hardcore/punk

Nouns – While of Unsound Mind

Très actif à ses débuts avec plusieurs splits et albums entre 2013 et 2014, Nouns a fait ensuite une pause durant de longues années avant de repointer le bout de son nez l’an dernier avec un court EP (Lonely Place Of Dyin) puis ce While of Unsound Mind. Et si le quartet de l’Arkansas est particulier dans son rythme de sorties, il l’est encore plus en ce qui concerne le contenu de ce nouvel opus. Veuillez bien attacher vos ceintures !

Sunflo’er – All These Darlings And Now Me

C’est devenu une habitude désormais, à chaque sortie provenant de chez Dark Trail Records on sait qu’on va se prendre des assauts chaotiques à profusion. Quartet originaire de Potsdam (l’américain, pas l’allemand) ayant connu quelques mouvements de line-up avec l’arrivée du vocaliste Jeff Lyszczarz (le groupe officiait sous forme de trio jusqu’à No Hell, leur album précédent datant de 2018), Sunflo’er l’aime aussi pas mal, le chaos, mais ne désire pas se cloisonner à de l’étourdissement pur et simple.

Second Guessing – Zonder

Avec Second Guessing, l’expression « ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte » apparaît plus que jamais pertinente. Le quartet d’Utrecht n’avait jusqu’à présent que deux EP à son actif (dont le dernier Tijd Verdringt qui a fait son petit effet en 2019), cette fois-ci c’est seulement deux titres qui sont proposés sur ce Zonder, mais alors quels titres !

Greber – Fright Without

Découverts avec le très bon Cemetery Preston il y a déjà cinq ans, le duo canadien Greber fait son retour en long-format (ils ont entretemps sorti des splits, avec Minors en 2019 puis avec Cell Press, Anthesis et Botfly l’an dernier). Pour l’occasion, Marc Bourgon (basse/chant, ex-Fuck The Facts) et son compère batteur Steve Vargas (The Great Sabatini) se sont payés les services de Kurt Ballou pour un mixage optimal de leur violence sonore.

Petrol Girls – Baby

Vous avez apprécié la déflagration punk d’Amyl and the Sniffers sortie l’année dernière ? Vous allez pouvoir prendre votre dose de rappel, grâce à ce nouvel album (le 3ème) des Petrol Girls (un patronyme fortement d’actualité vous ne trouvez pas?) intitulé Baby. Point de chansons d’amour ici malgré ce titre (ironique évidemment, en particulier compte tenu du titre du 4ème morceau), mais au contraire des cris et de la fureur à la pelle. On avait loué l’année dernière la prestation et la folie d’Amy Taylor (chanteuse d’Amyl and the Sniffers) et bien sachez que Ren Aldridge, la chanteuse des [...]

thoughtcrimes – Altered Pasts

Fortement attendu depuis l’excellent EP Tap Night, thoughtcrimes débarque enfin avec son premier long-format et le résultat devrait combler les fans de l’un des fameux anciens groupes de Billy Rymer (batterie): The Dillinger Escape Plan (pour rappel il est aussi passé chez End et Glassjaw). En effet, on retrouve sur Altered Pasts toute la versatilité qui caractérisait la bande à Greg Pucciato, capable de mixer violence frontale, passages alambiqués et mélodies captivantes.

Pilori – Quand Bien Même L’Enfer et le Déluge S’abattraient sur Nous

Après un remarquable premier essai (A Nos Morts) sorti il y a deux ans, les rouennais font enfin leur retour avec un nouvel album au titre annonciateur d’un bien sombre programme. Quand Bien Même L’Enfer et le Déluge S’abattraient sur Nous se place bien dans la continuité de son prédécesseur, le quartet appréciant toujours autant diluer sa colère (noire) dans un conglomérat de riffs bien massifs et de tension perpétuellement à vif.

Miasmes – Vermines

Jeune trio débuté l’an dernier par d’anciens membres de Como Muertos (entre autres), Miasmes débarque avec un premier EP repéré par Les Acteurs de l’Ombre. Vermines nous emmène dans un black metal caractérisé par un son bien raw allié à une virulence de tous les instants.

Piri Reis – Ritma

Tirant son nom d’un fameux cartographe ottoman du XVIème siècle, Piri Reis est une formation d’un pays assez peu en vue niveau musique: la Malaisie. Ce quintet est actif depuis déjà quelques années, ayant sorti quelques splits avec Coma Regalia ou Child Meadow, ce qui a créé une petite émulation dans le milieu screamo/emoviolence, si bien que Ritma, leur premier véritable album, sort conjointement chez Moment Of Collapse Records, Zegema Beach Records, React With Protest Records et Framecode Records (si ce dernier, local, n’est pas très connu, les trois autres sont des labels références pour les amateurs du genre).

Flesh Machine – Pray To The Hive

S’il y a des amateurs de deathcore alléchés à la vue du logo de Flesh Machine, ils peuvent tout de suite quitter cette chronique car ce jeune groupe venu de Richmond (Virginie) n’en joue point. Au menu de ce Pray To The Hive, on a en réalité un mix de screamo, noise et post-hardcore joué par un tout jeune trio.