Hammers Of Misfortune – The Locust Years

4 Commentaires      1 071
Style: heavy metal progressifAnnee de sortie: 2006Label: Cruz Del Sur Music

Il n’est pas étonnant que Mike Scalzi fasse parti de Hammers of Misfortune en tant que chanteur guitariste. Comme son autre groupe Slough Feg, dont Scalzi est le leader, H.O.M. partage ce goût pour le metal et le hard rock des 70’s et 80’s. Comme Slough Feg, H.O.M. produit une musique originale et n’est en aucun cas un clone d’un vieux groupe culte de l’époque de vos grands parents. Si si, même en 2006, il est encore possible de faire du heavy metal traditionnel (enfin pas si traditionnel que ça) et de sonner fichtrement original, c’est-à-dire pas comme un énième groupe de power metal germanique. Tout cela grâce au talent de compositeur de John Cobbett (ex-Gwar, ex-Slough Feg, Ludicra, Amber Asylum, Jarboe).

H.O.M. a la particularité de comporter, outre Mike Scalzi au chant, deux chanteuses : Jamie Myers la bassiste et Sigrid Sheie la claviériste. Et alors qu’on pourrait penser que les trois vocalistes se relaient au micro à tour de rôle, c’est bien à l’unisson qu’ils officient le plus souvent. Si bien que ce chant à deux ou trois voix rend Hammers of Misfortune très particulier. Mike Scalzi est d’origine irlandaise (la musique de son Slough Feg est d’ailleurs parsemé de moult mélodies folk) et ça se ressent dans sa voix assez particulière, assez rustique comme celle de Ian Anderson de Jethro Tull. Cette voix fait des merveilles alliée à celle un peu grave de la délicieuse Jamie Myers.

Et puis il y a la musique, un heavy metal progressif au grain très 70’s. Que cela soit pour des guitares qui tiennent autant de Black Sabbath que de Thin Lizzy ou les claviers, aux sonorités délicieusement kitsch, de l’orgue hammond à la Deep Purple en passant par de superbes parties de piano qui ne peuvent laisser insensibles, sans compter l’influence de grands noms du rock progressif des 70’s tel Yes ou Emerson, Lake & Palmer.

A l’image de son superbe artwork, ce disque est un émerveillement de tous les instants. L’auditeur de bon goût se verra charmer par un sens de la mélodie touchant au divin dans des compositions à la structure progressive. Le groupe peut se montrer tour à tour virtuose (à l’image de l’ébouriffant instrumental « Election Day »), folk et intimiste (« Famine’s Lamp »), accrocheur et heavy metal old-school (« Trot Out the Dead »), martial (« War Anthem »), un peu doom (« We Are the Widows ») mais en étant toujours original et d’une finesse mélodique réjouissante.

Mais pour vraiment profiter des multiples subtilités égrainant les 45 minutes de cette merveille, il faudra s’y investir. Pas que Hammers of Misfortune soit difficile d’accès, bien au contraire, sa musique est follement réjouissante dès la première écoute, mais elle fourmille d’arrangements géniaux et de moult subtilités. Cependant, j’ai bien peur que la notoriété de H.O.M. ne dépasse jamais le cercle d’initié. Cette propension que le groupe a à sonner délicieusement désuet, en-dehors de toute mode, en rebutera plus d’un. Bien des fans de heavy metal risquent de ne pas adhérer à un groupe tout sauf conventionnel et plutôt atypique sur la scène metal actuelle.

P.S. : Aux dernières nouvelles, Mike Scalzi a quitté le groupe pour se consacrer uniquement à Slough Feg. Dommage, son charisme et sa voix risque de grandement manquer. Il est remplacé par Patrick Goodwin. Jamie Myers aussi quitte le groupe pour allez pondre. Elle est remplacée à la basse par Ron Nichols et au chant par Jesse Quattro.

  1. the locust years
  2. we are the widows
  3. trot out the dead
  4. famine’s lamp
  5. chastity rides
  6. war anthem
  7. election day
  8. widow’s wall

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Crafty says:

    Très bon album, dont l’intêret tient dans Cobbett et les harmonies vocales, le tout lui conférant une originalité qu’on cherche dans 99% des productions heavy metal actuelles…

  2. heavydevy says:

    je suis en train d’écouter le précédent « the august engine » bah ca à l’air de tuer,je me faire celui là aussi tiens.

  3. Monster says:

    « The August Engine » est very good mais celui là est encore mieux !!

  4. G'n'G says:

    Tout à fait d’accord avec cet article. C’est bien le meilleur album que j’ai entendu depuis… ben non en fait, c’est bien le meilleur album que j’ai entendu tout court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *