Fargue – Phosphène

Pas de commentaires      1 210
Style: ambient/drone/post-rockAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Quand tu vois le pedigree des membres d’un nouveau groupe, tu peux anticiper sur le style auquel tu vas avoir affaire… ou pas. Fargue est un jeune duo composé de têtes déjà aperçues auparavant: Eeli Helin (Fawn Limbs, Mireplaner) et Samuel Vaney (Cortez), une joute entre Finlande et Suisse pour un chaos sonore extrême. Ah bah non ! Tout le contraire, ou presque…

Car Fargue tend à jouer la carte de l’apaisement plutôt que la furie chaotique ou l’écrasement vertébral. Les quatre titres de cet EP sont donc dédiés aux phosphènes, phénomène visuel dont j’ignorais la caractérisation: il s’agit d’une sensation de lumière dans la rétine par un agent autre que la lumière elle-même. Un phénomène scientifique assez spécial donc, prenant en compte des éléments organiques comme non-organiques comme l’explique le duo sur son Bandcamp. Fargue tend donc ici à mettre en musique ce phénomène en explorant les textures sonores.

Quelque part entre drone et post-rock, les trente minutes de ce Phosphène sont telles des nappes sonores (sans voix) envoûtantes, enveloppant l’espace de manière très mystérieuse comme si les sons s’évaporaient dans un halo de lumière plus ou moins scintillant. Et si pour beaucoup drone rime avec vrombissement d’amplis et mur de son oppressant, Fargue produit l’effet inverse tant les sons semblent s’élever, disparaissant dans un reflet. Certes, il y aura quand même quelques passages plus ombrageux comme pendant « Le moyen de fuite », mais pour le coup c’est la lumière, ou celle que l’on a cru voir (car les sens sont un peu troublés), qui semble l’emporter. Une demi-heure hors du temps pour une approche artistique très originale.

  1. Au travers de la lumière, l’ombre n’est que poussière
  2. L’exorcisme
  3. Le moyen de fuite
  4. Ils affichaient des sourires, tu dissimulais ta vacuité

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *