Latest Content

Klimaforandringer – M​ø​rket på Solens Krop

Klimaforandringer (« changement climatique ») est un mystérieux groupe danois formé en 2014 dont le projet composé telle une caravane musicale (keffiehs y compris, vu leur photo promo) ne se met aucune limite créative en mixant des styles très, très ouverts. Définie comme « afro-psych », la musique du collectif de Copenhague se réapproprie des rythmiques ouest-africaines et les mixe avec du jazz, du blues, du krautrock ou encore du rock psychédélique 70’s. Des inspirations très larges auxquelles s’ajoutent un sens de la poésie singulier, axé sur ce M​ø​rket på Solens Krop sur la thématique de la paternité d’un membre du groupe, ses [...]

Papir – 7

Le boulot, l’actualité et tout ce qui gravite autour de la pandémie vous prend la tête et vous sape le moral (ou l’inverse) ? Papir débarque avec ce 7 pour vous permettre de faire prendre une douce pause à vos nerfs. Ce trio danois (de Copenhague même) actif depuis une douzaine d’années est en effet un expert en distillation de plénitude sonore et de paysages sereins. Preuve en est ce 7, sortant sur le label de références en la matière: Stickman Records.

delving – Hirschbrunnen

Déjà un an qu’Omens, cinquième album en date d’Elder est sorti. Avant de se remettre au boulot avec ses comparses, Nick DiSalvo, le chanteur/guitariste s’offre une petite parenthèse nommée delving. Ce projet solo instrumental débuté durant 2020 (pendant le confinement, forcément) contient de nombreux faux airs de son groupe principal mais aussi d’autres types de sensations au travers d’un trip nommé Hirschbrunnen (une « fontaine ornée d’un cerf », qui existe réellement à Berlin, joliment réinterprétée sur la cover).

Holy Monitor – Southern Lights

Pourtant très prolifique depuis sa création en 2015 avec de multiples EP et deux long-formats avant celui-ci, Holy Monitor n’avait jamais croisé ma route avant que l’un de ses membres me propose récemment de chroniquer ce Southern Lights. L’explication vient probablement du fait que j’écoute assez rarement de groupes affiliés au krautrock ou space rock, styles où le groupe grec incorpore des influences psychédéliques et ambient, problème que je vais désormais combler car ce troisième album est une vraie bouffée d’air frais.

Pharaoh Overlord – 6

Pharaoh Overlord est un groupe finlandais débuté il y a vingt ans sous la forme d’un groupe de stoner rock dans la veine d’un Hawkwind avant de connaître des bouleversements de line-up sur son album précédent (5 – 2019). Autrefois quintet, les finlandais ne sont désormais plus que deux, Tomi « Florian » Leppänen et Jussi « Ralf » Lehtisalo, tous deux officiant aussi dans Circle. Le duo en a donc profité pour faire une totale refonte de leur son, le stoner psyché s’est alors transformé en electro/kraut dansante et planante avec un son disco (si si !) typique des années 70 (!).

Plague Organ – Orphan

En matière d’extrémisme musical, Sentient Ruin Laboratories semble insatiable, trouvant d’improbables formations au quatre coins du monde. Le prolifique label californien revient ainsi régulièrement en terres bataves, charmé par les productions locales de groupes tels que Cryptae (dont je vous donnerai des nouvelles très bientôt) ou Imperial Cult. Deux formations dans lesquelles évoluent les deux membres (entre autres) de Plague Organ qui, sous cette nouvelle entité, s’orientent vers un trip hallucinatoire incroyablement dense.