Portrayal Of Guilt – Suffering Is A Gift

Pas de commentaires      985
Style: black metal/emoviolenceAnnee de sortie: 2019Label: Closed Casket Activities

Inattendue claque de fin 2018, Let Pain Be Your Guide avait réjoui les fans de chaos et d’emoviolence avec cet étonnant savoir-faire en matière de mélange (équilibré) de brutalité et de mélodies abrasives. Portrayal Of Guilt reprend les choses où elles étaient et condense tout ça en à peine dix minutes sur ce nouvel EP, forcément plus féroce.

« Self-Inflicted » est donc une ouverture on ne peut plus véhémente: une petite minute à l’intro noisy puis à la déferlante powerviolence ultra hargneuse. On est cueilli à froid mais « Scarcity » va venir apporter un peu plus de nuances mélodiques façon Majority Rule (influence une fois encore décelable, notamment pendant la montée en puissance en seconde partie de morceau). « Dissolution » enchaîne ensuite sur une excellente mixture de black metal et de hardcore bien tendue, les blasts laissant place à du tremolo tandis que le vocaliste semble s’arracher la glotte avec une scie rouillée.

La seconde partie de l’EP conserve ce côté hargneux/noisy mais développe une atmosphère un peu plus en retenue, groovy sur « Moral Decay », plus lumineuse sur « A Futile Light » qui sert de lancement à « Merciless », surpuissante conclusion de cet EP où l’extrême noirceur côtoie une guitare à la mélodie lancinante avant de terminer en violence bruitiste.

Une fois de plus, Portrayal Of Guilt montre tout son amour à la scène emoviolence de Virginie (Pg.99 et compagnie) mais sait à nouveau créer des ambiances tantôt mélancoliques, tantôt noisy-destructrice (façon Full Of Hell). Un jeune groupe qui va à 100 à l’heure (venant d’ailleurs de sortir un split avec Soft Kill) et qui nous montre à nouveau son très gros potentiel. Des promesses à voir en live ces jours-ci, le groupe sillonnant l’Europe en compagnie de Touché Amoré et Deafheaven.

  1. Self-Inflicted
  2. Scarcity
  3. Dissolution
  4. Moral Decay
  5. A Futile Light
  6. Merciless

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *