dark/doom metal

Le Monde Par le Feu – A Néant

Ayant entamé un surprenant revirement musical (comme de line-up) entre Ignobilis (2016) et Codex Tenebris (2019), Oldd Wvrms a malheureusement fini par déposer les armes. Le batteur et le guitariste ont tenu à poursuivre ensemble et se sont fait rejoindre par le chanteur de Pénitence Onirique (auteur du très intéressant Vestige il y a deux ans) pour Le Monde par le Feu, nouveau projet s’orientant vers le post-metal.

Seum – Live From The Seum-Cave

Quelques petits mois après l’excellent Winterized, les montréalais de Seum font déjà leur retour, histoire qu’on ne les oublie pas au milieu des (trop) nombreuses sorties du moment. Comme son nom l’indique, ce Live From The Seum-Cave propose un live à la maison, sans prétention, histoire de célébrer leurs débuts comme il se doit (leur premier EP Summer Of Seum étant sorti il y a déjà un an de ça).

Ghostheart Nebula – Ascension

Jeune formation milanaise ayant vu le jour il y a quatre ans, Ghostheart Nebula contient des membres de la scène locale (le bassiste d’Obsolete Theory par exemple), bien décidés à plomber l’ambiance mais à nous faire pleurer en même temps. Ascension nous entraine en effet dans un doom/death à tendance mélodico-atmosphérique, soit une sorte de lien entre funeral doom et mélodeath au son concocté par un certain Øystein G. Brun (Borknagar).

Orbit Culture – Shaman (EP)

On ne chôme pas chez les suédois d’Orbit Culture… Un an après avoir sorti leur excellent 5ème album Nija, les voilà déjà de retour avec un consistant EP de 5 titres pour plus de 25 minutes de nouvelle musique.
On démarre assez brutalement avec « Mast of the World », qui calme le jeu sur son refrain (en growl) appuyé par un clavier façon orgue qui fonctionne très bien, et qui est rejoint par un violon vers la fin du titre, avant une conclusion tout riffs dehors. La suite est à l’avenant, le groupe n’a rien perdu de son mordant et [...]

A Pale Horse Named Death – Infernum In Terra

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, A Pale Horse Named Death est le groupe de Sal Abruscato, batteur et membre fondateur de Type O Negative (jusqu’à 1994) mais aussi de Life Of Agony (jusqu’à 2017). Le gaillard mène donc aujourd’hui A Pale Horse Named Death depuis onze ans et ce Infernum In Terra propose une version remaniée du groupe: un bassiste (Joe Taylor, qui a notamment officié chez Doro) et un batteur ont été ajoutés, ce qui signifie qu’Abruscato ne s’occupe ici que de la guitare et du chant (finie la batterie !). Annonçant ce nouvel album comme un [...]

Nefariym – Morbid Delusions

Malgré son jeune âge (le groupe s’est formé il y a deux ans à peine), Nefaryim compte en ses rangs des musiciens très expérimentés. Le duo australien est en effet composé de Mark Kelson (chant, guitare, basse) qui est passé notamment chez Virgin Black,et de son comparse guitariste chez The Eternal, Richie Poate (qui officie aussi chez Dreadnaught). Et bien loin de ce background plutôt large, allant du power au gothic metal, on se retrouve chez Nefaryim dans un death metal bien bourru qui gratte un peu sur ce Morbid Delusions.

Hooded Menace – The Tritonus Bell

Je pense avoir déjà eu l’occasion de dire à quel point le doom m’emmerde, et à quel point les groupes lents sont souvent des groupes chiants (en tout cas dans le metal). C’est en vertu de ce principe ne souffrant que de très rares exceptions (Type O’ Negative en étant néanmoins une, et pas des moindres!), que j’avais rangé les finlandais de Hooded Menace dans cette catégorie des groupes chiants qui ne m’intéressaient pas.
Seulement voilà, grande nouvelle : Hooded Menace a changé! Oui oui. Le groupe a indéniablement évolué, atténuant sa facette doom, renforçant sa patte heavy mélodique, [...]

Concilium – Desecration

Quand tu aperçois au détour des noms des autres projets des membres de Concilium des noms fleuris tels que Scum Liquor, Göatfukk, Spitgrave ou encore Cunnilingus, tu es en droit de s’interroger sur la teneur (et le sérieux !) de ce jeune projet (actif depuis deux ans seulement). Puis tu te lances dans l’écoute de ce Desecration, premier long-format comparable à une plongée dans des eaux putréfiées peuplées de créatures horrifiques hantant les alentours…