jazz/experimental

Moonworshipper – 13 Fullmoon Nights Of Loneliness

Etonnant décalage entre cette cover WTF et le style autoproclamé par Moonworshipper. Quand on dit faire de l’ « ultraviolent suicidal doom metal », on aurait pu s’attendre à un artwork aux tonalités plus sombres que cette simple photo d’un gars en polo sur un fond automnal (qu’on aurait davantage vu pour un album de rock un peu arty). Mais cela a le mérite d’interpeler l’auditeur, et c’est apparemment ce que recherche cette jeune formation française qui souhaite tout autant nous perturber au niveau musical.

Juan Bond – Womb

Nous sommes en 2021 et le monde ne semble pas avoir quitté sa spirale de folie entamée l’an dernier (même si Trump a quitté la Maison Blanche). Sorti le premier janvier dernier, le premier long-format de Juan Bond s’accorde totalement avec l’état d’esprit actuel où beaucoup (trop) de gens semble l’avoir perdu, l’esprit. Womb est en effet une plongée dans un univers déjanté mélangeant mathcore, metal(core), expérimentations psychédéliques et instruments inattendus (du violon et de la clarinette notamment).

Thy Catafalque – Naiv

Moi qui pensais naïvement (huhu) en avoir terminé avec l’année 2020, je me suis récemment fait cueillir en beauté par le dernier opus de Thy Catafalque sur lequel j’étais manifestement passé beaucoup trop rapidement à sa sortie en janvier 2020.
A ma décharge je n’ai jamais été grand fan du projet du hongrois Tamás Kátai, pourtant acclamé par beaucoup et considéré comme un des grands noms de l’avant-garde (pour ce que ça veut dire) ayant lors de mes tentatives précédentes, été échaudé par une impression de « trop », voire « trop plein », tout en reconnaissant des qualités évidentes dans la musique [...]

Mini-chroniques de fin d’année, la première vague…

La fin de l’année approche à (trop) grands pas et force est de constater que de nombreux albums de l’année 2020 ne figurent pas (encore) sur votre webzine favori. Manque de temps ou d’inspiration (voire les deux), voici quelques oubliés/découvertes de 2020 valant le détour sous forme de mini-chroniques. Et comme on dit pour le covid, il y aura d’autres vagues bientôt, prenez soin de vous !

Slowly Building Weapons – Echos

Trois ans après l’incroyable Sunbirds, les australiens (l’un d’eux étant basé au Japon) de Slowly Building Weapons font enfin leur retour avec un nouvel album sous le bras. Echos est ce qu’on pourrait communément appeler « l’album de la maturité », il tranche en tout cas diamétralement avec ce que le groupe avait produit jusqu’alors. Réputé par son sens de la créativité immergé dans un écrin de violence (leur son contenant une large palette d’influences avec des éléments provenant du hardcore, du black metal ou encore du sludge), le trio bouleverse les codes qu’il avait installés jusqu’alors en s’orientant ici vers [...]

Wyrmwoods – Gamma

Projet solo d’un certain Nuurag-Vaarn, entité mystérieuse basée à Oulu (Finlande), Wyrmwoods fait du black metal plutôt avant-gardiste depuis quelques années, ayant déjà sorti deux albums (Earth Made Flesh en 2017 et Spirit & Teeth l’an dernier) avant ce Gamma. L’univers déployé par le finlandais est assez unique, possédant l’esthétique sonore des années 90’s ainsi qu’une écriture plutôt singulière.

Cryptae – Nightmare Traversal

Infatigable René Aquarius ! Le néerlandais aux mille projets extrêmes est en ce moment très actif ayant déjà sorti cette année des albums avec ses projets Dead Neanderthals (Blood Rite) et Plague Organ (Orphan, dont on a parlé ici il y a quelques semaines), le voilà de retour avec Cryptae. Avec ce projet, toujours en compagnie de son collègue guitariste/growleur Kees Peerdeman, il nous entraîne non pas jusqu’au bout de la nuit, mais au fond d’un tourbillon opaque dans lequel vivrait quelques créatures démoniaques…

End Of Mankind – Antérieur à la Lumière

Voilà un groupe au nom particulièrement en phase avec la teneur des actualités internationales du moment: End Of Mankind, c’est qu’on a souvent envie de valider l’idée ces temps-ci ! Les parisiens -découverts pour ma part l’an dernier avec leur très bon premier opus Faciem Diaboli – ont décidé de ne pas perdre de temps et de déjà sortir le second (avec même entre les deux un album Live in Paris, sorti en septembre dernier). Antérieur à la Lumière naît dans un contexte assez particulier, le quintet étant retourné en studio plus tôt que prévu, suite à l’annulation d’une [...]

Humavoid – Lidless

Né en 2013 en Finlande sous l’impulsion de Niko Kalliojärvi (ancien guitariste d’Amoral), Humavoid est un surtout un quartet monté par les trois-quarts de Dotma, groupe de power metal aux lyrics médiévaux/fantasy splitté en 2016. Humavoid est pourtant à mille lieues de ce style, le groupe évoluant dans un metal progressif et complexe mené par la voix arrachée de sa chanteuse Suvimarja Halmetoja, beaucoup plus agressive que par le passé.

Plague Organ – Orphan

En matière d’extrémisme musical, Sentient Ruin Laboratories semble insatiable, trouvant d’improbables formations au quatre coins du monde. Le prolifique label californien revient ainsi régulièrement en terres bataves, charmé par les productions locales de groupes tels que Cryptae (dont je vous donnerai des nouvelles très bientôt) ou Imperial Cult. Deux formations dans lesquelles évoluent les deux membres (entre autres) de Plague Organ qui, sous cette nouvelle entité, s’orientent vers un trip hallucinatoire incroyablement dense.