Knocked Loose – You Won’t Go Before You’re Supposed To

Pas de commentaires      264
Style: metal/hardcoreAnnee de sortie: 2024Label: Pure Noise Records

Annoncé au compte-goutte avec des singles plus percutants les uns que les autres, dire que ce nouveau Knocked Loose était attendu était un euphémisme. La réputation du groupe du Kentucky n’est plus à faire, maîtrisant tant son metal/hardcore désormais reconnaissable entre mille que son imagerie, proposant des clips baignés d’une atmosphère particulièrement glauque. Et comme prévu, ce nouvel album est une énorme mandale, augmentant encore un peu plus le curseur de véhémence.

« Thirst » et son intro façon cloche tibétaine n’attendra pas bien longtemps pour nous confirmer ça, moins de deux minutes pied au plancher avec une production épaisse et un Brian Garris déjà très très énervé. Knocked Loose sonne ici plus méchant que jamais, et va même venir transformer Poppy en furie sur l’énorme « Suffocate », leur furieux dernier single en date dont vous pouvez voir le clip ci-dessous (on n’attendait pas la demoiselle dans ce registre, une piste à suivre à l’avenir ?).

Totalement dans la lignée d’Upon Loss singles sorti l’année dernière, You Won’t Go Before You’re Supposed To poursuit dans cette exploration sonore beaucoup sombre qu’auparavant, où les accélérations assassines et les nombreux breakdowns destructeurs s’imbriquent aisément dans cette atmosphère particulièrement vicieuse, avec cette espèce d’onde malfaisante comme fil rouge. Ce accompagnant quelques envies néo voire indus comme sur « Take Me Home ».

Une fois de plus (et les réfractaires pourront râler encore une fois), les vocaux perçants du chanteur font toute l’identité de Knocked Loose mais ses comparses ne sont pas en reste: les deux guitaristes y allant régulièrement de leurs hurlements contrastés tandis que leurs riffs s’affolent généreusement dans le chaos entre deux breakdowns mais sortent aussi quelques passages groovy/mélo de haute volée (le chorus sludgy de « Dont Reach For Me » ou bien la conclusion « Sit & Mourn » contenant une mélancolie plus prégnante). Le bassiste, lui, insuffle tout le poids nécessaire (souvent démesuré !) tandis que le batteur montre toute l’étendue de son talent en terme de puissance et de technique, avec un peu de « fun » au milieu comme la rythmique reggaeton (oui) pendant « Suffocate ».

Bref, ce nouvel album tient toutes ses promesses en matière de brutalité et de nerfs à vif. On reprochera seulement sa durée assez courte (même pas une demi-heure, on aurait bien pris un peu de rab !), surtout que les trois singles étaient connus en avance, ce qui ne nous fait pas tant de nouveauté à la découverte de l’album en intégralité. Mais va-t-on chipoter pour si peu ? Bien entendu que non !

Knocked Loose s’impose ici comme l’un des plus GROS groupes de cette scène metal/hardcore moderne, poursuivant dans son optique toute personnelle en sachant se réinventer… en une sorte d’énorme monstruosité (prenant vie lors de leurs incroyables lives !). Succès amplement mérité pour le groupe avec cet album cassage de bouches (véridique, j’en ai vu en live ayant perdu quelques dents !) qui figurera certainement très très bien placé dans les tops de l’année.

  1. Thirst
  2. Piece By Piece
  3. Suffocate
  4. Don’t Reach For Me
  5. Moss Covers All
  6. Take Me Home
  7. Slaughterhouse
  8. The Calm That Keeps You Awake
  9. Blinding Faith
  10. Sit & Mourn

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *