black metal

Ahasver – Causa Sui

Jeune groupe monté par des membres et ex-membres de formations reconnues telles que Gorod (le chanteur Julien Deyres, ici à la guitare), Eryn Non Dae, Zubrowska, Psykup, Dimitree et Drawers (soit la fine fleur de la scène toulousaine), Ahasver débarque avec un premier album sortant chez l’allemand Lifeforce Records (Teethgrinder, Raunchy, A Secret Revealed…). Et si les formations annexes des membres d’Ahasver délivrent des styles plutôt divers, il en est aussi le cas sur Causa Sui, œuvrant dans un metal au sens très large du terme.
En effet, le « supergroupe » délivre un son très ouvert, passant tour à tour [...]

Iffernet – Silences

Second album pour Iffernet, duo rouennais dont le premier album (Iffernet) avait vu le jour en 2019. Repéré depuis par le label allemand Vendetta Records (Naxen, Afsky…), voici donc Silences, seconde sortie d’un black metal mélangeant tradition et modernité à deux voix.

Omnifariam – The Summoning

Si je vous dis « Puerto Rico », vous me répondrez certainement « océan », « plage », vacances » mais surtout pas « death metal ». Omnifariam en provient et prouve qu’on n’a pas forcément besoin de fjords ou de paysages enneigés pour faire du metal extrême !

Houle – S/T

Premier EP pour Houle, énigmatique formation parisienne de black metal n’étant même pas référencé sur Metal-Archives (ça va peut-être bientôt changer) et dont le choix artistique tranche pas mal avec les clichés du genre. Comme son patronyme l’annonce, ce jeune quintet (formé en 2021) axe sa thématique sur le monde marin, sa force et sa grandeur face à l’Homme, de quoi donner des envies de voyages ?

Sarcator – Alkahest

Sarcator, ce sont quatre jeunes suédois (dont le fiston du guitariste de The Crown, Mateo Tervonen, qui officie à la guitare et au chant) qui kiffent autant Sarcofago que Kreator, au point de mixer les deux groupes pour former leur patronyme (véridique !). Ces deux influences majeures apparaissent donc à de nombreuses reprises sur les neuf morceaux de ce Alkahest (leur second album après un sans-titre sorti il y a deux ans), se réappropriant le thrash old school et en le mélangeant à leur sauce (bien agressive, avec des vocaux criards façon black metal) dans une production moderne.

Rigorous Institution – Cainsmarsh

Rigorous Institution est un groupe originaire de Portland ayant déjà livré trois EP et une démo avant ce Cainsmarsh, premier long-format récupéré par Sentient Ruin après une première sortie en mai dernier chez Black Water Records. Partant d’une base crust punk, le quintet y ajoute une ambiance singulière, entre ésotérisme et psychédélisme.

Acédia – Fracture

Trio québécois composé par deux membres de Cantique Lépreux (dont le batteur Cadavre qu’on retrouve dans de nombreux autres projets et en live pour Forteresse), Acédia semble débarquer à la suite d’une impressionnante liste de groupes de metal extrême locaux, or Fracture est déjà le troisième album du groupe. Désormais chez Les Acteurs de l’Ombre, nos trois « maudits cousins » peuvent enfin faire entendre leur version personnelle du black metal.

Aenaon – Mnemosyne

Autant le dire de suite : je n’avais pas gardé un réel souvenir de mes précédents contacts avec les albums des grecs de Aenaon, pourtant plutôt bien vus dans les chroniques qu’on peut trouver sur la toile et qui avaient probablement effleuré mes oreilles au moment de leurs sorties. A l’inverse, ce Mnemosyne, 4ème album du groupe devrait marquer mon année, tant il s’agit d’un vrai coup de coeur, un de ceux qui tapent dans l’oreille dès la première écoute.
Amateurs de BM avant-gardiste en manque de nouvelles références, je ne saurais trop vous conseiller de vous arrêter un [...]

Faustian – S/T

En attendant le successeur d’Altars Of Rot (2020), les trois quarts de Barghest (groupe de black/death de Louisiane qui s’est fait connaître pour être le side-project de membres de Thou, désormais partis) s’offrent une nouvelle parenthèse en plus de Kavyk (qui a sorti son premier album Radiant Abyss, aussi en 2020) avec Faustian. Pour ce nouveau projet, les trois gaillards nous plongent dans un death metal ultra dense, tendu et complexe.

Nostromo – Bucephale

Figure de la scène helvète de la fin 90’s/début 2000’s, Nostromo n’est plus à présenter avec ses emblématiques albums aujourd’hui cultes pour beaucoup d’amateurs de hardcore et metal. Malheureusement après un ambitieux Hysteron-Proteron (2004) où le groupe se réinterprétait en acoustique, Nostromo annonçait l’année suivante la fin de ses activités au grand désarroi des fans.