beunz

Wesenwille – II: A Material God

Duo néerlandais composé du chanteur/guitariste Ruben Schmidt (Verval, Apotelesma entre autres) et du batteur David Schermann (aussi connu sous le pseudo Valr chez Weltschmerz ou en live chez Verwoed ou Glorior Belli), Wesenwille sort avec ce II: A Material God son second album (le premier éponyme étant sorti en 2018 chez Redefining Darkness). Officiant dans un black metal plutôt ouvert, on trouve sur ce nouvel album un bel assemblage d’influences tant dans le black traditionnel que dans les groupes plus modernes.

Bongzilla – Weedsconsin

On les pensait morts, enterrés et recouverts d’un luxuriant champ de cannabis mais non, Bongzilla est enfin sorti de son « comatage » entamé il y a seize ans suite à la sortie de son emblématique Amerijuanican (2005). Officiellement, c’est en 2009 que le groupe a décidé de cesser ses activités, mais c’est il y a six ans que les affaires ont repris (sous forme de trio). Signant pour le coup chez les prolifiques Heavy Psych Sounds, Weedsconsin est donc leur cinquième véritable album (en vingt-six ans d’existence) démontrant toujours, comme son titre l’indique son amour pour son Etat natal… et [...]

Sleep Terror – Above Snakes

L’amateur de death technique éclairé doit sûrement se rappeler de Probing Tranquility, premier album de Sleep Terror sorti en 2006. Totalement instrumental, cet album montrait déjà que Luke Jaeger (seul aux commandes) fourmillait déjà d’idées dans une étourdissante ode au shred. Pourtant, le projet a longtemps semblé un one-shot puisque zéro nouvelle pendant neuf ans. En 2015 Unihemispheria, second volet lui aussi bien secoué, est venu briser le silence. Ensuite rejoint par le batteur Marco Pitruzzella (Six Feet Under, ex-The Faceless, ex-Brain Drill entre autres), Sleep Terror a vu son rendement fortement relevé à la hausse (Above Snakes est [...]

Plague Weaver – Ascendant Blasphemy

Premier long format pour Plague Weaver, duo canadien ayant débuté ses activités en 2018 du côté de l’Ontario. Ascendant Blasphemy propose une mixture personnelle de black, de death et de doom sur fond de thématiques forcément evil vu son titre.

Gravesend – Methods Of Human Disposal

Gravesend est un jeune trio new-yorkais qui fait les choses dans l’ordre: d’abord les préparations (Preparations Of Human Disposal, démo sortie l’an dernier) puis les méthodes dont on va parler ici. Des méthodes plutôt virulentes exposées dans un New York déshumanisé, jonché par les cadavres en putréfaction, les montagnes de déchets et autres crackheads, et où la lutte pour sa survie ne passe que par l’ultra violence.

Pupil Slicer – Mirrors

Quel prof n’a jamais rêvé de découper en petits morceaux un élève turbulent ? Pupil Slicer m’est apparu d’abord par son nom comme un groupe d’anciens collègues souhaitant aujourd’hui prendre sa revanche sur les cancres qu’il aura croisé dans sa carrière. Sauf que pupil veut aussi dire « pupille », donc on peut aussi y voir une référence au fameux film Un Chien Andalou (Luis Buñuel collaborant avec Salvador Dali) et de sa séquence… douloureuse d’un œil coupé avec une lame de rasoir. Bref, quelle que soit la provenance de son nom, ce jeune trio londonien envoie du brutal.

Spire – Temple Of Khronos

Habitué à nous offrir des albums peu évidents à appréhender, Sentient Ruin Laboratories a dégoté cette fois un duo australien… qui fait un sacré boucan. Spire a été débauché de chez les collègues Iron Bonehead Productions pour lequel il a sorti en 2016 son premier album (Entropy), où il montrait déjà des envies de jouer avec les nerfs de l’auditeur. Et le temps n’a pas tari les envies des deux anonymes de Brisbane, ayant pris cinq ans pour maturer ses idées (aussi sombres que torturées) dans ce Temple Of Khronos.

Spelljammer – Abyssal Trip

Annoncée par surprise il y a quelques semaines, la fin de Daft Punk a été vécue pour beaucoup avec nostalgie et une pointe de tristesse. Pourtant, voici déjà le retour de l’un des deux robots ornant la cover de ce Abyssal Trip ! Bon, vous y avez cru ? En réalité rien à voir avec les papas de Homework et Get Lucky (sans déconner !?), mais le timing de sortie de cet album – moins d’une semaine après la vidéo « Epilogue » – m’aura mis le doute (seulement quelques secondes, je vous rassure). Attardons nous plutôt sur Spelljammer, trio suédois [...]

Ætheria Conscientia – Corrupted Pillars Of Vanity

Originaire de Nantes, Ætheria Conscientia a déjà fait parler de lui avec son premier album Tales From Hydhradh (2018). A la croisée du black metal et du jazz progressif, le quartet avait su habiller sa musique d’un univers très particulier dédié à Hydhradh, ville spatiale imaginée par le groupe, détail parmi tout un univers entre mythologie et science-fiction. Un concept qui aurait totalement sa place dans une collection de BD, surtout que le groupe soigne aussi ses artworks dans cette optique (très réussis et signés par un certain Amaury Pottier). Une grande créativité qui se matérialise aussi dans sa [...]