hardcore/punk

Eyes – Congratulations

Presque trois ans après le fabuleux Underperformer, Eyes fait enfin son retour ! Le quintet danois à la vision toute personnelle du hardcore et aux clips renforcés au second degré proposent avec ce Congratulations une suite parfaitement dans la lignée de son prédécesseur (à commencer par une cover et une photo promo – visible sur leur Bandcamp – très décalées).

Extortion – Seething

Considéré par les amateurs comme la crème du hardcore/grind/powerviolence australien, Extortion est resté muet durant les douze dernières années avant de revenir discrètement fin 2022 avec ce Seething. Sortant ce nouvel album en autoproduction, force est de constater que les gaillards de Melbourne n’ont rien perdu de leur férocité et de leur vitesse d’exécution durant ce (gros) laps de temps silencieux !

One Step Closer – Songs For The Willow

Parmi la jeune génération de groupes de hardcore mélodique, le nom de One Step Closer est apparu et a rapidement gagné en popularité. Dès son apparition en 2017 (avec un EP éponyme) et la confirmation via l’excellent This Place You Know (2021), le groupe de Pennsylvanie a conquis de nombreux adeptes grâce à son mélange de hardcore mélodique et d’emo.

Chroniques express: quelques oubliés de 2022 (part.2)

Et nous y voilà ! Un clignement d’œil et 2023 est déjà là, si bien que de nombreux albums de 2022, parfois découverts sur le tard, n’ont même pas eu de chronique. Injustice réparée avec cette seconde sélection d’albums ayant marqué l’année à leur manière…
1.Single Mothers – Everything You Need (Dine Alone Music)

Everything You Need by Single Mothers
Sorti en catimini en octobre dernier, ce n’est que début décembre que j’ai appris que Single Mothers avait sorti un nouvel album en 2022. Et il aurait été bien dommage de passer à côté car le groupe de [...]

Chroniques express: quelques oubliés de 2022 (part.1)

Si l’heure est aux bilans de fin d’année (les nôtres finiront par arriver bientôt, on est en train de les finaliser) et à la digestion de la dinde de Noël, profitons en pour (re)découvrir quelques albums sortis en 2022. Certains ont fait parler d’eux, d’autres pas assez, bref rattrapons notre retard sur ces onze albums ayant marqué l’année passée à leur manière (une seconde partie arrivera bientôt).
1.The Linda Lindas – Growing Up (Epitaph Records)

Growing Up by The Linda Lindas
Vous avez sûrement vu l’an dernier leur vidéo tournée dans leur CDI, les quatre gamines de The [...]

Regulate – S/T

Le défi de l’impossible quand on se lance dans la chronique du deuxième album (éponyme) de Regulate paru en 2022 : arriver à boucler la chronique sans mentionner le nom d’un autre groupe américain qui a trusté les charts indé/hardcore/rock l’année dernière et dont le patronyme commence par un T et se termine par urnstile.
Tellement impossible que vous aurez remarqué que je n’ai pas essayé de le relever. La ressemblance est en effet frappante entre les deux groupes de hardcore américains tous deux fondés au début de la deuxième décennie des années 2000. De là à se demander [...]

Gillian Carter – Salvation Through Misery

Groupe phare de la scène screamo US bien installé depuis ses débuts en 2005, Gillian Carter est aujourd’hui (le line up ayant évolué au cours des années) un groupe floridien composé de Logan Rivera (chant/guitare/harmonica) et de Robert Caruso (basse). Pourtant assez peu connu par les amateurs, le groupe d’Orlando a au fil des albums proposé une musique de plus en plus viscérale et de plus en plus sombre, ajoutant une coloration métallique à leur screamo (des influences confirmées par les tshirts portés sur les photos promos où l’on peut apercevoir notamment un Tomb Mold). Salvation Through Misery poursuit [...]

Blame Kandinsky – Eclectic Ruiner

Déjà cinq longues années que Blame Kandinsky n’avait pas fait parler de lui. Le quartet grec nous avait enchanté à l’époque avec son Spotting Elegance In Chaos, modèle de mathcore moderne aux nerfs toujours à vif et aux influences diverses. Une diversité qui semble être le crédo du groupe sur cet Eclectic Ruiner (au nom ma foi plutôt plaisant même si avec des « k », ça aurait été franchement mieux !), second opus qui propose – comme son nom l’indique à nouveau – des ouvertures à son énergie chaotique.

R.A.M.B.O. – Defy Extinction

Encore un groupe en pause qui s’est remis en question à cause du covid, ici ce sont les punks de Philadelphie R.A.M.B.O. qui font leur retour, seize ans après leur dernier album Bring It (2006). Pas écouté à l’époque, c’est surtout leur signature chez Relapse qui m’a donné envie de jeter une oreille à ce Defy Extinction (à la cover contestataire sonnant la révolte des animaux).

Brique – Brique

Toute jeune formation clermontoise, Brique se distingue d’emblée par son nom. Bref et percutant (si les promesses d’en prendre une dans la gueule sont tenues), ce dernier est si simple et évident qu’on s’en rappelle immédiatement après lecture. Reste plus que l’effet soit le même après écoute de ce premier EP !