beunz

Candy – Super-Stare

Révélés l’an dernier avec l’excellent Good To Feel, Candy fait son retour pile poil un an plus tard, désormais sur Relapse Records. Si le groupe de Richmond surprend avec une cover assez dégueulasse avec un symbole tribal digne des pires salons de tatouage des années 90, ce n’est pas pour autant qu’ils jouent du néo metal de l’époque.

Messora – The Door

Projet débuté en 2016 par un certain Zach Dean, Messora est aujourd’hui un véritable groupe vu que trois musiciens additionnels ont débarqué (du moins sur cet album). Le groupe canadien sort avec The Door un premier album aux influences diverses qui auraient pu trop partir dans tous les sens mais qui se révèle maîtrisé et assez convaincant.

Knocked Loose – A Different Shade Of Blue

Mine de rien, cela fait déjà trois ans que Laugh Tracks est sorti ! Le premier album du quintet du Kentucky était alors (et est toujours !) une vraie bouffée d’air frais dans le monde du hardcore, bardé de titres bien virulents à la violence matérialisée sur scène (et dans le pit !). Après le vrai/faux EP sorti un peu plus tôt cette année, autant dire que Knocked Loose était attendu au tournant !

Tiny Moving Parts – breathe

Un peu moins de deux ans après le réjouissant Swell, Tiny Moving Parts fait son retour sur une nouvelle structure: Hopeless Records (Sum 41, Taking Back Sunday entre autres). breathe (sans majuscule) est donc dans la lignée de son prédécesseur, enjoué et énergique entre emo et math rock.

Northlane – Alien

Album après album (réglé à un tous les deux ans), Northlane semble vouloir constamment évoluer. Le metalcore aux allures progressives teintées de djent et de mélodies qu’on avait connu sur Mesmer est certes toujours là, sauf qu’il se voit rejoindre par un enrobage electro assez audacieux, justifiant le nom de ce nouvel album: Alien.

Wormed – Metaportal

Fer de lance du brutal death européen depuis déjà vingt ans, Wormed fait son retour avec un EP quatre-titres trois ans après le très bon Krigshu. Les espagnols (et leur concept personnel basé sur un mix d’astronomie, de science-fiction et de biologie entre autres) naviguent toujours entre chaos dissonant et brutalité façon rouleau-compresseur.

Throes – In The Hands Of An Angry God

Il y a de ça quelques années était sorti le très bon premier (et unique) album éponyme d’un groupe de l’Idaho aimant les chantiers de démolition. Bone Dance avait alors toutes les cartes en main afin de devenir le digne successeur de Coalesce sauf que le groupe a stoppé ses activités peu après. Certains de ses membres ont donc monté Throes avec les mêmes envies destructrices, s’en est suivi To Dust (2015), très bon premier EP ayant entraîné une signature sur le label anglais Holy Roar qui voit avec In The Hands Of An Angry God son album le [...]

Mystagogue – And The Darkness Was Cast Into The Wilderness

Veritable acharné du black metal (souvent à tendance noise/expérimental), Mories De Jong ne semble jamais s’arrêter de composer des albums. Si Gnaw Their Tongues est son projet principal, le gaillard sort régulièrement de nouveaux projets solo sous d’autres noms, parmi les plus anciens on peut compter Cloak Of Altering, De Magia Veterum ou encore Aderlating tandis que d’autres sont beaucoup plus frais tels Obscuring Veil, The Sombre, Pyriphlegethon ou Mystagogue dont nous allons parler ici. Et s’il apprécie majoritairement travailler seul, pour ce projet il sera accompagné par le batteur W. Damiaen (Laster, Verval etc.).