black metal

Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !

Si vous suivez la scène européenne, il y a des chances que vous ayez entendu parler de lui. Ayant démarré ses activités avec De Magia Veterum (depuis 2003) et le désormais incontournable Gnaw Their Tongues (depuis 2005), le hollandais Mories/Maurice de Jong est omniprésent dans la scène UG néerlandaise et européenne. Addict à la composition, le plus souvent en solo, sortant des albums les uns à la suite des autres, créant de très nombreux nouveaux projets qui prennent le plus souvent le black metal comme élément de base (mais qui vont souvent chercher dans d’autres contrées), si l’on cherche [...]

Decoherence – System I

Decoherence poursuit dans son effrénée cadence de sorties, ce System I paraissant seulement quelques mois après Unitarity. Le trio Tahazu (chant)/Stroda (instruments)/Prior (effets noise/electro) ne souhaite pas se faire oublier et sort ici en réalité une collection de titres rares/faces-B (prévus originellement pour des bonus de leurs EP). Et si en lisant cette info vous vous dites « mouais, voilà donc un pseudo nouvel album bancal avec des titres inintéressants puisqu’ils n’ont pas été retenus », vous vous méprenez totalement puisqu’il est totalement cohérent et que le trio le considère officiellement comme son troisième album.

Chassm – Falling Forever

Art As Catharsis est un gros pourvoyeur de curiosités sonores, de groupes iconoclastes difficiles à classer et n’hésitant pas à expérimenter quitte à rendre l’écoute d’un album tel un puzzle pour lequel toute sa concentration est requise pour faire s’imbriquer toutes les pièces les unes aux autres. Chassm ne déroge donc pas à la règle. Partant sur des bases entre doom, sludge ou abrégées en post-metal, le jeune groupe originaire de Brisbane n’hésite donc pas à s’affranchir des conventions desdits styles pour aller où bon lui semble.

Coldcell – The Greater Evil

Actifs depuis 2012, les suisses de Coldcell franchissent un cap pour leur quatrième album en ayant signé chez Les Acteurs de l’Ombre Productions, gage de plus large diffusion et donc de sortir de l’underground. The Greater Evil est un album de black metal baigné dans une ambiance singulière, aussi sombre que mystérieuse, pas une simple avalanche de cris et de blasts.

Blindfolded And Led To The Woods – Nightmare Withdrawals

Actif depuis une dizaine d’années, Blindfolded And Led To The Woods est un quintet néozélandais déjà auteur de deux albums (et un EP) autoproduits avant ce Nightmare Withdrawals. Adepte d’un metal protéiforme puisant des influences dans différents courants du death metal, ce nouvel album est une énorme déferlante de violence complexe. Attachez bien vos ceintures !

The Flight Of Sleipnir – Eventide

Il y a des groupes comme ça dont on perd la trace faute de nombreuses sorties à côté. C’est le cas de The Flight Of Sleipnir dont je vous avais parlé en 2013 avec leur très bon album Saga et qui a depuis poursuivi son bonhomme de chemin chez Napalm Records (V. – 2015) puis chez Eisenwald où le groupe du Colorado officie toujours depuis Skadi (2017). Eventide poursuit sous les mêmes auspices que ces albums à l’univers toujours aussi particulier.

Abkehr – In Blut

Après avoir été en cendre (In Asche) sur son premier EP de 2017 puis en feu (logique) il y a deux ans (In Feuer), Abkehr est aujourd’hui en sang sur ce In Blut: il ne serait pas très surprenant de les retrouver en glace la prochaine fois tant le duo vient faire fortement baisser la température avec son black metal. Ici rien ou presque ne change: quatre titres numérotés (comme à chaque fois) sur fond de black metal de tradition…

Hadit – With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path

Duo italien composé de XN (chant/guitare, ex-Infuria) et Fulgŭrātŏr (batterie, ex-Fuoco Fatuo), Hadit livre avec ce With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path son premier album à la thématique occulte/lovecraftienne. Enfin il paraît, car les lyrics ne sont pas très perceptibles au milieu du bordel sonore installé par les deux gars.

Sundrowned – Become Ethereal

Le post-black metal ou blackgaze n’est pas votre came ? Vous pouvez déjà quitter cette chronique car Sundrowned saute à pieds joints dans une marmite pleine de post rock, shoegaze et black metal, empruntant les harmonies oniriques d’un Alcest, les multi-couches de guitares mixées avec le synthé à la manière de Møl et les vocaux plutôt agressifs des premiers Deafheaven (d’ailleurs on notera la proximité de leur patronyme avec Sunbather dudit groupe) voire de Rosetta (pour le côté déclamé, plutôt syllabique). Bref, on est là dans tout ce que détestent les fans de true black metal !

Devolution – Consumer

Projet solo de Clément Roig (Antropofago, ex-Sunnudagr, ex-Opprobre), Devolution propose avec ce Consumer un premier album s’orientant entre death metal (multi écoles), black metal et variations technico-mélodiques, le tout chanté (ou plutôt growlé) entièrement en français (avec des paroles portant des thématiques universelles actuelles: l’humain face à la société et l’état de l’environnement).