post-rock/math rock

Matrass – Cathedrals

Deux ans après la révélation qu’était leur EP Inner Wars, Matrass fait son retour armé d’un premier album intitulé Cathedrals. Le groupe bordelais a légèrement changé d’effectif (un nouveau batteur est arrivé) et d’approche, proposant là un post-metal à sa sauce.

Thot – Delta

Collectif belge actif sous cette forme depuis une quinzaine d’années, Thot multiplie les sorties, remixes, EP et trois albums avant ce Delta. Célébrant pour le coup son arrivée chez l’excellent Pelagic Records (The Ocean), le groupe mené par Grégoire Fray ne cherche pas à stagner mais à toujours rechercher des façons de se réinventer.

Darius – Murmuration

Quintet suisse actif depuis une bonne dizaine d’années, Darius est pourtant très confidentiel (je ne le découvre qu’avec la proposition de chronique de ce nouvel album !) malgré sa présence au sein du roster de l’excellent label local: Hum(m)us Records (ils s’amusent à mettre un m ou deux). Apres Clôture (2015) et Voir (2020), le groupe originaire de Bulle sort Murmuration, de quoi agrémenter l’édifice helvète d’une troisième pierre, que dis-je, une PIERRE tant le son concocté par l’inénarrable Amaury Sauvé (Birds In Row, Plebeian Grandstand…) apparait massif.

Uncanny – Shroomsday

Jeune trio originaire d’Oslo, Uncanny entend faire du metal progressif mais ne cherche pas à caresser l’auditeur dans le sens du poil, il préfère en effet le mettre dans une sorte de challenge permanent tant ce Shroomsday est baigné d’imprévu.

[Mini-chroniques] Rattrapage mensuel (février 2024)

Un clignement d’yeux et on se retrouve déjà fin mars ! La cadence de sorties d’albums ne faiblit pas et nombre d’entre elles sont passées à la trappe. Voici donc un nouvel épisode de notre rattrapage mensuel consacré à février où figurent encore plein de découvertes à (re)faire.
Kaonashi – The 3 Faces Of Beauty A Violent Misinterpretation Of Morgan Montgomery (Equal Vision/Rude Records) – chaotic post-hardcore

Sorti la dernière semaine de janvier, il aurait été dommage de passer à côté du nouvel EP de Kaonashi ! Le groupe de Philadelphie poursuit dans son concept unique entamé avec [...]

Pettersson – Ashen Plain

Si vous aimez votre screamo aussi furieux qu’atmosphérique, Pettersson devrait aisément vous réjouir. Cette formation autrichienne (de Vienne) livre avec ce Ashen Plain son second long-format où le groupe parvient à englober les différentes facettes du style sans qu’aucun déséquilibre ne se fasse ressentir.

[Live-report] Knocked Loose/Deafheaven/Headbussa

Concert du 19 février 2024 à Prague (République tchèque)
Oh la grosse tournée que voilà ! Annoncée depuis quelques mois, la nouvelle tournée européenne de Knocked Loose a enfin daigné passer dans mon secteur, l’occasion d’enfin voir en tête d’affiche le quintet du Kentucky, devenu énorme au fil des années. Et surprise ! Le groupe s’accompagne pour l’occasion de deux formations qu’on attendait pas forcément dans le coin: Deafheaven et leur post-black metal (présence audacieuse ma foi, étant donné le grand écart stylistique entre les deux groupes) et les parisiens d’Headbussa.
Pour son unique date tchèque, la tournée s’est [...]

Junon – Dragging Bodies To The Fall

Junon, ce sont d’anciens General Lee ayant décidé de continuer à délivrer un post-hardcore comme aux origines du style (qu’on appelait pas encore « post-metal » à l’époque). Après un premier EP en 2021 (The Shadows Lengthen), revoici les nordistes armés d’un premier long-format à l’énorme intensité, aussi mélodique qu’émotionnelle.

Night Verses – Every Sound Has A Color In The Valley Of Night

Si vous suivez un peu l’actu de Night Verses, ce titre d’album doit forcément vous parler. Car même si l’on ne l’a pas chroniqué ici, une première partie d’Every Sound Has A Color In The Valley Of Night l’année dernière. Revoici donc cet album agrémenté d’une seconde partie toute aussi spectaculaire avec à nouveau des invités de marque: Brandon Boyd d’Incubus, Author & Punisher et Anthony Green de Circa Survive/Saosin/L.S. Dunes qui répondent à Justin Chancellor de Tool, seul guest sur la première partie).