Spade & Archer + Pissed Jeans + James Delleck + Sage Francis – 28 mai 2008 – Epicerie Moderne – Feyzin

Pas de commentaires      1 095

De loin cette affiche avait tout pour être des plus surprenantes. Assez hétéroclite même, surtout quand vous faites une fixette sur le nom de Pissed Jeans comme moi et cherchez encore le lien avec Sage Francis. Sauf que la donne n’était pas complète. Spade & Archer joue les maîtres de cérémonie ce soir et se paye donc le luxe de réunir des artistes qui ont tout à voir avec leur univers. Pour les néophytes, Spade & Archer compte tout de même parmi ces rangs d’anciens Bästard, groupe culte de la scène noise des 90’s de Lyon. Ceci expliquant cela… On aura donc droit ce soir à du hip hop que ne renierait pas le label Anticon, de la noise rock et du hip hop 100% du cru. A l’image de la culture de Spade & Archer.

Tout commence avec James Delleck et ces featuring Detect, Le Jouage & Cyanure pour un set hip hop tendance electro. Delleck, artiste français dont je ne connaissais rien avant ce soir, va essayer de réveiller les foules en liesse… Avec plus ou moins de bonheur, il faut bien le dire. Des moments bien rodés, bien puissants où les beats et les flows des lascars s’emballent autour d’histoire de cul et de frustration post adolescente (l’hommage à Anna Nicole Smith par exemple), d’autres plus dispensables où le set se retrouve coincé entre des délires de gosse (la party de batterie bontempi) et des longueurs qui finissent par endormir le public. Du moins, j’ai déjà les paupières qui sentent le sable. On retiendra l’énergie et l’humour du set quoi.

Pissed Jeans enchaîne rapidement pour une petite heure de set et là pas question de dormir ! Nouvelle sensation de la scène noise rock, ça fait un p’tit moment que je les attendais de pied ferme ceux-là. Ils seront à la hauteur de mes espérances. Première surprise : tout le set sera ponctué de la diffusion de « Y’a-t-il un flic pour sauver le président ? ». Deuxième surprise : un homme mutant (soit un de leur pote en caleçon et masque d’insecte rose) viendra se promener et danser sur scène durant un ou deux morceaux. Les esprits dénués d’humour sont priés de se décoincer ou de sortir. 2ventuellement de faire la toupie sur les majeurs… Pour le reste, un set intense où les riffs et la sueur giclent dans tous les sens. Le bassiste s’emmerde à jouer ses gammes, le batteur envoie du bois, le guitariste envoie son jeu tout d’énergie punk et le chanteur, débonnaire as fuck, sorte d’Iggy Pop ayant bouffé du David Yow, gueule, chante, braille, fait le show à lui tout seul et se fout pas mal de vider la salle. Il restera toujours une petite centaine d’âmes sur les 350 pour applaudir à la fin du set et en redemander ! Bonne petite claque, même si une cave moite et cradingue scierait mieux à ce rock me rappelant le meilleur du MC5 et de The Jesus Lizard.

L’installation vidéo/son de Spade & Archer prenant un peu de temps, j’ai le temps de discuter un peu avec l’équipe de L’Epicerie, le verre la main. A la fraîche, sont toujours aussi cool ici.

Spade & Archer c’est donc un hip hop electro avec une batterie, un DJ et des featurings vocaux dont le retour de James Delleck. Il prend d’ailleurs ici toute sa dimension avec des textes psychés et un flow plus rageur qui colle à ravir avec ses samples délicieusement noisy par instants. Mais Spade & Archer c’est autant une expérience musicale que visuelle. Les vidéos et le light show en osmose avec la musique entraînent le public au cœur d’un trip parfois rageur, souvent froid et déshumanisé comme peu l’être l’electro, mais le feeling rock de ces mecs rejaillit toujours pour vous faire plonger une nouvelle fois. Le public lyonnais est présent (tu parles des gloires locales sur scène ça se mérite et ça s’applaudit !), l’ambiance montra crescendo pour finir dans une explosion de beat, de samples, le batteur toujours au premier rang et les lumières nous happant sans fin. Une de mes plus belles surprises scéniques de l’année pour le moment, c’est dire !

Le reste de la soirée, je la passerai à déambuler entre poignées de main, cigarettes et quelques rares apparitions dans la salle pour voir que B.Dolan et Sage Francis assurent tous les deux le show 100% hip hop en solo avec un charisme et toujours une ambiance assez impressionnante. Chapeau bas.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *