metal/hardcore

Ahasver – Causa Sui

Jeune groupe monté par des membres et ex-membres de formations reconnues telles que Gorod (le chanteur Julien Deyres, ici à la guitare), Eryn Non Dae, Zubrowska, Psykup, Dimitree et Drawers (soit la fine fleur de la scène toulousaine), Ahasver débarque avec un premier album sortant chez l’allemand Lifeforce Records (Teethgrinder, Raunchy, A Secret Revealed…). Et si les formations annexes des membres d’Ahasver délivrent des styles plutôt divers, il en est aussi le cas sur Causa Sui, œuvrant dans un metal au sens très large du terme.
En effet, le « supergroupe » délivre un son très ouvert, passant tour à tour [...]

Omnifariam – The Summoning

Si je vous dis « Puerto Rico », vous me répondrez certainement « océan », « plage », vacances » mais surtout pas « death metal ». Omnifariam en provient et prouve qu’on n’a pas forcément besoin de fjords ou de paysages enneigés pour faire du metal extrême !

Katapult – Play Stupid Games, Win Stupid Prizes

Groupe suisse monté en 2017 par un ex-membre d’Arcturon (mélodeath) et par le chanteur (suédois) de Terrortory (thrash/death), Katapult est passé de duo à quintet en 2020. Après deux EP sortis la même année, le groupe de Bâle sort ici son premier album.

The Sawtooth Grin – Good.

C’est déjà Noël pour les amateurs de mathxspazzxgrindxcore ! En effet, The Sawtooth Grin a fait son retour le jour d’Halloween sans aucune annonce préalable avec un nouvel album (en téléchargement libre, c’est vraiment Noël !) que les fans de Cuddlemonster (leur album culte sorti en 2004) n’attendaient plus ! Rich Lombardi (chanteur dément qui officiait aussi chez les non moins cultes Cloacal Kiss ou Snake Baptist) et ses potes n’ont rien perdu de leur folie furieuse.

Inclination – Unaltered Perspective

Trois ans après la courte tartine When Fear Turns To Confidence, les cinq d’Inclination étaient attendus au tournant, ayant reçu pas mal d’éloges avec leur second EP. Il faut dire que leur hardcore straight-edge aux contours metal très prononcés était parvenu à faire cohabiter hardcore old school et new school avec emphase.

Kid Bookie – Mass Hysteria

Jeune rappeur londonien ayant vu sa cote de popularité grimper ces derniers temps, Kid Bookie a déjà auparavant sorti deux EP en s’entourant de quelques collaborateurs de renom: Tech N9ne, Bexey ou encore des membres de Slipknot (Corey Taylor et Sid Wilson) parmi les plus connus. Mass Hysteria propose six nouveaux titres (plus une intro) quelque part entre néo metal et hip hop.

Invent Animate – The Sun Sleeps, As It Never Was

Invent Animate est de ces groupes pour qui puissance et vulnérabilité ne font qu’un. Le groupe texan a vu sa popularité grandissante durant ses dix ans d’existence (onze depuis la sortie de cet EP, il y a un an), notamment grâce aux thèmes abordés dans lesquels une partie de son public peut s’identifier. The Sun Sleeps, As It Never Was traite de sujets cruciaux dans notre société, la drogue et ses effets dévastateurs autour d’elle.

Nostromo – Bucephale

Figure de la scène helvète de la fin 90’s/début 2000’s, Nostromo n’est plus à présenter avec ses emblématiques albums aujourd’hui cultes pour beaucoup d’amateurs de hardcore et metal. Malheureusement après un ambitieux Hysteron-Proteron (2004) où le groupe se réinterprétait en acoustique, Nostromo annonçait l’année suivante la fin de ses activités au grand désarroi des fans.

Boundaries – Burying Brightness

« Enterrer la clarté », en voilà du programme alléchant proposé par Boundaries ! Le quintet du Connecticut n’invente pas là le fil à couper le metal en allant du côté de la darkness (comme plein de groupes du genre), ici celle du joli trou noir figurant sur sa cover. Officiant toujours dans un mix de metalcore, de néo brutal et de beatdown (et d’autres sous-genres distillés çà et là), Burying Brightness propose quarante minutes d’un bien beau gabarit.

Counterparts – A Eulogy For Those Still Here

Très occupé avec End (où il officie en compagnie de Billy Rymer de Thoughtcrimes), on aurait pu penser que Brendan Murphy avait délaissé Counterparts, semblant en pause depuis Nothing Left To Lose (2019). Mais il n’en est rien, le groupe canadien fait son retour et poursuit sur A Eulogy For Those Still Here ce qui avait été entamé plus tôt dans sa carrière.