Greg Puciato – Mirrorcell

Pas de commentaires      234
Style: alternatif/rock/new waveAnnee de sortie: 2022Label: Federal Prisoner

Depuis que The Dillinger Escape Plan n’est plus, Greg Puciato participe à des projets tels que Spylacopa, Killer Be Killed ou encore The Black Queen, ouvrant ses envies artistiques à d’autres courants que le mathcore. Pour son second album sous son propre patronyme (après Child Soldier: Creator Of God, sorti en 2020), le prolifique vocaliste y met tout ce qu’il possède, ses mélodies vocales immédiatement reconnaissables et quelques hurlements/modulations vocales comme à la bonne époque.

Greg n’est pas tout seul sur ce Mirrorcell, même s’il se charge ici de toute l’écriture, la composition et de la majorité des instruments. Il est épaulé par un batteur et pas n’importe lequel puisque c’est Chris Hornbrook (Poison The Well) qui occupe ce poste (comme sur le premier album). On compte aussi une invitée de marque en la personne de Reba Meyers (Code Orange) sur « Lowered » où les voix affichent une jolie complémentarité sur un titre envoûtant aux relents goth pop/new wave (un aspect que l’on retrouve sur le planant « Rainbows Underground » ou encore « We » au feeling proche de The Cure).

Pour le reste, Mirrorcell est varié, alternant titres typés rock alternatif (« Never Wanted That ») et inspirations allant du côté de Deftones (« I, Eclipse »), du sludge (l’énorme conclusion « All Waves To Nothing » où l’on retrouve avec plaisir le Greg Puciato agressif qu’on aime à côté de ses autres facettes) ou encore des parties heavy rock efficaces (« No More Lives To Go »). Bref, un mélange des genres ouvert montrant encore de nouvelles choses comparé au premier album.

La preuve de la largesse de ses inspirations (modernes comme nostalgiques des 80’s) et de sa puissance vocale toujours au sommet. Alors certes, certains tiqueront sur l’aspect plutôt systématique des refrains mélodiques (les mêmes qui détestaient les incartades pop de Dillinger), mais force est de constater de la sensibilité découlant de cet album, voyage singulier proposé par un gars aux inspirations encore plus étendues qu’on ne le soupçonnait.

  1. In This Hell You Find Yourself
  2. Reality Spiral
  3. No More Lives To Go
  4. Never Wanted That
  5. Lowered
  6. We
  7. I, Eclipse
  8. Rainbows Underground
  9. All Waves To Nothing

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *