Garwall – Black Beast

2 Commentaires      802
Style: heavy/blackAnnee de sortie: 2004Label: Holy Records

C’est après deux démos ( Inhumana Crudelitas , 1999 et Abyssus Abyssum Invocat , 2002) n’ayant pas vraiment fait beaucoup de vagues, que le groupe Garwall nous livre aujourd’hui son premier album, Black Beast de son petit nom.

Après en avoir tant entendu parler de tous côtés, majoritairement en bien, inutile de vous dire mon impatience à l’idée de l’écouter enfin… pour un résultat finalement bien mitigé. Sûr que les 4 français n’en sont plus à leurs premières repetitions, le niveau technique de ce Black Beast plaçant tout de même la barre assez haut, et que par conséquent l’écoute de cette gallette ne laisse pas de marbre. Riffs de guitare endiablés (« Pride », « The Seventh Seal Of Consequences », « Veni Vidi Vinci »), batterie ma foi véloce et très carrée (« Mass Of Worms », « Abyssus Abyssum Invocat », « Black Beast »), chant à la hauteur de leur heavy/ black rappelant fortement des groupes tels que Dissection ou encore Enslaved.

Mais quand bien même le niveau des musiciens, aussi bien que de la production plutôt soignée, soient loin de faire défaut, le « talon d’achille » de ce Black Beast se situe bel et bien au niveau de sa personnalité. S’il est bien une chose me gênant à l’écoute d’un album (excepté la production « true » black metal) encore inédit à mes oreilles, est d’en achever le parcours avec la désagréable sensation d’avoir entendu 10 fois (8 en l’occurence) la même chanson, fait malheureusement notoire sur ce skeud aux compos assez répétitives.

Avec l’évolution actuelle de la scène française (voire même des groupes français eux mêmes), cet album, mis en valeur par une prod signée Holy Records, ne pousse définitivement pas le bouchon avec assez de force et d’inspiration pour se sortir du lot des groupes au potentiel bien réel mais n’en ayant pas exploité la moitié. Un groupe à suivre et soutenir tout de même, gageant que sa technique saura le faire évoluer dans une voie plus personnelle et créative, nous laissant augurer un prochain album des plus prometteurs. Sans oublier que ce dernier ne sera jamais que le second.

  1. pride
  2. mass of worms
  3. the seventh seal of consequences
  4. abyssus abyssum invocat
  5. garwall
  6. veni vidi vici
  7. les ecorchés
  8. black beast
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    J’en avais vu qu’un petit bout au VS fest et ça avait l’air pas mal, je me rapelle avoir scotché sur le guitariste.

  2. Zguégué says:

    J’ai essayé de faire la chro la plus objective possible, mais franchement plus j’écoute et plus je trouve ça… nul :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *