death/grind

Job For A Cowboy – Beyond The Chemical Doorway

Dix ans de silence radio enfin brisés, les quatre gaillards de Job For A Cowboy reviennent surtout pour célébrer leurs vingt ans d’existence ! Ce nouvel album à la cover « métaphysique » très chargée, totalement dans les tons de leur précédent (Sun Eater – 2013) nous propose ni plus ni moins qu’une suite logique de leur death progressif teinté de quelques légères incursions en -core (mais le temps du culte Doom, leur premier EP époque Myspace sorti en 2005, est très très loin !).

[Mini-chroniques] Rattrapage mensuel (janvier 2024)

Chaque mois, c’est la même chose, il y a beaucoup, beaucoup trop d’albums qui sortent ! Alors oui, c’est la preuve que la (les) scène(s) se porte(nt) bien, mais au moins une centaine de sorties par semaine, ça demande beaucoup de temps pour tout écouter voire écrire quelque chose dessus. Et alors que janvier est passé à la vitesse de l’éclair (malgré un ressenti plus conséquent, avouons-le), énormément d’albums sont passés à la trappe. Voici donc un petit rattrapage (qu’on va tenter de faire mensuellement) sur quelques sorties/découvertes valant le coup d’oreille (si elles n’y ont pas déjà atterri [...]

Horrible – Filth

Nouveau projet belge né (en 2019 mais sous cette forme depuis 2022) de la rencontre entre des membres de Pro-Pain, Resistance, Killthelogo et du prolifique Déhà (Maladie, Slow, Dropdead Chaos et un paquet d’autres projets), Horrible entend jouer un metal moderne et virulent ne s’imposant aucune limite. Mixant allègrement hardcore et metal, le jeune quintet montre aussi une certaine « tendresse » pour le néo de la fin des 90’s.

Blood Red Throne – Nonagon

Ça faisait belle lurette que je n’avais pas jeté une oreille sur un album de Blood Red Throne, probablement depuis la sortie de Come Death en 2007 c’est dire… Les norvégiens ont de leur côté continué à sortir inlassablement des albums avec une remarquable régularité (tous les 2-3 ans en gros), en dépit de changements profonds de line-up et un renouvellement opéré autour de 2010/2011 avec un nouveau chanteur (Yngve « Bolt » Christiansen), un nouveau guitariste (Ivan Gujic) et un nouveau bassiste (Ole Bent Madsen), regroupés autour du seul membre d’origine restant : le guitariste Død (Daniel Olaisen) qui avait [...]

Knoll – As Spoken

Les terroristes sonores du Tennessee font leur retour, toujours en indépendant malgré une popularité grimpante chez les amateurs d’extrémisme. As Spoken est le troisième album de Knoll et ne leur parlez pas d’album de la maturité à ses six gaillards, nombre d’âmes passant à proximité n’ayant même pas le temps de l’atteindre (la maturité) !

Chapel of Disease – Echoes of Light

Les allemands de Chapel of Disease reviennent enfin, après un troisième album (de la rupture par rapport au passé du groupe) ayant marqué les esprits en 2018 et les propulsant parmi les grands noms contemporains du death progressif « ouvert » dans le sillage de groupes comme Morbus Chron (dont on regrette toujours la disparition, même si Sweven est né sur ses cendres) ou Tribulation.
On imaginait bien que le groupe n’allait pas revenir sur la voie du death old-school et allait au contraire continuer à tester voire à éprouver la patience et l’ouverture d’esprit des fans de death metal (et [...]

Resin Tomb – Cerebral Purgatory

Composé essentiellement de membres de Siberian Hell Sounds et de Consumed (deux groupes trop confidentiels), Resin Tomb sort enfin un premier album faisant suite à deux EPs plus que prometteurs (un éponyme en 2020 puis Unconsecrated//Ascendency en 2022). Le groupe australien aime la violence et le bordel, il livre donc avec ce Cerebral Purgatory une bonne grosse branlée bien méchante.

Yersin – The Scythe Is Remorseless

Malgré la présence du chevalier en armure sur son fidèle destrier sur la cover de The Scythe Is Remorseless, Yersin n’officie pas du tout du côté du power metal ! Le trio britannique (que je découvre avec ce second album, le premier intitulé Guilt étant sorti en 2020) apprécie l’hybridation et mixe là une base crustcore avec des éléments venus du metal au sens large du terme (black, death, thrash), tout ça condensé en même pas une demi-heure forcément bien incisive !

Mourning Dawn – The Foam Of Despair

Trois ans après Dead End Euphoria, les parisiens de Mourning Dawn reviennent avec une sixième livraison. Fort de ses vingt-deux ans d’activité, le quartet composé entre autres de membres et ex-membres de Funeralium, Bran Barr, Ataraxie ou encore Ad Vitam Aeternam, a su affiner son blackened doom, en y incrustant des influences extérieures, et The Foam Of Despair va bien nous le confirmer.

Lifesick – Love And Other Lies

De l’eau a coulé sous les ponts depuis Misanthropy, troisième long-format des danois Lifesick, adepte d’une mixture bien haineuse de death metal et de hardcore à tendance beatdown. Attiré dans ses filets par la pointure Metal Blade Records, voici donc un premier EP trois-titres histoire de marquer les esprits dès son arrivée. Et en trois titres, le quintet de Fredericia propose un tiers de (vraie) nouveauté et deux tiers plus « traditionnels » mais accompagnés d’invités de marque.