Kagerou (Visual Kei) – 13 février 2005 – Locomotive – Paris

Pas de commentaires      1 079

Kagerou est un groupe de visuel kei, mouvement métal typiquement japonais qui mélange grosses guitares métal et cris bien gores à un chant suraigu presque féminin. Ajoutez à ça un goût inné pour le look, composante essentielle de toute formation de visu et vous obtiendrez Kagerou.

En bon japonais qu’ils sont, les membres du groupe ultra perfectionnistes sont arrivés sur place en fin de matinée. De quoi faire de longues heures de soundcheck pour pouvoir balancer la choucroute en temps venu.

Il est un peu plus de 18h, la conférence de presse a pris un peu de retard. Une quinzaine de personnes prennent place dans la salle à l’étage de la Loco où ont été installés des sièges pour les journalistes. Nous nous présentons à tour de rôle en épelant notre prénom et le nom du média pour lequel nous travaillons.

Les questions ne sont pas nombreuses et les membres du groupe peu bavards. Ainsi soit-il.

Est-ce que vous pensiez-vous déjà avoir des fans en Europe ou vous ne vous attendiez pas du tout à ça ?

Le visuel kei accorde une grande importance au look, auriez-vous pu jouer dans un groupe avec un autre style de musique où l’apparence aurait moins d’importance ?

Et les lyrics ? Sont-il le reflet de vos tenues ? (NDR : dans le visuel kei, les groupes changent de tenue à chaque sortie de single ou d’album).

De quoi parle le single « XII Dizzy » ?

Le nom de votre groupe signifie ‘éphémère’ en français. Pouvez vous nous en dire plus ?

Et du coup avez-vous adopté le r’n’r way of life ?

Silence de plusieurs secondes. Gloups.

Quelles sont vos influences ?

Question à Daisuke : Comment réussis-tu à monter dans les aigus comme ça ?

Y’-at-il un avenir pour le j-rock en France ?

Fin de la conférence de presse le groupe s’adosse à un mur et les flash crépitent. Séance de photo et de remerciements.

Le concert débute à l’heure pile c’est-à-dire 20h45. Masnada chauffe le plancher sur la demande de Shizumi, grand fan du groupe. On aurait pu s’attendre à une réaction de rejet ou du moins à un accueil pas très chaleureux pour ces lorrains. Il n’en est rien. Le public encore peu nombreux hurle et bouge bien. Les Japonaises du premier qui ont fait le voyage exprès du Japon pour voir Kagerou s’éclatent et font des moulinets de la tête à faire pâlir n’importe quel métalleux. Le groupe à droit à ¾ d’heure de set ce qui est assez rare pour une première partie. Voilà qui est de bonne augure pour la suite.

Kagerou entre sur scène après quelques minutes d’attente. Et le spectacle peut commencer, en live et straight in your face. Le groupe jouera près d’une heure et demie (18 titres en tout !!!). Autant dire que sur scène, ça dépote. Autant le cd peut accuser des longueurs sur certains morceaux, autant la version live est monstrueuse. Son impeccable, mimiques et gestuelle du chanteur au poil. Un showman de première mais qui sait chanter quand le moment est venu et hurler comme un possédé sans se forcer.

Bref. regardez les photos et vous aurez un aperçu de qu’est kagerou on stage. Mais juste un aperçu. Les mauvaises langues peuvent aller se rhabiller.

A ne louper sous aucun prétexte s’il reviennent dans notre contrée. Vous m’avez bien entendus ???

Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *