krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 930 articles sur Eklektik.

Burden of Life – The Makeshift Conqueror

Nous sommes à peine à la moitié de l’année 2020, et la liste des albums de qualité déjà en lice pour le podium de fin d’année ne fait que s’allonger… Et autant le dire tout de suite, ce n’est pas The Makeshift Conqueror qui va venir simplifier la tâche des mordus de listes de fin d’année…
Voilà en effet des aliens dont le seul objectif, outre de produire de la musique de grande qualité, semble être une fois de plus de faire tout ce qu’ils peuvent pour se rendre le plus inclassables possible… Et ils y parviennent brillamment, car [...]

Barishi – Old Smoke

Il y a 4 ans, je tombais éperdument amoureux de Barishi, dont je découvrais simultanément les 3 sorties existantes à date (un EP et 2 albums). Je considère encore à ce jour ce groupe comme l’une de mes plus belles rencontres musicales. J’étais donc fort logiquement impatient de découvrir la suite de leurs aventures discographiques… Malheureusement j’étais passé à côté d’un événement important survenu fin 2017 soit un an après la sortie de l’énorme Blood from the Lion’s Mouth : le départ du chanteur Sasha Simms. Les photos promo de ce nouvel album m’ont par conséquent tout de suite [...]

Sweven – The Eternal Resonance

Si le nom de Sweven vous fait dresser l’oreille, vous faites peut-être partie comme moi de ceux qui ont été durablement marqués par l’écoute du monumental second album de Morbus Chron, justement intitulé… Sweven. Si c’est le cas, vous devez le savoir, ce deuxième album fut le dernier de Morbus Chron à l’issue duquel la funeste décision fut prise par le groupe de se séparer.
N’étant manifestement pas arrivé au bout de son approche très personnelle d’une forme très avant-gardiste de son mélange de death metal et de rock progressif, Robert Andersson (Robba), guitariste chanteur, tête pensante et compositeur [...]

Myrkur – Folkesange

On a déjà eu l’occasion de parler de Myrkur, pseudonyme de l’américano-danoise Amalie Bruun qui s’illustrait sur son premier EP et ses deux albums suivants, en pratiquant un black metal alternant passages les plus trve et d’autres beaucoup plus éthérés, faisant alors profiter ses auditeurs de sa très jolie voix cristalline. Son physique avantageux l’ayant beaucoup (et assez injustement) décrédibilisée en tant qu’artiste black, on ne s’étonne qu’à moitié de la voir sur Folkesange (« chansons folk » en danois dans le texte, le titre ne ment pas sur le contenu) laisser tomber la partie black metal pour se concentrer sur [...]

Lychgate – Also Sprach Futura (EP)

Décidément l’année démarre sous les meilleurs auspices quant aux sorties black de qualité… Après l’énorme Fliege, et l’excellent Dark Fortress, c’est au tour des anglais de Lychgate de nous revenir en cette année, avec un EP de 4 titres, forcément trop court, d’autant qu’il nous permet une nouvelle fois d’apprécier l’avant-garde classieux du groupe et notamment sa particularité propre : l’utilisation de cet orgue infernal, en particulier sur l’énorme « Progeny of the Singularity » (en écoute ci-dessous) et la conclusion « Vanity Ablaze ».
En dehors de cette particularité, l’univers des anglais est toujours aussi bigarré et torturé, mais on parvient étonnamment [...]

Pure Reason Revolution – Eupnea

Nous étions quelques-uns à avoir totalement craqué en 2006 sur l’excellent premier album de Pure Reason Revolution, groupe anglais tournant autour du duo Chloë Alper et Jon Courtney. Si vous faites un tour sur la chronique de cet album, gardez en tête que l’album était largement sous-noté à l’époque, et qu’il s’agirait plutôt rétrospectivement d’un bon gros Coup de Cœur, de ces albums cultes et marquants qui reviennent régulièrement sur la platine en produisant toujours le même effet « wouahou ». La recette de PRR à l’époque reposait sur un rock aux atours et développements progressifs, et surtout sur la complémentarité [...]

Wake – Devouring Ruin

Les canadiens de Wake (qu’on avait pu découvrir sur un split avec les grecs de Dephosphorus en 2012) officient depuis 10 ans maintenant dans un registre pour le moins extrême, partant d’une base grind, sur laquelle ils ont su progressivement développer d’autres types d’influences, entre black/death, ambiances lourdes et passages plus atmosphériques.
Un gros fourre-tout juste pour embêter (on s’en doute) les chroniqueurs cherchant à les rattacher à un genre bien précis. Mon camarade Beunz avait déjà été convaincu par le premier « album » (plutôt expéditif du reste, avec 8 titres pour 19 minutes) du groupe en 2016,  et les [...]

Sure – Twenty Years

16 ans qu’on suit les aventures de Gregory Hoepffner avec intérêt. Cet artiste touche à tout, musicien, réalisateur et producteur, s’est impliqué dans un nombre assez hallucinant de projets depuis Radius System, premier de ses projets dont nous avions suivi l’évolution chez Eklektik. On n’ira pas jusqu’à prétendre avoir écouté tous les projets sur lesquels sa patte s’est posée, mais on reste clairement attentif tant Greg a souvent le don pour s’entourer et choisir des projets intéressants.
Dernier en date, Sure, projet au sein duquel il est entouré de Michael Szpiner, un autre parisien touche à tout au pedigree [...]

Code Orange – Underneath

Les extra-terrestres américains de Code Orange sont de retour (avec leur look plus WTF et justement… extra-terrestre que jamais), pour nous proposer leur nouvelle livraison de hardcore/metal new-school bien haineux et brutal. 13 nouveaux titres et une intro qui nous plongent dans l’ambiance bien glauque des américains, voilà ce qu’on retrouve au menu d’un Underneath bien riche et pas avare en contenu avec ses 47 minutes au compteur.
On est saisi d’entrée et mis sur le grill avec le monstrueux « Swallowing the Rabbit Whole », tout en haine et muscles dehors, mariant riffs surefficaces, grosses moshparts, hurlements, et bruitages indus. [...]

Psychonaut – Unfold the God Man

Ouh là là la méchante claque… Claque tardive en réalité, car même si la découverte est, elle, bien récente, cet album est en fait originellement sorti en 2018 en auto-production. Remercions donc Pelagic Records (label fondé par Robin Staps de The Ocean) qui nous donne une nouvelle chance de découvrir un album qui était complètement passé à côté de nos radars en 2018. Il aurait été dommage de passer à nouveau à côté d’un tel monstre car cet album est absolument dantesque et d’ores et déjà en piste pour le titre d’album de l’année 2020 (oui je m’enflamme).
Alors [...]