Foreign Hands – Bleed The Dream

Pas de commentaires      182
Style: metalcore à l'ancienneAnnee de sortie: 2022Label: DazeProducteur: Andy Nelson

La scène metalcore actuelle au son clinique teinté de djent vous ennuie ? Foreign Hands est là pour vous remettre dans l’époque bénie où les réseaux sociaux se passaient sur fond de New Friend Requests, de Top 8 et de metalcore lu par un. Ce jeune groupe débarque de son Delaware natal avec un son rappelant fortement la grande époque de Trustkill Records, Ferret Music ou encore (les quelques bons groupes de) Victory Records.

Production sans artifice comme à l’époque, voix bien vénère du chanteur Tyler Norris (mais qui n’hésite pas à chanter (emocore à l’ancienne) un peu ou à parler comme sur le morceau-titre), guitares oscillant entre moshparts et mélodies. Tout ou presque nous ramène ici à du SkyCameFalling mais surtout à du bon vieux Poison The Well période The Opposite Of December (1999), de ses mélodies désenchantées à ses accès de rage (surtout sur « Separation Souvenir »).

Cinq titres se réappropriant le metalcore tel qu’il l’était à ses débuts, sans artifice ni surjeu mais avec énergie et fraicheur. Produit par Andy Nelson (ex-Weekend Nachos) et partiellement composé par Isaac Hale de Knocked Loose (groupe dont on peut percevoir aussi quelques influences), on peut noter qu’en sachant aussi bien s’entourer, le futur s’annonce plutôt bien pour Foreign Hands.

  1. Anemola
  2. Separation Souvenir
  3. A Cardiac Winter
  4. Hesitation Marks
  5. Bleed The Dream

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.