Until the Ribbon Breaks – A Lesson Unlearnt

Pas de commentaires      1 110
Style: trip-hop / popAnnee de sortie: 2014Label: 1405 Records

Derrière ce patronyme se cache le projet musical d’un jeune gallois, Pete Lawrie Winfield, qui a d’abord livré en 2013 un premier EP intitulé A Taste of Silver et s’est aussi illustré en reprenant ou remixant des titres de Blondie, London Grammar ou même Robert Palmer (excellente reprise de « Addicted to Love » que j’aurais vraiment aimé voir figurer sur l’album d’ailleurs). Quoi qu’il en soit, et vu le style pratiqué, j’avais en théorie toutes les chances de passer à côté de l’album, A Lesson Unlearnt, comme j’étais passé à côté de l’EP.
Mais les hasards de la vie et des rencontres (y compris musicales) tiennent parfois à peu de choses. En l’occurrence, c’est d’abord parce que Run the Jewels signent un featuring sur « Revolution Indifference » que l’album s’est finalement retrouvé dans mon radar. Et heureusement vu la qualité de l’opus.

Il s’avère que le featuring en question n’est en fait que le retour d’ascenseur du duo vers le gallois, qui avait lui-même posé sa voix sur le refrain du titre « Job Well Done » sur le premier album de Run the Jewels. Toujours est-il que « Revolution Indifference » est tout à fait excellent, et sert de parfaite vitrine pour susciter le désir d’écouter le reste de l’album.

Until the Ribbon Breaks officie dans un genre oscillant entre trip-hop, r’n’b doucereux et pop. L’album est assez varié, proposant des tempos et des ambiances un peu différentes : on passe ainsi du planant et doux « Orca » à « A Taste of Silver » qui ressemble un peu à ce que pourrait faire les Black Keys. D’autres titres plus remuants comme « Spark » ou « Perspective » viennent aussi cotoyer des moments d’une assez parfaite beauté planante, que sont par exemple « Romeo », mais surtout l’incroyable combo beau à pleurer de « Persia » à « Goldfish » en passant par « Pressure ».

La variété est donc la grande force du disque d’autant qu’Until the Ribbon Breaks excelle dans tous les registres approchés, et qu’il n’y a vraiment rien à jeter sur l’album. Comme quoi on peut encore s’enthousiasmer en 2015 pour un genre a priori aussi passé de mode que le trip-hop…

Tracklist :
1 – The Other Ones (Intro)
2 – Orca
3 – A Taste of Silver
4 – Romeo
5 – Perspective
6 – Spark
7 – Revolution Indifference (feat Run the Jewels)
8 – Persia
9 – Pressure
10 – Goldfish
11 – Until the Ribbon Breaks

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 894 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *