death/grind

Knoll – Interstice

Entre la photo-promo du Bandcamp et la liste de noms ayant figurant en bas de cette même page, on peut dire que la sensation est déconcertante ! Certains des six gars de Memphis donnent en effet l’impression d’à peine sortir du lycée, et quand on voit que Interstice, leur premier album, a été enregistré par Andy Nelson (autrefois guitariste chez Weekend Nachos), mixé par Kurt Ballou (Converge), masterisé par Brad Boatright (quasiment tout ce qui se fait aujourd’hui en matière de hardcore méchant) et « embelli » par un artwork bien opaque d’Evan McCarthy (Primitive Man, Vermin Womb), on peut se [...]

Chadhel/Assiduous Assault – Split

Se prendre une bonne décharge de grind, c’est parfois ce qui vous permet d’embellir votre journée. Alors quand on vous propose une double-dose de grind, on ne va pas bouder notre plaisir ! Ici le genre se voit agrémenté d’influences voisines, crust et powerviolence notamment de la part de ces deux groupes qui m’étaient inconnus jusqu’alors. Chadhel vient du Québec et a commencé ses activités avec une démo en 2014 et a majoritairement sortis des splits et un album (Controvertial Echoes Of Nihilism – 2019). Quant à Assiduous Assault, il s’agit d’un groupe de San Diego contenant en ses [...]

Fange – Pantocrator

Infatigable Fange ! Après un album et un EP l’an dernier, voici le trio breton de retour avec ce Pantocrator. Seulement deux titres cette fois ? Oui mais du haut de leur quart d’heure chacun, ceux-ci développent ces atmosphères dont ils possèdent le copyright, nauséeuses et si particulières avec leur aspect industriel déshumanisé débarquant sans crier gare entre deux déflagrations à coups de clous rouillés.

Cryptosis – Bionic Swarm

Cryptosis, ce sont des néérlandais qui sévissaient il y a encore peu et depuis 2013 sous le nom de Distillator, dans un thrash d’obédience plutôt traditionnelle, efficace mais un peu générique. Pourquoi changer de nom alors qu’il s’agit manifestement de l’exact même groupe ? A l’évidence il s’agit pour nos amis bataves d’entériner un changement de direction et une approche manifestement plus moderne de leur musique néanmoins toujours orientée thrash. Mais un thrash plus moderne, dont on sent d’ailleurs qu’il va puiser ses influences dans le thrash futuriste à la Vektor d’abord (avec lesquels ils ont d’ailleurs sorti un [...]

Sleep Terror – Above Snakes

L’amateur de death technique éclairé doit sûrement se rappeler de Probing Tranquility, premier album de Sleep Terror sorti en 2006. Totalement instrumental, cet album montrait déjà que Luke Jaeger (seul aux commandes) fourmillait déjà d’idées dans une étourdissante ode au shred. Pourtant, le projet a longtemps semblé un one-shot puisque zéro nouvelle pendant neuf ans. En 2015 Unihemispheria, second volet lui aussi bien secoué, est venu briser le silence. Ensuite rejoint par le batteur Marco Pitruzzella (Six Feet Under, ex-The Faceless, ex-Brain Drill entre autres), Sleep Terror a vu son rendement fortement relevé à la hausse (Above Snakes est [...]

Plague Weaver – Ascendant Blasphemy

Premier long format pour Plague Weaver, duo canadien ayant débuté ses activités en 2018 du côté de l’Ontario. Ascendant Blasphemy propose une mixture personnelle de black, de death et de doom sur fond de thématiques forcément evil vu son titre.

Gravesend – Methods Of Human Disposal

Gravesend est un jeune trio new-yorkais qui fait les choses dans l’ordre: d’abord les préparations (Preparations Of Human Disposal, démo sortie l’an dernier) puis les méthodes dont on va parler ici. Des méthodes plutôt virulentes exposées dans un New York déshumanisé, jonché par les cadavres en putréfaction, les montagnes de déchets et autres crackheads, et où la lutte pour sa survie ne passe que par l’ultra violence.

Pupil Slicer – Mirrors

Quel prof n’a jamais rêvé de découper en petits morceaux un élève turbulent ? Pupil Slicer m’est apparu d’abord par son nom comme un groupe d’anciens collègues souhaitant aujourd’hui prendre sa revanche sur les cancres qu’il aura croisé dans sa carrière. Sauf que pupil veut aussi dire « pupille », donc on peut aussi y voir une référence au fameux film Un Chien Andalou (Luis Buñuel collaborant avec Salvador Dali) et de sa séquence… douloureuse d’un œil coupé avec une lame de rasoir. Bref, quelle que soit la provenance de son nom, ce jeune trio londonien envoie du brutal.

Socioclast – S/T

Par les temps qui courent, on se déclinera pas l’offre d’un bon gros défouloir. Socioclast est un groupe californien qui compte en ses rangs quelques membres de la scène locale, évoluant ou ayant évolué chez In Disgust, Deadpressure ou encore Mortuous, bref un pedigree bien brutal qui confirme ce que l’on va se prendre dans la trogne avec ce premier album.

Mefitis – Offscourings

Ne vous laissez pas rebuter/repousser par cette pochette un peu bizarre/moche : c’est en effet du très très lourd que nous propose Mefitis avec son deuxième album longue durée Offscourings. Les américains vont d’ailleurs nous mettre sans attendre dans le bain dès l’entame pied au plancher de l’excellent « Wandering the Tideland » pour ne (presque) plus nous lâcher, 38 minutes durant, pour notre plus grand plaisir.
Les californiens pratiquent un death metal tirant sur le black (notamment en raison de la voix très éraillée utilisée) qu’ils décrivent eux mêmes comme du dark metal (ce qui ne veut pas dire grand [...]