Kaolin – Melanger Les Couleurs

3 Commentaires      812
Style: rockAnnee de sortie: 2006Label: At(H)ome

Après avoir rejoint les rangs d’At(h)ome (AqME, Lofofora, Uncommonmenfrommars…) à la fin de l’année 2005, c’est en septembre dernier que le troisième album des quatre Montluçonnais sort dans les bacs.

Je pense d’ailleurs que très rares sont ceux qui n’ont pas encore entendu le premier single (« Partons vite ») tiré de cet album, qui tourne assez fréquemment à la radio ou sur les chaînes musicales.

Ne connaissant que très peu ce groupe et après avoir entendu pas mal de bons retours, je me suis laissé tenter par une écoute de l’album – par simple curiosité –, et il faut dire que j’ai été plus qu’étonné (en bien), car le single n’est en rien représentatif du contenu de ce disque.

Bien entendu, de nombreux morceaux pop-rock sont présents sur la galette (« Partons vite », « Je reviens », « Sur le cœur » – qui n’est pas sans rappeler Deportivo –, ou encore « Belle évidence »), mais ces derniers côtoient d’autres titres nettement plus rock (« Fais semblant », « Cherche des poux », « J’irai mélanger les couleurs ») aux guitares aiguisées et aux mélodies entêtantes, qui ne sont pas sans rappeler les Pixies, Daisybox, Teenage Fan Club, voire Placebo par moments.

Mais le groupe ne s’arrête pas là et n’hésite pas à flirter avec le post-rock lors du magnifique « Greta » – qui me fait énormément penser à Diabologum, période #3 –, du planant « Lilla Huset », ou encore de l’étonnant « J’insiste », qui clôt l’album, accompagné de ses attaques guitaristiques acides et pointues…

Il est indéniable que les influences précitées du groupe se font entendre tout au long de l’album, mais Kaolin réussit là où certaines autres formations se sont plantées en nous proposant un disque qui garde une excellente homogénéïté et qui offre des compositions à la fois mélodiques, énergiques, et aventureuses.

Le groupe ne se pose pas trop de questions, se laisse aller au gré des coups de médiators, et plonge l’auditeur dans son monde résolument pop-rock, tout en laissant la porte ouverte à quelques attaques post-rock, mais aussi noisy par moments, même si celles-ci sont plus discrètes.

C’est donc à un très bon album de rock français auquel nous avons affaire, qui se différencie par la diversité de ses compositions et un certain côté aventureux plus qu’agréable, apportant un certain vent de fraîcheur au tout.

Alors si vous recherchez un bon album pas trop prise de tête, mais de bonne qualité, je ne peux que vous conseiller de jeter une oreille attentive à la dernière production de Kaolin, car je suis certain que pas mal d’entre vous y trouveront leur bonheur, et risquent même d’être assez étonnés par le résultat final.

  1. beach party
  2. partons vite
  3. j’irai mélanger les couleurs
  4. je reviens
  5. cherche des poux
  6. sur le cœur
  7. belle évidence
  8. greta
  9. club
  10. lilla huset
  11. fais semblant
  12. j’insiste
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. sofarsogood says:

    écoutez plutôt leur demo qui est une pure merveille
    leur 1er abum reprennais quelques uns des titres de la démo (réengistrés & mieux mixés) tout en perdant le côté spontané et électrisant des 1ères versions
    puis un 2ème mauvais, et ce 3ème qui me tente aps plus que ça…
    kaolin, ex-futur espoir dun vrai rock français, qui sest fait bouffé par la machine

  2. kaoslynn says:

    du même avis que toi… Excellent premier album c’est clair, la suite est anecdotique !

  3. wandering star says:

    effectivement, le premier album est le meilleur, mais sur le 2e ya qd même de très bons morceaux tel que « vide et silence », pour ne citer que celui-là. quant à celui-ci il a une très bonne moitié. certes, ya des choses moins bonnes qui font penser à du mickey 3d ms ils s’en sortent bien! ya qu’à écouter « Greta »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *