Akimbo + Young Widows – 30 septembre 2006 – Le Sonic – Lyon

Pas de commentaires      781

Enfin de retour dans une salle lyonnaise pour un concert qui s’annonce rock’n’roll ! Direction les quais de Saône pour passer à l’abordage du Sonic, la péniche alternative s’il en est du microcosme underground lyonnais. De toutes évidences une des nouvelles plaques tournantes de la scène rock et iconoclaste aux vues de la programmation de cette rentrée (Torche/Baroness, Monno/ One second Riot, Tetuzi Akiyama/Overhang Party, …). Et ce soir Akimbo.

Second passage cette année en terre lyonnaise pour le combo de Seattle signé chez Alternatives Tentacles du père Biaffra. Finalement le public lyonnais n’est pas si froid puisqu’ils reviennent tous ! Bon trêve de plaisanterie. Embarquement à 21h00 et Kiruna ouvre les hostilités dans un style indie rock/noise des plus percutants. Une grosse demi-heure de paysages sonores sombres où viennent s’entrechoquer des influences noisecore déjantées  dans les instants les plus violents et des effluves d’éther aux ambiances cathartiques. La tension monte (et la chaleur !) mais une corde récalcitrante causera un break avant les derniers morceaux, cassant un peu l’ambiance il faut bien le dire. Mais à l’impossible nul n’est tenu et  Kiruna est à revoir au plus vite.

Vite vite, ouverture des portes pour aller prendre une bouffée d’air frais sur le pont. Il faut dire qu’il y a affluence ce soir et avec l’énergie déjà dépensée en ce début de soirée, les degrés montent, montent, montent…

Young Widows prennent rapidement le relais et c’est une bière encore toute fraîche à la main que l’on redescend à fond de cales. Young Widows c’est trois lascars issus de la scène de Louisville USA mais c’est surtout trois ex-Breather Resist. Pour autant oubliez tout de suite le hardcore un rien chaotique de feu Breather Resist. Ce n’est pas parce que ce nouveau projet est également signé chez Jade Tree, que l’identité est la même. Ici c’est une noise rock sombre, groovy et biberonnée au post punk qui nous attaque bille en tête. La chaleur monte encore d’un cran et la sueur coule à flot. Ils enchaînent des morceaux assez puissants, balancent quelques blagues mais ce sont sur les morceaux les plus calmes et sombres que Young Widows fait la différence en posant des ambiances urbaines (entre autre avec un jeu de slide à la guitare) du plus bel effet. Néanmoins je peine à m’immerger dans leur show. Une débauche d’énergie certes mais un manque d’homogénéité dans les rythmes et les ambiances ainsi qu’un chant parfois dispensable me laisse un avis mitigé. A revoir lorsqu’ils assumeront de ne plus faire de hardcore, à l’image de leur fin de show plus posé et plus ténébreux.

Akimbo prendra très vite possession des lieux pour le show de la soirée. Energie pure. Energie brute. C’est parti pour une bonne heure de concert au son de leurs derniers morceaux issus de Forging steel and laying stone mais aussi d’anciens morceaux tous plus tonitruants les uns que les autres. Le bassiste à bouclettes dégueule sur son micro une rage aussi violente que jouissive en parfaite adéquation avec la puissance du batteur tentaculaire et les riffs plombés d’une guitare dans la grande tradition d’un heavy 70’s. Il faisait déjà une chaleur à crever dans le Sonic. Et bien c’est carrément un souffle brûlant qui nous accompagne ! On se croirait en plein combat au cœur du désert. Ca cogne, ça latte, ça beugle. Pas le temps de reprendre son souffle. Leur stoner rock vitaminé au punk hardcore va faire quelques victimes. Comme le batteur qui jumpait sur sa batterie au début du concert et qui déclarera forfait à la fin du show filant direct sur le pont totalement exténué. Mais le public en redemande et il cédera pour un rappel des plus explosifs à l’image de ce show où le trio donne tout, tout de suite, dans la plus pure tradition de la flamme rock’n’roll. Et ce n’est ni la pluie, ni le vent chaud qui souffleront le reste de la soirée qui éteindra cette flamme !

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *