Apogean – Cyberstrictive

1 Commentaire      100
Style: death technique/progressifAnnee de sortie: 2024Label: The Artisan EraProducteur: Zac Ohren

Il va sans dire que le Canada est l’eldorado du death technique, les amateurs du genre le savent déjà. Alors voici un petit nouveau à ajouter à vos discothèques, Apogean en jouant une version inspirée des œuvres d’Orwell ou Bradbury. Technique oui, mais aussi très variée, ce qui en fait tout son intérêt…

Mais un intérêt sacrément intensifié sur ce Cyberstrictive par l’arrivée d’un nouveau préposé au micro suite à leur premier EP (2021): Mac Smith (officiant en live avec Decrepit Birth et ayant fait ses armes chez Alterbeast) possède une impressionnante capacité vocale (un panel bien plus intéressant que son prédécesseur, sans lui faire offense). Le gaillard la joue en effet essentiellement sur l’alternance de growls de brontosaure enrhumé et de vociférations « blackened » plus perçantes (assez particulière avouons-le), conférant à la musique d’Apogean une sorte de bipolarité, parfaitement complétée par la technique irréprochable des musiciens derrière lui.

Comme dit en intro, ces derniers possèdent un énorme bagage technique mais parviennent à demeurer mélodiques malgré la vitesse d’exécution et la multiplicité des plans. Ouvrant parfois les compos à des séquences atmosphériques avec synthés planants de rigueur (comme sur l’intro orientale de « Hueman (The Pleasure Of Burn) » parmi tant d’autres), les gars aiment jouer compliqué mais ne sombrent jamais dans la démonstration pure et dure, injectant beaucoup de subtilités et de finesse à des compos (qui ne font tout de même pas semblant, niveau densité !).

En résulte un premier album qui allie brutalité et mélodies, toutes deux omniprésentes, avec une fluidité assez folle, ne créant jamais de déséquilibre ni d’indigestion. Un premier effort très divertissant, chaudement recommandé aux amateurs de The Faceless (dont on retrouve d’ailleurs le producteur Zac Ohren à la console), Archspire ou The Black Dahlia Murder.

  1. Bluelight Sonata
  2. Thousand-Yard Glare
  3. Distance (Of Walls And Walls)
  4. With Which Ear You’ll Listen
  5. Imposter Reborn
  6. Within The Bound Of A Simile
  7. Hueman (The Pleasure Of Burn)
  8. Polybius
  9. Spinthariscope
  10. An(t)imus

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. RBD says:

    Ce n’est pas exactement ce que j’aime mais en termes de Death technique un peu Core et bien Prog’, c’est très bien fichu et notable pour un premier long format. Apogean se pousse parmi les références de ce créneau, avec un album pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *