dark/doom metal

Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !

Si vous suivez la scène européenne, il y a des chances que vous ayez entendu parler de lui. Ayant démarré ses activités avec De Magia Veterum (depuis 2003) et le désormais incontournable Gnaw Their Tongues (depuis 2005), le hollandais Mories/Maurice de Jong est omniprésent dans la scène UG néerlandaise et européenne. Addict à la composition, le plus souvent en solo, sortant des albums les uns à la suite des autres, créant de très nombreux nouveaux projets qui prennent le plus souvent le black metal comme élément de base (mais qui vont souvent chercher dans d’autres contrées), si l’on cherche [...]

Wanderer – Liberation From A Brutalist Existence

Habitué des EPs et splits (avec Anzio et Grim Light), Wanderer passe rallonger la sauce avec ce Liberation From A Brutalist Existence, premier album mixant grindcore, hardcore métallique à tendance math et autres joyeusetés sludgy crusty pour un résultat forcément lourd et énervé.
Condensé en à peine vingt-trois minutes (pour dix titres), le premier album du groupe de Minneapolis est une avalanche de sauvagerie, chaque titre étant constitué de riffs bien brutaux par-dessus lesquels le vocaliste Dan Lee rugit d’une colère ultra noire (souvent secondé par les aboiements du guitariste Brent Ericson). Il est évident que l’auditeur n’est pas [...]

Chassm – Falling Forever

Art As Catharsis est un gros pourvoyeur de curiosités sonores, de groupes iconoclastes difficiles à classer et n’hésitant pas à expérimenter quitte à rendre l’écoute d’un album tel un puzzle pour lequel toute sa concentration est requise pour faire s’imbriquer toutes les pièces les unes aux autres. Chassm ne déroge donc pas à la règle. Partant sur des bases entre doom, sludge ou abrégées en post-metal, le jeune groupe originaire de Brisbane n’hésite donc pas à s’affranchir des conventions desdits styles pour aller où bon lui semble.

The Flight Of Sleipnir – Eventide

Il y a des groupes comme ça dont on perd la trace faute de nombreuses sorties à côté. C’est le cas de The Flight Of Sleipnir dont je vous avais parlé en 2013 avec leur très bon album Saga et qui a depuis poursuivi son bonhomme de chemin chez Napalm Records (V. – 2015) puis chez Eisenwald où le groupe du Colorado officie toujours depuis Skadi (2017). Eventide poursuit sous les mêmes auspices que ces albums à l’univers toujours aussi particulier.

Hadit – With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path

Duo italien composé de XN (chant/guitare, ex-Infuria) et Fulgŭrātŏr (batterie, ex-Fuoco Fatuo), Hadit livre avec ce With Joy And Ardour Through The Incommensurable Path son premier album à la thématique occulte/lovecraftienne. Enfin il paraît, car les lyrics ne sont pas très perceptibles au milieu du bordel sonore installé par les deux gars.

Body Void – Bury Me Beneath This Rotting Earth

Vous trouvez que le temps file trop vite et qu’il fait trop chaud ? Voilà de quoi vous calmer définitivement puisque le projet de Body Void est de vous enterrer… bien au frais ! Et le duo Willow Ryan (chant/guitare)/Eddy Holgerson (batterie) entend bien prendre son temps pour creuser au plus profond et bien lourdement. Pour son troisième long-format, Body Void écrase en effet l’espace à coup de riffs aussi lents que pesants, tandis que la voix ultra perçante (qui ne plaira pas à tout le monde) vient ajouter un peu plus de malaise à l’ambiance ultra oppressante dégagée.

Conclave – Dawn Of Days

Conclave est un trio du Massachussetts dont le chanteur/bassiste Jerry Orne a fait ses armes chez Warhorse. On retrouve intact son grain de voix au milieu d’un mélange de doom, de sludge et de stoner. Déjà auteur d’un premier album en 2016 (Sins Of The Elders), Dawn Of Days lui emboite donc le pas au travers de compos pas révolutionnaires pour un sou mais tellement efficaces !

Tremor Ama – Beneath

Originaire de Creil (Oise), Tremor Ama est un groupe ayant fait ses armes sur un EP éponyme (2017) et revenant aujourd’hui avec ce Beneath, seconde livraison aux inspirations plutôt étendues entre doom, sludge, psychédélique et même post rock.

Seum – Winterized

Avec un tel nom, ils auraient pu venir de Belgique que ça n’aurait pas été étonnant ! En réalité Seum est un trio de Montréal monté par des expats français qui officiaient chez Lord Humungus, Mlah! et Uluun. Après avoir sorti un EP (Summer of Seum – 2020) suivi d’un split avec Fatima, le groupe revient déjà avec un premier long-format, la preuve qu’on peut aller vite même sous substance !

Tideless – Adrift In Grief

Tideless vient de San Diego et a débuté ses activités en 2015 en réunissant quelques membres de la scène metal locale (Xantam, Necrochamber parmi d’autres…). Le groupe californien aura attendu quatre ans après son dernier EP (Eclipsed Blood Horizon) pour sortir son premier long-format, ce Adrift In Grief. Et si ce groupe méconnu est digne d’intérêt, c’est surtout par la double étiquette qui lui a été collée: Tideless jouerait donc du death metal mélangé à du… shoegaze (!). Derrière ce mélange improbable qui m’a invité à jeter une oreille (et finalement les deux puisque je suis là à vous [...]