alt/indie rock

Ocean Grove – Up In The Air Forever

Deux ans après le nostalgique Flip Phone Fantasy et sa plongée en plein néo metal des plus efficaces, Ocean Grove fait son retour avec un line-up encore un peu modifié, passant cette fois de quartet à trio. Ainsi renouvelé, le groupe australien conserve la base de leur propos: du fun et des tubes immédiats !

Minns Du – Transmission OK

Originaire de Capbreton, Minns Du (pour « vous souvenez-vous » en suédois) est un jeune trio composé du chanteur/guitariste de Thirty Six Side (groupe de power-pop parisien ayant été actif entre 1995 et 2007) et de ses deux fils (officiant à la basse et à la batterie). Un line-up pour le moins original signant avec ce Transmission OK leurs quatre premiers titres pour un peu moins de vingt minutes de son.

Glacier Veins – Lunar Reflection

Originaire de Portland, Glacier Veins est un quartet actif depuis 2015 mais qui aura attendu 2020 pour sortir un premier long-format (The World You Want To See). Lunar Reflection prend donc sa suite deux ans plus tard.

Weatherstate – Never Better

Jeune formation anglaise (de Weymouth plus précisément), Weatherstate est de ces groupes qui auraient voulu performer dans les années 90 quand MTV ou quelques radios diffusaient encore un peu de rock (grand public). Reprenant tout l’attirail de cette scène pop-punk/grunge d’alors, le groupe sonne donc très familier pour qui est nostalgique de cette époque insouciante.

Violence – Area Sub Rosa

Avec leur son à la croisée du crust et du blackened hardcore cathartique (matérialisé dans leur très bon dernier album en date The Coldest Place Is Within Myself – 2018), les danois de Woes ont apparemment décidé de calmer leurs ardeurs. On retrouve chez Violence leurs membres dont les envies semblent aujourd’hui d’aller dans des émotions diamétralement opposées.

Stabbing Westward – Chasing Ghosts

21 ans! 21 ans se sont écoulés entre le précédent album de Stabbing Westward et ce nouvel album, Chasing Ghosts, paru il y a quelques jours.
Et écouter cet album du groupe de Christopher Hall (dont le visage sur les photos promo fait redouter qu’il ait eu l’idée saugrenue de recourir à la chirurgie esthétique, mais cela ne nous… regarde pas), c’est pour le coup vraiment faire un saut dans le passé tant rien ne semble avoir changé dans le style du groupe et tant ce nouvel album aurait pu sans problème sortir 3 ans après Darkest Days, album [...]

Mary Cream – Pulse

Pulse est la première offrande de Mary Cream, projet solo d’un certain Gabriel Apostolidis (grec vu son nom ou franco-grec puisque basé à Paris) qui entend faire cohabiter des influences plutôt variées entre metal, post-punk ou encore electro. Présenté ainsi, le mélange peut sembler un peu casse-gueule mais il apparaît totalement maîtrisé par sa tête pensante.

Bleed – Somebody’s Closer

Fin des 90’s, début des années 2000, explosion du néo metal et autres variantes du rock « dur » (aussi appelé alternatif), lecture assidue de Rock Sound (parce qu’on a pas encore l’adsl), ça vous rappelle quelque chose ? Si vous vous reconnaissez là, Bleed apparaît comme l’une des nouvelles sensations qui n’aurait pas dépareillé à l’époque en tête de gondole du magazine de Thomas VDB (oui, il était rédac chef à l’époque). *Soupir nostalgique*

Downward – The Brass Tax

Repéré il y a cinq ans avec un premier long-format éponyme, Downward est un quartet de l’Oklahoma fan de Hum, tirant d’ailleurs son patronyme de lyrics du groupe de shoegaze étant revenu il y a quasiment deux ans avec Inlet. Et si Hum est pour Downward une influence évidente, on ne doit pas les restreindre à une simple copie.

Modern Error – Victim Of A Modern Age

Modern Error, c’est le projet de Zak et Kel Pinchin, duo de vrais frères jumeaux fusionnels dans leur vie perso comme en musique. Victim Of A Modern Age, leur premier album, repose sur une écriture très riche, entre inspirations philosophiques et cinématographiques, tout en ayant une fiche promo un brin pompeuse décrivant leur concept à la manière du commentaire composé que tu écrivais au lycée (« C’est une vérité universellement reconnue: la vie est une question d’équilibre. La dualité de la lumière et de l’ombre; l’intérieur et l’extérieur; le social et le personnel. Thèse, antithèse et éventuellement synthèse », heu okay…).