metal/hardcore

Cognitive – Abhorrence

Cinquième album pour Cognitive, quintet du New Jersey comptant notamment en ses rangs le batteur de Hath AJ Viana et le guitariste live de Revocation Harry Lannon. Et après trois albums chez le spécialiste du death à tendance slam ou core Unique Leader Records, le groupe s’offre un nouveau départ en débarquant sur la grosse machine qu’est Metal Blade Records pour cet Abhorrence !

Gradience – Ironsight

Duo né à Copenhague, Gradience s’est réuni avec l’envie de créer un mélange de metal et de rap « jamais entendu auparavant ». Le groupe ne souhaitant ne se mettre aucune limite, piochant autant dans le néo, dans le deathcore, dans le black voire le trap-metal, ce premier EP possède donc les idées bien larges !

Dvne – Voidkind

L’affaire est entendue depuis la confirmation magistrale via son deuxième superbe album Etemen Ænka, paru il y a déjà 3 ans de cela : Dvne fait clairement partie des mastodontes du post-metal moderne, aux côtés de pointures comme Mastodon, The Ocean voire Psychonaut.
On n’avait donc pas vraiment de raison de douter des écossais (parmi lesquels figure le français Victor Vicart à la guitare/chant) quant à leur capacité à faire de Voidkind, leur 3ème album, une nouvelle démonstration de leur talent. Mais c’est évidemment toujours une satisfaction de constater que les choses se passent exactement comme nous l’espérions. Et [...]

Demersal – S/T

Après des débuts en fanfare ponctués notamment par un excellent Less (2020) suivi d’un split non moins qualitatif en compagnie de Regarding Ambiguity l’année suivante, j’avoue avoir un peu perdu de vue Demersal. Les danois n’ont pourtant pas chômé, ayant sorti un EP (Death Routines en 2021) puis un 4-way split en 2022 en compagnie d’excellents groupes de screamo internationaux (Vientre de Colombie, Piet Onthel de Malaisie et Letterbombs de Finlande). Revoilà donc le groupe d’Odense avec un nouveau long-format, laissant apparaître ici une encore plus grande ouverture d’esprit…

Knocked Loose – You Won’t Go Before You’re Supposed To

Annoncé au compte-goutte avec des singles plus percutants les uns que les autres, dire que ce nouveau Knocked Loose était attendu était un euphémisme. La réputation du groupe du Kentucky n’est plus à faire, maîtrisant tant son metal/hardcore désormais reconnaissable entre mille que son imagerie, proposant des clips baignés d’une atmosphère particulièrement glauque. Et comme prévu, ce nouvel album est une énorme mandale, augmentant encore un peu plus le curseur de véhémence.

Dååth – The Deceivers

Alors qu’on pensait les activités du groupe complètement terminées, Dååth s’est reformé l’an dernier afin de célébrer ses vingt ans d’existence. Toujours mené par le chanteur Sean Zatorsky (Sinsaenum, passé par Chimaira) et du guitariste Eyal Levi (ultime rescapé de la formation d’origine), le groupe d’Atlanta a connu une grosse revue d’effectifs en accueillant récemment quatre nouveaux membres: Krimh (SepticFlesh, live pour Devin Townsend entre autres) à la batterie, David Marvuglio (Lesser Glow) à la basse, Rafael Trujillo (Obsidious, ex-Obscura) à la guitare lead et enfin Jesse Zuretti (Binary Code) à la guitare et aux claviers. De nouveaux membres [...]

Glassing – From the Other Side of the Mirror

Auteur d’une discographie irréprochable jusqu’alors, il y a enfin une justice pour Glassing qui vient de signer sur la « grosse machine » Pelagic Records (sans aucune offense à Brutal Panda Records) pour son nouvel album. L’occasion était trop belle pour les texans d’enfin avoir une exposition à la hauteur de leur talent, et le groupe signe là un nouvel opus sacrément réussi !

SeeYouSpaceCowboy – Coup De Grâce

Parti d’un sasscore aux contours grindy-myspacecore/ »white belt », SeeYouSpaceCowboy a peu à peu fait évoluer son approche musicale vers contrées metalcore à l’ancienne et emo-mallcore ayant de quoi faire prendre un bain de jouvence à tous les mèchus du début des années 2000. Cette accumulation d’étiquettes vous semble un charabia incompréhensible ? C’est que vous n’êtes clairement pas la cible de ce Coup De Grâce qui, avec son titre en français (et sa cover qui rappelle des vieilleries comme The Curse d’Atreyu) parlant pour lui-même, vient asseoir l’univers si singulier du groupe de San Diego.

[Live-report] Cattle Decapitation/Signs Of The Swarm/200 Stab Wounds/Vomit Forth

Concert du 23 mars 2024 à la Meetfactory (Prague, République tchèque)
Longtemps considérés comme « frères ennemis » le deathcore et le death metal « traditionnel » parviennent enfin à apparaitre sur une même affiche sans que l’on parle d’intégrité bafouée ou de sacrilège. De ce côté, Cattle Decapitation parvient à fédérer des fans de ces deux camps, ayant délaissé avec les années son brutal death pour une version personnelle contenant pas mal de mélodies. Le second nom sur l’affiche Signs Of The Swarm paraît plus inattendu, le groupe (inconnu de mon côté malgré une carrière déjà importante) jouant du deathcore plutôt brutal. [...]