black metal

Artificial Brain – S/T

Attendu au tournant après deux albums marquants (Labyrinth Constellation en 2014 et Infrared Horizon en 2017), Artificial Brain s’est ensuite fait discret durant cinq longues années avant de revenir aujourd’hui avec cet album sans titre, conclusion de la trilogie. Pendant ce temps, les cinq gaillards de Long Island (contenant d’actuels et anciens membres d’Aeviterne, Luminous Vault, Revocation etc.) ont pu bosser ces dix nouvelles compos ultra imposantes.

Svart Crown – Les terres brûlées

Après deux albums sortis sur Century Media Records, Svart Crown débarque chez les français Les Acteurs de l’Ombre pour y sortir ce premier EP, l’occasion pour le groupe niçois de prendre un nouveau départ ? La réponse est malheureusement non. Si vous n’avez pas suivi l’actu récente du groupe, celui-ci a publié un communiqué quelques jours avant leur participation au Hellfest pour dire que ce concert serait leur tout dernier et que le groupe n’existerait plus ensuite. Une mauvaise surprise donnant un goût assez particulier à cette ultime sortie…

Maktkamp – I Affekt

I Affekt est le premier album de Maktkamp, jeune formation norvégienne qui débarque cette année avec un mélange des genres bien énergique. Mais avant cela, parlons de la cover de l’album: signée Sigbjørn Lilleeng qui produit là une sorte de comics à sa manière, un peu bizarre mais très jolie, celle-ci interpelle visuellement avant qu’on ait entendu une seule note.

Luminous Vault – Animate The Emptiness

Hasard du calendrier, Profound Lore aura sorti à deux semaines d’intervalle le premier album de Luminous Vault (que voici) et le troisième album d’Artificial Brain (dont je vous toucherai certainement un mot d’ici peu). Point commun entre ces deux groupes outre leur label ? La présence de l’infatigable Samuel Smith, évoluant tantôt à la guitare, tantôt au chant, qui est d’ailleurs aussi présent chez Aeviterne et Fawn Limbs. Chez Luminous Vault, c’est à la basse et au chant qu’on le retrouve, accompagné d’un certain Mario Diaz de Leon (Oneirogen, Bloodmist) qui se charge de tout le reste (et aussi [...]

Ante-Inferno – Antediluvian Dreamscapes

Après la cover nocturne de Fane (2022), Ante-Inferno semble vouloir mettre un peu de couleurs dans sa vie. Car si l’on se fie à l’onirique cover d’Antediluvian Dreamscapes signée Stefan Todorovic, c’est que le quartet britannique voudrait légèrement éclaircir son black metal ?

Rance – III

Comme son nom l’indique, III est la troisième sortie de Rance, projet parisien au line-up quelque peu remanié dans lequel on retrouve désormais plusieurs acteurs de la scène locale (black metal et autres): Guillaume Galaup (Limbes, ex-Blurr Thrower – chant), Lila Ehjä (basse), Jan Flamming (Traitors – guitare) et Joseph Apsarah (Baume, Cepheide – batterie et guitare). Annoncé comme du « black metal lumineux », ce qui peut sembler contradictoire, Rance délivre ici quatre titres qui correspondent pourtant totalement à cette description.

Citadel – Remember Your Past

« Se souvenir de votre passé », voilà ce que nous propose Citadel, jeune formation bordelaise formée l’an dernier autour de deux ex-The Great Old Ones (Jeff Grimal au chant et à la guitare, Léo Isnard à la batterie), de Benoit Gateuil (Aenimals) à la basse et enfin de Meddy Beaufils Motte, véritable instigateur du projet, à la guitare et aux claviers. Un passé pas si éloigné (mais quand même un peu !) où la scène black metal n’hésitait pas à se la jouer symphonique devant le succès de Dimmu Borgir. C’est ce parti pris que reprend donc quasiment vingt ans [...]

Crossed – Morir

Deux ans après l’avoir découvert sur le très bon Barely Buried Love, Crossed daigne enfin lui donner une suite. Le quartet madrilène en a toujours sur le cœur et possède encore du soufre en réserve. Avec son titre explicite, Morir est une célébration plus que sauvage de la mort, bardée de stridences et de cris décharnés.

Idol Of Fear – Trespasser

Quand ton black metal s’ouvre à d’autres genres, autant l’appeler « expérimental ». C’est via ce constat que les canadiens d’Idol Of Fear ont sûrement trouvé leur étiquette. Ce quartet actif depuis onze ans et ayant sorti deux albums avant ce Trespasser part en effet d’une base black metal mais y intègre divers éléments venant principalement du doom, quelques arrangements pour l’ambiance (forcément occulte), mais aussi quelques emprunts progressifs que l’on trouve habituellement dans le sludge/post-metal.