SeeYouSpaceCowboy – Coup De Grâce

Pas de commentaires      130
Style: emo metalcore/sass grindAnnee de sortie: 2024Label: Pure Noise Records

Parti d’un sasscore aux contours grindy-myspacecore/ »white belt », SeeYouSpaceCowboy a peu à peu fait évoluer son approche musicale vers contrées metalcore à l’ancienne et emo-mallcore ayant de quoi faire prendre un bain de jouvence à tous les mèchus du début des années 2000. Cette accumulation d’étiquettes vous semble un charabia incompréhensible ? C’est que vous n’êtes clairement pas la cible de ce Coup De Grâce qui, avec son titre en français (et sa cover qui rappelle des vieilleries comme The Curse d’Atreyu) parlant pour lui-même, vient asseoir l’univers si singulier du groupe de San Diego.

Un univers qui nous accueille par surprise dans un film noir dès l’intro « Allow Us To Set The Scene », un peu comme une séquence dans une boite de jazz avec une chanteuse « femme fatale » à la voix langoureuse (par iRis.EXE qui interviendra à nouveau sur « Respite For A Tragic Tale », visible ci-dessous en vidéo). Une entame soudain brisée par un tourbillon chaotique contrasté par des moments minimalistes chuchotés. Les titres suivants nous montrent combien SYSC souhaite poursuivre dans cette alliance de metalcore nerveux mais aux refrains catchy comme le faisait Underoath (période They’re Only Chasing Safety).

La dualité férocité/mélodies pleines de sirop fonctionne donc à pleins tubes (« Subtle Whispers To Take Your Breath Away », « Red Wine And Discontent ») avec des titres denses, fédérateurs et bordéliques à la fois, mais laissant une impression assez étrange. Car si la violence délivrée par le groupe californien apparait toujours aussi survoltée, le choix de mettre de la mélodie partout sonne parfois un peu trop comme du « fan-service » nostalgique façon « emo skyblog ».

Un choix qui pourra une nouvelle fois irriter les réfractaires mais qui se révèle curieusement souvent très efficace, surtout lorsque le groupe invite des featurings particulièrement en phase (Courtney LaPlante de Spiritbox sur le sensible « To The Dance Floor To Shelter » ou bien Nothing.Nowhere. sur le très bon « Rhythm And Rapture »), des morceaux amenant à une fin d’album plus intéressante (le ravageur « Chewing The Scenery » introduisant la meilleure moshpart de l’album, ou la subtile conclusion « Curtain Call » terminant par un « Adieu »).

Malmenant puis caressant dans le sens du poil, ce Coup De Grâce poursuit l’exploration sonore de SYSC qui crie à nouveau son amour assumé pour le « scenecore » comme en 2005. Des groupes comme The Blood Brothers, Drop Dead, Gorgeous ou Alesana reviennent régulièrement en tête devant cette volonté de faire cohabiter chaos frénétique et refrains sucrés (avec lesquels on peut parfois avoir un peu de mal, c’est malheureusement mon cas). Du bonheur pour qui aime sa nostalgie emo bien secouée !

  1. Allow Us To Set The Scene
  2. Subtle Whispers To Take Your Breath Away
  3. And The Two Slipped Into The Shadows
  4. Red Wine And Discontent
  5. Lubricant Like Kerosene
  6. Respite For A Tragic Tale
  7. Silhouettes In Motion
  8. To The Dance Floor For Shelter
  9. Rhythm And Rapture
  10. Sister With A Gun
  11. Chewing The Scenery
  12. Curtain Call

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *