Dead Shape Figure – Cacoëthes

1 Commentaire      507
Style: death metal mélodiqueAnnee de sortie: 2018Label: Inverse Records

En quinze ans d’existence, Dead Shape Figure a connu une ascension fulgurante avec une signature sur Season Of Mist pour leur premier album (The Grand Karoshi – 2008) avant de revenir sur un label plus modeste (Dynamic Arts Records) puis de carrément se taire pendant cinq longues années. Cinq années durant lesquelles les finlandais changeront quelques membres avant de revenir sur une nouvelle structure (Inverse Records) avec ce Cacoëthes, reprenant les choses où elles avaient été laissées…

L’intro puis les premières mesures de « The Last Of The Bearing Beats » dérouteront un peu, entre cordes, synthés et chœurs, une certaine grandiloquence qui laissera place à une explosion des plus furieuses. Dead Shape Figure fait toujours du death metal, mais de celui du côté mélodique de la force, blindé de riffs entêtants et de chorus de guitares bien troussés. Derrière le micro, le dénommé Galzi Kallio se montre charismatique et injecte à la musique du groupe ce qu’il faut de virulence (mais n’hésite pas à montrer sa voix clean de temps en temps).

Bon, après pour ce qui est de la nouveauté, ce n’est pas vraiment ici que l’on en trouvera tant l’on penche sérieusement vers Dark Tranquillity et autres cadors scandinaves du style. Mais est-ce là une raison de se plaindre ? Loin de là, surtout que les finlandais se révèlent souvent très bons dans ce qu’ils font, avec de l’énergie à revendre et des guitaristes virtuoses non avares en bonnes touches mélo (« Switchblade Storm », « For Further Loss »), de plus ils n’hésitent pas à sortir de leur zone de confort pour aller parfois vers des ambiances disons plus « goths » (« Liberticide » qu’on pourrait rapprocher d’un Paradise Lost).

Plus vraiment client du style, ce Cacoëthes ravive pourtant une certaine fibre nostalgique grâce à son efficacité. Dead Shape Figure signe son retour avec puissance et démontre que le mélodeath scandinave a encore quelque chose à dire.

  1. Intro
  2. The Last Of The Bearing Beats
  3. Switchblade Storm
  4. Bolt Of Chaos And Creation
  5. For Further Loss
  6. Liberticide
  7. Strange Light Pulsate
  8. In No Esteem
  9. For The Sullen Souls
beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. RBD says:

    Bon Dieu ! Ils faisaient l’ouverture de Chimaira il y a dix ans et ce n’était pas génial, jusqu’à une reprise de « Davidian » dans la bouillie… c’est en partie excusé à cause d’un son épouvantable. Je n’en avais plus entendu reparler depuis lors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *