Holy Fawn – Dimensional Bleed

Pas de commentaires      159
Style: indie/post rock/ambient/blackgazeAnnee de sortie: 2022Label: Triple Crown Records/Wax Bodega

De l’eau a coulé sous les ponts pour Holy Fawn. Découvert complètement au hasard en 2018 (le très beau Death Spells), le groupe originaire d’Arizona s’est depuis fait un nom, notamment grâce à la pub faite par Randy Blythe de Lamb Of God qui a souvent arboré un t-shirt à leur effigie ou encore par des tournées en compagnie de groupes comme Cult Of Luna ou Deafheaven. Une renommée grandissante enfin concrétisée par un nouvel album, Dimensional Bleed, dont la thématique principale semble être axée sur la mort et le deuil (des titres comme « Death Is A Relief » ou « True Loss » étant particulièrement parlants).

Holy Fawn nous replonge dans son univers si singulier, à la fois intimiste, profondément triste et essentiellement sur la retenue. Ajoutant pour le coup beaucoup de synthés (comme l’attestait déjà leur EP The Black Moon – 2020), le quartet joue sur les textures, ajoute des couches atmosphériques tout en installant des phases quasi silencieuses (« Hexsewn »). Puis à côté, le pendant nerveux semble d’abord atténué mais les contrastes débarquent finalement sur des titres comme « Death Is A Relief » ou « Void Of Light » où la batterie se déverse telle une cascade (les titres les plus blackgaze de l’album).

Malgré ces moments un peu plus mouvementés, Dimensional Bleed s’oriente majoritairement dans de douces pérégrinations ambient et mélancoliques à la manière de This Will Destroy You. On s’en imprègne plutôt facilement tant leurs mélodies fonctionnent, ce malgré un léger manque de surprise au final (le premier album ayant été une belle claque à l’époque de sa sortie). Un album moins marquant que Death Spells mais qui parvient à suspendre le temps quand même.

  1. Hexsewn
  2. Death Is A Relief
  3. Lift Your Head
  4. Empty Vials
  5. Amaranthine
  6. Dimensional Bleed
  7. Sightless
  8. Void Of Light
  9. True Loss
  10. Blood Memory

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *