black metal

Cloven – Chance Encounter of Flesh and Nail

Obscur projet canadien enchaînant les sorties a une vitesse assez phénoménale (déja cinq depuis le début de l’année !), Chance Encounter of Flesh and Nail nous emmène cette fois du côté du black metal contrairement aux quatre autres albums qui varient volontiers au gré des envies des entités s’occupant des choses ici (la description sur le Bandcamp vous guidera).

Unborn Generation – …and All We Forget

Silencieux depuis six ans et son très bon V​ø​id, on aurait pu penser Unborn Generation mis en pause définitive puis, sans prévenir, les choses se sont réactivées en ce début 2024 pour les finlandais. Le trio de Jyväskylä revient sans sommation avec son grind’n’roll qu’on peut toujours aisément considérer comme crustcore.

Diabolic Oath – Oracular Hexations

Comme je vous l’avais annoncé sur la chronique du dernier Aberration, le nouveau Diabolic Oath n’a pas traîné ! Les deux groupes ayant apparemment des liens assez forts ont déjà prévu une tournée ensemble (aux US) après leur split sorti en début d’année. Une véritable filiation qui existe donc aussi au niveau du style pratiqué: le black/death metal à climat bien malsain. Mais si Aberration aime nous désorienter, Diabolic Oath préfère la plongée abyssale.

[Mini-chroniques] Rattrapage mensuel (février 2024)

Un clignement d’yeux et on se retrouve déjà fin mars ! La cadence de sorties d’albums ne faiblit pas et nombre d’entre elles sont passées à la trappe. Voici donc un nouvel épisode de notre rattrapage mensuel consacré à février où figurent encore plein de découvertes à (re)faire.
Kaonashi – The 3 Faces Of Beauty A Violent Misinterpretation Of Morgan Montgomery (Equal Vision/Rude Records) – chaotic post-hardcore

Sorti la dernière semaine de janvier, il aurait été dommage de passer à côté du nouvel EP de Kaonashi ! Le groupe de Philadelphie poursuit dans son concept unique entamé avec [...]

Endless Loss – Traversing The Mephitic Artery

Mystérieux duo australien, Endless Loss est de ces formations qui cherchent à repousser les limites du confort auditif tout en ne se mettant aucune limite de styles. Après une démo, un live et un EP, le groupe propose ici un premier album qui ne va pas avec le dos de la cuillère niveau sauvagerie.

Aberration – Refracture

Deux mois après le très bon split avec Diabolic Oath, Aberration revient comme prévu avec un nouvel album sous le bras, toujours chez les stakhanovistes Sentient Ruin. Le groupe, toujours composé de membres de Nothingness, Suffering Hour ou encore Void Rot, vient ajouter une pierre à l’édifice qu’ils ont commencé à bâtir: après l’EP et le split, on passe à du long-format !

Råtten – La Longue Marche

Råtten revient après son premier album Roi De Rats (2021), nous voici conviés à La Longue Marche, à la cover illustrée d’un étrange personnage englué dans une sorte de marée noire et qui a toutes les peines du monde à marcher (justement). On retrouve donc dans un univers au diapason: glauque, poisseux, sale et désespéré à la fois.

Ecr.Linf – Belluaires

« Ecrasez l’Infâme », cette fameuse citation de Voltaire avec laquelle le philosophe se fendait d’une critique véhémente de la religion, a inspiré cette jeune formation, au point d’en faire son nom (certes tronqué). Enfin une « jeune » formation tout de même très expérimentée puisque l’on retrouve chez Ecr.Linf d’anciens et actuels membres de divers groupes de renom tels que Svart Crown, No Return, Demande A La Poussière, Hyrgal, Ophe et Jarell, une multiplicité d’horizons qui font de ce Belluaires une œuvre à l’impressionnante densité.