du Moment

Artificial Brain – S/T

Attendu au tournant après deux albums marquants (Labyrinth Constellation en 2014 et Infrared Horizon en 2017), Artificial Brain s’est ensuite fait discret durant cinq longues années avant de revenir aujourd’hui avec cet album sans titre, conclusion de la trilogie. Pendant ce temps, les cinq gaillards de Long Island (contenant d’actuels et anciens membres d’Aeviterne, Luminous Vault, Revocation etc.) ont pu bosser ces dix nouvelles compos ultra imposantes.

Porcupine Tree – Closure / Continuation

Bon vous m’excuserez mais je vais commencer par râler comme ça ce sera fait et on pourra passer à la musique. C’est que Steven Wilson business man commence à m’exaspérer un tantinet. Pour commencer dans les griefs, même si celui-ci est mineur, annoncer un nouvel album plus de 7 mois avant sa sortie paraissait un peu prématuré et inutile (big up à tous ceux qui au contraire nous annoncent un album une semaine ou un mois avant de le sortir). Bien sûr vous me direz qu’après 13 ans d’absence, on pouvait bien attendre 7 mois de plus… Mais ce [...]

Rance – III

Comme son nom l’indique, III est la troisième sortie de Rance, projet parisien au line-up quelque peu remanié dans lequel on retrouve désormais plusieurs acteurs de la scène locale (black metal et autres): Guillaume Galaup (Limbes, ex-Blurr Thrower – chant), Lila Ehjä (basse), Jan Flamming (Traitors – guitare) et Joseph Apsarah (Baume, Cepheide – batterie et guitare). Annoncé comme du « black metal lumineux », ce qui peut sembler contradictoire, Rance délivre ici quatre titres qui correspondent pourtant totalement à cette description.

Fátima – Fossil

Retour des français de Fátima, deux ans après le remarquable Turkish Delights. Et avant même de parler de la musique, on ne manquera pas de dire deux mots de la pochette de ce Fossil fraîchement paru. Celle de Turkish Delights était déjà singulière (et réussie) dans un genre à la frontière entre kitsch et psychédélique, et le groupe continue d’affirmer son style sur ses visuels, tout en faisant varier l’univers (qui se rapproche finalement davantage de celui de Moaner, leur premier album). On reconnaît immédiatement leur patte graphique et leur style, et rien que pour ça déjà : bravo [...]

Cave In – Heavy Pendulum

Cave In est décidément imprévisible! Après nous avoir laissés sur notre faim avec le plus court album de son histoire en 2019, le néanmoins excellent Final Transmission, voilà que la bande de Stephen Brodsky prend le contre-pied absolu en sortant tout simplement l’album le plus… long de son histoire. 1h10 au compteur, et on ne va pas essayer de se raconter des blagues en cachant le fait que c’est évidemment et sans surprise trop long… On aurait en effet facilement pu tailler dans le vif pour alléger cet album et le rendre encore meilleur et plus percutant. Ce sera [...]

Crossed – Morir

Deux ans après l’avoir découvert sur le très bon Barely Buried Love, Crossed daigne enfin lui donner une suite. Le quartet madrilène en a toujours sur le cœur et possède encore du soufre en réserve. Avec son titre explicite, Morir est une célébration plus que sauvage de la mort, bardée de stridences et de cris décharnés.

Rammstein – Zeit

Le retour de Rammstein en 2019 s’était avéré tout à fait remarquable, avec un album éponyme vraiment très réussi, mais on n’était pour autant pas certain que les allemands poursuivent l’aventure et on se demandait à l’époque si ce RAMMSTEIN serait ou non leur dernier album studio. Il n’en sera finalement rien, puisque Zeit est sorti le 29 avril 2022, et constitue évidemment l’un des évènements de l’année dans le monde des musiques saturées.
Le premier single diffusé, le titre éponyme « Zeit », m’avait pourtant semblé terriblement insipide, et je craignais personnellement le pire pour cet album. La surprise n’en [...]

Inanna – Void of Unending Depths

Lorsqu’en 2020, le groupe chilien Inanna publie, coup sur coup sur son Bandcamp, l’enregistrement d’un concert de 2017 (Live Antiquity) et le remaster de leur premier album Converging Ages initialement sorti en 2008, il y a fort à parier que quelque chose mijote dans les cartons (et pourquoi pas, hein ?). Pour cause de pandémie, ou parce que le groupe aime prendre son temps (ambos, Capitán?), le brûlot nouveau ne paraît que maintenant, mais risque fort de faire tomber la maison.
Je ne vais pas mâcher mes quatre chemins : Void of Unending Depths a tout d’abord laissé votre serviteur sur [...]

Déhà – Décadanse

Pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas (encore), Déhà est un multi-instrumentiste belge à la tête de très nombreux projets solo et participant aussi à des groupes internationaux tels que Maladie, Cult Of Erinyes, Wolvennest, Slow ou encore We All Die (Laughing). Une profusion de projets pour un spectre musical très ouvert, où les influences metal extrême (au sens large du terme) côtoient parfois des influences plus étonnantes allant du classique à l’electro. Ultra prolifique pour son projet personnel (avec énormément de sorties entre 2020 et 2021, le covid l’ayant sûrement beaucoup inspiré), voici Décadanse, album de [...]

Greyhaven – This Bright and Beautiful World

Derrière ce titre à l’ironie évidente, ironie appuyée par la pochette (superbe) parfaitement à l’avenant, se trouve le successeur de l’excellent Empty Black qui m’avais déjà bien retourné en 2018 et faisais partie de mes albums de l’année. J’étais impatient d’entendre ce que les anglais de Greyhaven allaient nous proposer pour cette suite et je suis ravi de pouvoir dire qu’ils poursuivent dans la ligne de leur précédent album et ne déçoivent pas du tout. Bien au contraire même…
En un peu moins de 34 minutes (soit une durée un poil plus compacte que celle du précédent opus avec [...]