forme. Time, Futility & Death semble majoritairement considéré comme un EP, même s’il dure tout de même plus de 28 minutes. Ce qui est beaucoup plus long que New Lords de Mindforce considéré comme un album, avec seulement 17 minutes et quelques au compteur… Allez comprendre la logique!

Album ou EP qu’importe, car ce qui compte c’est que cette production des suédois de Speglas, est leur deuxième, après Birth, Dreams & Death (considéré également comme un EP, du haut de ses 21 minutes), paru en 2015.

Il est donc encore une fois question de mort sur leur opus de 2022, dans un genre qui rappellera immédiatement celui pratiqué par Morbus Chron sur leur extraordinaire et ultime album Sweven, et également par Sweven sur leur excellent The Eternal Resonance paru en 2020. Et pour cause, on retrouve dans Speglas le guitariste lead de Sweven, Isak Koskinen Rosemarin qui prend ici en charge les vocaux et laisse la guitare à un certain Alexi Hedlund. Et à la production de ce Time, Futility & Death, qui retrouve-t-on ? Je vous le donne en mille : Robert Andersson, tête pensante et chanteur de feu Morbus Chron et désormais Sweven.

On reste donc en famille chez les suédois et ça s’entend immédiatement quand le disque démarre : tous les morceaux auraient en effet pu figurer sur un album de Morbus Chron ou Sweven. Ce serait un problème si c’était mal fait, mais c’est au contraire un régal tant c’est une fois de plus bien foutu, les 5 compos (dont une intro) étant toutes réussies et suffisamment riches pour captiver sans mal du début à la fin même lorsqu’elles s’étalent sur plus de 6 minutes, comme sur le très beau « At the Precipice », sur lequel on retrouve de très beaux chœurs qui viennent ponctuellement apporter une petite touche de nouveauté. Car même vocalement Isak Koskinen imite à merveille celui qui semble être son influence voire même son modèle, Robert Andersson. Il ne lui manque peut-être que la folie dans laquelle Robba aime parfois à se perdre, se concentrant sur les éructations aboyées si caractéristiques qu’on connaît. Un titre comme le final de 8 minutes « One Last Midnight » contient tout ce qui faisait déjà le charme des formations suédoises d’Andersson, ce sens de la mélodie qui fait mouche, ces accélérations bien senties (l’accélération finale de la double grosse caisse fait son petit effet) et cet engagement vocal sans faille.

En bref et pour faire simple : si vous vous sentez orphelin de Morbus Chron et appréciez le death metal aéré et ouvert (à la Chapel of Disease), foncez! Aucune chance que vous soyez déçu (ni par le précédent EP d’ailleurs).

SPEGLAS « Time, Futility & Death » (Full EP Stream) – YouTube

Tracklist :
01 – Leap
02 – Avow
03 – Voyage
04 – At the Precipice
05 – One Last Midnight

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1177 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *