Latest Content

Abigail Williams – In the Shadow of a Thousand Suns

S’il existait un manuel « Dimmu Borgir pour les nuls », Abigail Williams aurait vers quoi se retourner pour s’excuser d’avoir produit un disque aussi ennuyeux et prévisible. Malheureusement, ce livre n’existe pas et ils sont donc les seuls à blâmer pour avoir commis ce Enthrone darkness triumphant light renommé pour l’occasion In the shadow of a thousand suns. Attention, si l’adjectif light pourrait vous faire croire que vous trouverez dans ce disque un soupçon de ce qui a fait l’originalité de Dimmu Borgir, ne vous méprenez pas. Abigail Williams a en fait délesté l’album des norvégiens de tout riffs mémorables [...]