Hexis / Telos – Split

1 Commentaire      125
Style: blackened hardcore/chaos X2Annee de sortie: 2023Label: Init Records

Match 100% danois aujourd’hui: les bourlingueurs Hexis (réputés pour leurs incroyablement longues tournées) rencontrent leurs compatriotes Telos, récemment sous les projecteurs avec leur implacable dernier album Delude. De quoi se prendre une double-dose d’ultra violence sur ce split surprise (pas du tout teasé auparavant).

Car les deux formations comptent parmi les meilleures à leur poste alliant versatilité chaotique et lourdeur sludge, chacun à sa manière. Hexis attaque en premier avec « Fallaciae », une minute vingt-cinq où l’on se prend de plein fouet le blackened hardcore infusé autant de Converge et de Celeste, sauvage et baigné d’une atmosphère toujours aussi oppressante. Comme quoi ils trouvent quand même un peu de temps pour aller en studio entre deux tournées fleuves (qui les a même récemment emmenés jusqu’au Timor Oriental, rendez-vous compte !).

A peine plus de temps pour Telos (quinze secondes de plus) avec « Defeatist », titre débutant à fond les ballons du côté du black metal avant que l’on retrouve leur diversité dans le chaos. Entre breaks et dissonances fatales, on reste aussi impressionné par la performance de Victor Kaas (Eyes, et désormais nouveau chanteur de LLNN, cet homme est très occupé !), se montrant à nouveau dément dans ses râles/grognements.

Et ce sera tout. Zéro superflu, même pas quatre minutes au compteur, ça laisse vraiment sur sa faim (surtout que le morceau de Telos s’arrête de manière très abrupte !) tant ces deux titres poutrent. La scène danoise se montre en tout cas particulièrement en forme ces derniers temps et ce (trop court) split en est le témoignage. A quand une tournée commune ?

  1. Hexis – Fallaciae
  2. Telos – Defeatist

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. RBD says:

    J’avais vu Hexis il y a quelques années. Je me souviens d’un gros son fangeux avec la basse qui fuzze et d’un riffing redondant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *