dark/doom metal

Diabolic Oath – Aischrolatreia

Deux ans après l’ultra imposant Profane Death Exodus, le trio de Portland Diabolic Oath revient terminer d’annihiler ce qui restait après (plus grand chose !). Aischrolatreia est un mot signifiant « le culte de l’obscene ou de la saleté », vous vous doutez donc que le choix d’un tel titre pour leur nouvel EP n’avait pas été pris à la légère…

Conan – Evidence Of Immortality

Même s’il ne compte plus qu’un membre d’origine (Jon Davis, chant/guitare, aucun lien avec celui de Korn), Conan est toujours parvenu à rester en activité au point de sortir quelque chose tous les deux ans (maximum !). En résulte une très riche discographie à laquelle vient s’ajouter ce cinquième full-length Evidence Of Immortality.

Endonomos – S/T

Quartet autrichien composé de membres de Distaste (grindcore) et d’ex-Cemetery Dust (thrash metal) entre autres, ces habitués des rythmiques enlevées ont décidé de fortement abaisser leur tempo sur Endonomos. Vous l’aviez déjà compris en lisant leur style, c’est bien du côté du doom/death que ce jeune groupe (formé l’an dernier) s’oriente.

Dreadnought – The Endless

Quartet originaire de Denver, Dreadnought est une formation qui n’a jamais caché ses ambitions musicales depuis ses débuts en 2012. Avec quatre albums à son actif (avant celui-ci), le groupe mené par la chanteuse/guitariste Kelly Schilling a toujours cherché à mélanger les sensations grâce à différents emprunts montrant un spectre très large: doom, progressif, folk, post-rock mais aussi black metal et jazz sont ainsi assimilés pour un résultat tout personnel.

Anticreation – From The Dust Of Embers

Envie de plonger dans un gouffre sans fond ? Voici l’offre d’activité estivale proposée par les grecs d’Anticreation. Le duo composé de Necro (figure de l’UG grec que l’on retrouve dans de nombreux projets tels que Burial Hordes ou Enshadowed) et Noctus (inconnu au bataillon) n’a pas vraiment envie de s’exposer aux canicules du moment et préfère aller se terrer dans les cavernes les plus profondes, à la rencontre des créatures monstrueuses qui y vivent.

Tzompantli – Tlazcaltiliztli

Projet monté en 2019 par Huey Itztekwanotl o))) (aka Brian Ortiz), leader de Xibalba à ses heures perdues, Tzompantli est une célébration de la culture (ou plutôt des cultures) mésoaméricaine. S’inspirant notamment de cérémonies rituelles (notamment celle d’où lui provient son nom qui consiste à « nourrir le feu et le soleil avec du sang »), Tlazcaltiliztli aurait pu être un album de folk metal random, sauf que ces éléments folk sont étonnamment plutôt rares. En effet, ils sont présents uniquement sur l’intro, pendant l’interlude « Eltequi » (qui possède aussi des bruits de forêts) ou plus légèrement encore sur la conclusion « Yaotiacahuanetzli » [...]