White Lies – Big TV

1 Commentaire      1 457
Style: indie-pop/new waveAnnee de sortie: 2013Label: Fiction RecordsProducteur: Ed Buller

Sans vraiment faire de bruit, White Lies revient en cet été 2013 avec son troisième album Big TV. Plutôt confidentiel chez nous, le groupe anglais avait pourtant signé jusqu’alors deux albums d’indie pop, lorgnant vers un revival new-wave, ponctués de tubes entre rythmiques martialo-dansantes et feeling nostalgico-mélancolique.

Big TV ne fera pas mentir cet amour des années 80’s, et ce dès le titre d’ouverture éponyme mêlant electro à l’ancienne et pop rock bien troussée. La voix suave et profonde d’Harry McVeigh mène toujours les débats mais il manque ici un peu de sensibilité à l’ensemble pour convaincre d’emblée. Ce sera un peu le même constat pour There Goes Our Love Again, premier single qui, malgré une rythmique entrainante, lassera bien trop rapidement, la faute à un jeu sur l’écho un poil too much.

Une entame plutôt moyenne relevée ensuite par deux morceaux sublimes, certes sophistiqués mais plus simples dans leur construction. First Time Caller est clairement LE tube de cet album: des arrangements moins tape à l’œil (pourtant paradoxalement on y trouve un orchestre) alliés à une mélodie poignante sur le refrain, simplement superbe. Mother Tongue est du même tonneau (sans l’orchestre), tout y est sublime, même le refrain qu’on pourrait pourtant juger comme singerie de Tears For Fears. Ensuite, du reste de l’album oscillant entre synth-pop kitsch et pop-rock à renfort de guitare, on retiendra notamment le « shoegazien » Change qui, sans être larmoyant, fait planer dans un océan de douceur, ainsi que Be Your Man qui, même s’il sonne un peu désuet, se révèle très efficace.

En bref, ce nouvel album de White Lies parlera très certainement aux nostalgiques ayant leurs oreilles restées dans les années 80 (enfin du bon côté, pas celui d’âge tendre et tête de bois). Évoquant Depeche Mode, Echo & The Bunnymen, New Order ou plus récemment Editors, ce nouvel album de White Lies remet au goût du jour ces sonorités aujourd’hui disparues des bacs – ces derniers étant d’ailleurs eux-mêmes en voie de disparition – et le résultat se révèle un peu en dent de scie malheureusement. Entre morceaux forts et élégants et d’autres moins marquants, Big TV est inégal mais plein de charme. Cela ne révolutionnera pas le rock anglais mais fera quand même passer un bon moment.

  1. Big TV
  2. There Goes Our Love Again
  3. Space I
  4. First Time Caller
  5. Mother Tongue
  6. Getting Even
  7. Change
  8. Be Your Man
  9. Space II
  10. Tricky To Love
  11. Heaven Wait
  12. Goldmine

Site officiel
Facebook

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. krakoukass krakoukass says:

    Je kiffe toujours ce groupe! Même si la fin de l’album est moins réussie, jusqu’au 9ème titre c’est assez parfait dans le genre. Beaucoup plus intéressant que le dernier Editors à mon avis. Et « There Goes Our Love Again » est un putain de single imparable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *