Cradle of Filth + Moonspell – 03 avril 2005 – Elysée Montmartre – Paris

1 Commentaire      782

Ah bah le moins qu’on puisse dire c’est que j’aurais hesité avant d’y aller a ce concert moi. J’avais déjà vu Cradle of Filth il y a de cela une petit année et, même si le show était sympa une fois, deux fois c’est autre chose. Bref l’occasion d’une interview (à venir) faisant le larron pouf je me retrouve dans l’Elysée avant de dire « ouf ». Force est de constaté qu’on est pas à la loco et l’ouverture des portes se fait une demi heure avant l’heure annoncé et le concert commence pile poil à l’heure.

Première pointure, donc, a s’avancer sur scène, Moonspell. Je n’avais jamais eu l’occasion de voir les portugais sur scène et c’est avec un enthousiasme certain que j’attendais de pouvoir voir leurs frimousses. Dès le départ le ton est donné, le show est assuré par Fernando qui, à grand coup de headbang de tarés (avec cheveux mouillés, merci pour le premier rang). Le son n’est malheureusement pas exceptionnel et la voix manque résolument de tonus, ce qui gâche un peu le début de set du groupe. Heureusement la suite s’avèrera meilleure, la voix revenant à un niveau correcte (sans pour autant etre assez haute). Le show, composé d’un large panel d’époques a pu contenter les fans de la première heure comme ceux de la dernière avec des titres de « irreligious » (avec le fameux opium par exemple), de wolfheart etc etc. Après un set plutôt court mais intense le groupe sort de scène et c’est parti pour 40 min d’attente.

Déjà au premier concert de Cradle auquel j’avais assisté, après Immolation, les anglais ne s’étaient pas pressés. Là, idem. On voit les roadies déguisés en moines déambuler sur scène pendant d’interminable minutes. Ok le groupe devait tourner un dvd ce soir là mais de là à nous faire poirreauter comme ça.Enfin le groupe entre sur scène et immédiatement on se rends bien compte que ça va être autant du spectacle que de la musique. Déjà des gargouilles entrent sur la scène et commencent leur promenade aux pieds des zicos. Le son est, et c’est un comble, seulement correct. On s’attendait à une explosion de décibels après les réglages interminables du groupe, plutôt décevant. Au niveau de la set list, on voit que le groupe a décidé de nous servir un panel plutôt large et assez bien représentatif de leur carrière. Mêlant les morceaux de Nymphetamine (plus puissants que sur album soit dit en passant), ceux de Dusk et même ceux que The principle of evil made flesh. Le show, tiens comme toujours une place de choix dans un concert de Cradle avec des géant se trémoussant sur la musique (le dernier ressemblait comme deux gouttes d’eau à Johnny Hallyday) , une nana impressionnante s’enroulant et se déroulant d’une corde accrochée au haut de la scène de façon fort suggestive sans parler des deux protagonistes a la scie circulaire n’ayant rien trouvé de mieux à faire que de se scier le ventre dans une gerbe d’étincelle fort joyeuse.

Bref, un concert correct, on regrettera seulement la pauvreté du son sur Moonspell qui n’a malheureusement pas pu s’exprimer comme ils l’auraient mérités. Cradle est en tout cas resté fidèle à lui-même et Dani malgré une bedaine proéminente est toujours monté sur ressort. Il a, de surcroit, toujours cette faculté étonnante de passer d’une voix à l’autre même si, ce jour là il donnait plus l’impression de forcer qu’au Bataclan l’an dernier. Big up en tout cas à l’orga qui ne nous a pas laisser poireauté 2h dehors et qui a pensé aux gens venant en métro.

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 897 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. jonathan says:

    Ce concert etait une blague, des decors et des effets minables, un son plus que moyen, un publique digne d’une kermesse de village. J’ai honte d’avoir payé pour ce concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *