hardcore/punk

Depleted Uranium – Origins

Originaire du Canada (de Toronto plus précisément), Depleted Uranium est un quartet énervé respectant le port du masque (à gaz). Origins est leur second album (leur premier éponyme étant sorti en 2018) mais correspond en réalité à leur premier. Et c’est là que vous vous dites « hein quoi ?! ». Explication: l’enregistrement (en live) de ce dernier a eu lieu en 2010, le groupe a conservé tout ça et le sort cette année tel un prequel afin de montrer d’où il vient.

Le Tunnel de l’Enfer – A Tribute To Daylight

Ayant connu quelques mouvements de line-up, Stupid Karate a décidé de se relancer sous un autre nom: Le Tunnel de l’Enfer. Le quartet (agrémenté de membres de Gummo ou encore Penny At Work) est toujours aussi friand de films des années 90, vous aurez d’ailleurs sûrement capté la principale référence du groupe dans le titre de leur premier EP: le film-catastrophe sorti en 1996 Daylight (dont la version québécoise donne carrément le nom du groupe, tout s’explique !), dont l’acteur principal n’est autre que Sylvester Stallone, alors au sommet de sa popularité (un an après Judge Dredd). Eh bien [...]

Nyt Liv – Den Døde Sol

Deux ans après le très bon Ensomhedens Kolde Kald, premier album de ces danois un peu énervés, Nyt Liv revient avec un second long-format, sortant une fois de plus chez les très bons Indisciplinarian (Eyes, Anti Ritual). Et si vous aviez accroché à leur premier album (c’est bien mon cas), celui-ci devrait aussi vous convaincre.

To Forget – Echoes Take Their Place

Jeune trio originaire de Caroline du Sud, To Forget est actif depuis quelques paires d’années, ayant livré jusqu’alors un premier EP éponyme en 2017 et We Are All Condemned To Be Free en 2019. Echoes Take Their Place poursuit dans cette vision personnelle du screamo, mixant mélodies à fleur de peau et rudesse amère.

2021, quelques mini-chroniques d’albums que vous avez (peut-être) manqués

Et voilà, le temps de cligner des yeux et 2022 est arrivé, c’est fou comme le temps passe vite (bonne année au fait !) ! Si bien qu’on a pas eu le temps de vous parler de nombreux albums de 2021 tant cette année a été prolifique. Petite séance de rattrapage avec quelques courtes chroniques dans des genres plutôt variés…
Wayside – Shine Onto Me (shoegaze/grunge – autoproduction)

Premier album pour Wayside, jeune groupe australien qui aurait bien voulu naître dans les années 90 (encore un !). Shine Onto Me est un ravissement pour les oreilles pour [...]

End You – Aimless Dread

S’il fallait choisir un album pour qualifier l’année venant de (presque) s’écouler, peut-être bien que ce End You lui siérait le mieux. En effet, derrière ce one-man band constitué d’Eric Smith (chanteur de feu-The Catalyst, excellent souvenir en live), on retrouve toute la colère mais aussi la confusion se répercutant au travers de ces tensions dues au covid et autres aberrations politico-médiatiques faisant bouillir de l’intérieur le commun des mortels ayant un minimum de jugeotte.

Converge & Chelsea Wolfe – Bloodmoon : I

Vous avez dit Converge & Chelsea Wolfe ? Plutôt Converge & Chelsea Wolfe & Stephen Brodsky si vous permettez.  On espère d’ailleurs que ce dernier n’est simplement pas crédité spécifiquement dans le nom du groupe, car il serait plutôt à considérer comme faisant à nouveau officiellement partie du line-up de la bande de Boston (ce qui augurerait du meilleur pour la suite, rappelons d’ailleurs qu’il était déjà membre permanent à la sortie de l’album When Forever Comes Crashing en 1998, il s’agirait donc d’un retour au bercail). En tout cas il nous paraît indispensable d’insister sur la présence du [...]

Every Time I Die – Radical

2021 est décidément une putain de grande année, avec un nombre d’albums marquants qui ne fait qu’augmenter alors que la fin de l’année approche…
Et ça continue, puisque les américains d’Every Time I Die, dont le dernier album en date (Low Teens) remontait déjà à 2016, nous reviennent avec un opus à la pochette flashy et qui pourrait laisser faussement imaginer qu’ils auraient viré leur cuti. Il n’en est rien… Mais alors vraiment rien à tel point que les amateurs de synthwave en quête de nouveauté en seront pour leurs frais, le metalcore n’roll du groupe de Buffalo étant [...]