Communic – Waves of Visual Decay

7 Commentaires      1 116
Style: power metal progressifAnnee de sortie: 2006Label: Nuclear Blast

Mai 2006 – USA – Base secrète des NeverMen – Dpt de recherche des nouveaux mutants

– Professeur Dane ?
– Oui Jeff ?
– Je détecte la présence dans nos parages d’un groupe de mutants de nouvelle génération.
– Peux-tu les localiser et m’en dire plus sur leurs capacités ?
– Bien sûr, patientez un instant…
Le microprocesseur ronronna un moment et le résultat s’afficha à l’écran.
– Ces nouveaux mutants ne sont pas nés de la dernière pluie. Ils se font appeler Communic. Ils ont déjà sévis dans nos régions lors de l’épisode Conspirancy in Mind en 2005.
– Oui, ce nom me dit évidemment quelque chose. Je pense que nous n’avons pas grand-chose à craindre… Leurs premiers exploits étaient certes intéressants mais il n’y avait pas non plus de quoi remettre notre suprématie en jeu.
– Je n’en suis plus aussi sûr que vous, professeur. Avec tout le respect que j’ai pour votre dextérité dans l’art du Metal bien trempé, il va sans doute falloir compter avec les nouveaux pouvoirs développés par Communic. D’une part, la redoutable puissance de feu dont ils font montre… La célérité n’est bien évidemment pas leur point fort, je dirais qu’ils puisent plutôt leur énergie dans la pesanteur, la force d’inertie qui en découle creuse de profonds sillons dans l’espace sonore (‘Under a Luminous Sky’). Sans oublier de fort belles envolées mélancoliques…
– Eh bien où est le problème ? Il me semble que nous sommes inattaquables sur certains point… De plus, nous avons déjà été assaillis sur ce terrain et nous avons su leur résister.
– Détrompez-vous, consultez plutôt le dossier ‘Fooled by the Serpent’ et vous verrez qu’en matière de lyrisme et de refrains bien taillés, ces mutants ne sont pas en reste.
– Certes, je note également un son de guitare gras et lourd à limite du Bluesy (‘Frozen Asleep In The Park’)… Oh, avais-tu remarqué cette basse bien présente et appuyée ?
– Bien sûr Professeur, c’est pourquoi je me suis permis de vous alerter. Vous remarquerez également que ces petits malins préfèrent s’appuyer sur de bonnes trouvailles rythmiques et des passages au groove redoutable plutôt que sur les solos…
– Vois-tu en eux de sérieux challengers ? Parle franchement.
– Je dirais plutôt que Communic pourrait venir chasser sur des terrains qui ne nous sont pas encore acquis. Ils évoluent tout de même dans une sphère qui leur est propre… Avec tout le respect que je vous dois, au niveau vocal Oddleif Stensland a fait de gros progrès et délivre d’excellentes modulations dans un répertoire médium plutôt agressif. D’autre part ses lignes de chant clair sont maîtrisées et sans excès (‘Waves of Visual Decay’).
– Je vois… irais-tu jusqu’à penser que nous devrions nous en faire des alliés ?
– Il est évident que dans cette guerre qui nous oppose aux traditionalistes, mieux vaut procéder ainsi que de nous en faire des ennemis… Leur affection pour les longues équipées entrecoupées de phases d’accélération et d’intensité en dit long sur leur endurance.
– Ces bougres ont-ils tout de même des points faibles ?
– Ne vous inquiétez pas, ils n’évitent pas dans leurs attaques quelques redites au niveau des sonorités et des enchaînements.
– Bien, voilà qui me rassure tout de même…
– Vous m’en voyez ravi… Mais écoutez plutôt les fichiers mis à notre disposition… Nous pouvons tout de même constater que Communic nous prouve ses capacités au travers d’une odyssée moderne et puissante. Leurs assauts se font plus éthérés que précédemment, ils deviennent moins prévisibles et parfois insaisissables !
– Bien… je vais prendre tes remarques en compte et suivre de près ces mutants… une dernière chose…
– Oui Professeur ?
– J’étais fort occupé… Qu’on ne me dérange plus ainsi, plus jamais…
– J’en prends bonne note. Bonsoir.

  1. under a luminous sky
  2. frozen asleep in the park
  3. watching it all disappear
  4. fooled by the serpent
  5. waves of visual decay
  6. my bleeding victim
  7. at dewy prime

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

7 Commentaires

  1. Cava76 says:

    Excellent Nevermore-like, j’ai ecoute en boucle tout un temps

  2. darkantisthene says:

    très bonne kro coquinou !

  3. OYC says:

    ah, content de t’ais aimé mon p’tit Alchy :D

  4. So says:

    Chouette concept de chro :)

  5. Angrom Angrom says:

    en première écoute c’est effectivement pas mal , mais à l’instar de Wastefall, je me demande quel est l’intéret de ces groupes si proches d’autres qu’ils manquent un peu de personnalité

  6. AlCheMist says:

    L’un des intérêts de Communic pour moi est évident : le chant. Autant je considère Nevermore comme un incontournable, autant je n’apprécie pas le timbre de Dane… j’ai donc naturellement choisi mon camp et suivrai sans aucun doute la carrière de Communic avec intérêt !

  7. Angrom Angrom says:

    Ben c’est bizarre, la différence de chant avec Nevermore ne m’a pas frappé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *