My Chemical Romance – 03 février 2005 – Boule Noire – Paris

Pas de commentaires      470

L’ambiance est beaucoup plus relax et bonne enfant que mardi dernier pour le show de KsE. Merci Mon Dieu. Forcément me direz-vous ce n’est pas tout à fait le même genre de musique. Mais un public de crêté à Docs n’aurait pas fait tâche à ce concert de My Chemical Romance, non pas du tout. Car contrairement à l’album, MCR on stage, c’est bien loin d’être lisse et poli. Au sens propre comme au sens figuré. Le son est excellent ni trop fort ni pas assez aussi bien sur Federal en première partie que sur MCR. Par contre Gérard adore se tapper le cul en public, mollarder sur ses fans entre autre. Puis il hurle les passages chantés sur l’album, ou les zappe, au choix. J’exagère un peu. mais pas de beaucoup. Du r’n’r saupoudré de punk, du vrai. Bon apparemment certains n’ont pas apprécié les bonnes blagues du monsieur, personnellement ça m’a bien fait rire.

La première partie fut beaucoup moins agitée. Il faut dire que derrière Federal se cache un homme, un seul à la guitare. Plutôt à l’aise avec un public dédié à sa cause (et pas seulement de filles, un mec en particulier gueulait comme un putois.), la pop folk de Youri séduit. A noter la reprise de « Basket Case » le hit de Green Day.

Déboule alors la troupe d’enragés, sauf le bassiste. Position de lover et déhanchements le tout dans le calme et en rythme. C’est bien le seul membre du groupe à ne prêter aucune attention au public. Il joue. Hein. Par contre les deux guitaristes eux se déchaînent. Je ne reviendrais pas sur Gérard. Ce mec est trop fort. Bref. Apparemment pas sur que le public les connaissent, le groupe choisit de modifier sa set list à la dernière minute et commencent leur set avec le single ‘I’m not OK’. S’en suit Un déluge sonore. Toutes les chansons de leur dernier album ou presque y passent « Helena », « The Ghost Of You », « Vampires Will Never Hurt You ». Un court rappel et hop bve bye love.

En résumé : un bon concert, une ambiance bon enfant et une sécurité toujours omniprésente. quand il s’agit d’évacuer la salle.

Equipe Eklektik

Chroniqueur

Equipe Eklektik

Eklektik est un webzine francophone sur les musiques à guitares saturées et autres musiques actuelles créé en mars 2004.

Equipe Eklektik a écrit 38 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *