Vanir – Allfather

Pas de commentaires      403
Style: viking black/death mélodiqueAnnee de sortie: 2019Label: Mighty Music

Fondé du côté de Roskilde (Danemark) en 2009, Vanir est un groupe dont l’attrait pour la mythologie nordique est on ne peut plus visible, que ce soit dans ses artworks ou dans ses costumes de scène. Durant ces dix années d’existence, le groupe a sorti quatre albums où les inspirations vikings, marquées par la présence de quelques instruments traditionnels, ont peu à peu pris une dimension plus « metal traditionnel ». En résulte ce Allfather, nouvel album dans lequel Vanir, désormais sans instrument additionnel, rend à nouveau hommage à la culture viking sur fond de black/death metal.

L’ouverture « Vaeringjar » donne directement le ton: Vanir est incisif, la rythmique est puissante tandis que la voix est rugueuse au possible. Comme le genre le veut, la mélodie est au centre de l’attention, épique telle une bataille à dos de cheval. Pourtant les danois vont quelque peu briser les clichés en ralentissant le rythme et engluant l’atmosphère dans la noirceur avec « Svoldir » (ils réitéreront ça avec le final « Gravfaerd », tout aussi convaincant dans ce même mode mid-tempo).

Le reste des titres joue essentiellement la carte de la puissance: le batteur joue majoritairement en blasts tandis que guitares et chanteur jouent à qui rugira le plus fort (ce dernier en danois ou en anglais), tout ça sur des rythmes assez entraînants, mélodiques mais sans recherche du tube ultime. Quoique « Fejd », le premier single, en possède toutes les caractéristiques avec son chant clair (assuré par Martin Steene de Iron Fire), ses soli un brin forcés. Un titre un peu moins marquant mais qui conserve tout de même ce pouvoir mélodique retrouvé sur l’ensemble de l’album.

Sonnant désormais beaucoup plus sérieux que leur folk metal pouetpouet d’antan, Vanir livre ici un album de viking metal sombre tout en restant épique. Pour peu que l’on ne soit pas réfractaire au style viking, on tient là, à l’instar du dernier Faanefjell, un album divertissant, sans réelle surprise.

  1. Vaeringjar
  2. Svoldir
  3. The Final Stand
  4. Inronside
  5. Shield Wall
  6. Fejd
  7. Thor
  8. Bearer Of The World
  9. Ulfhednar
  10. Eiherjer
  11. Gravfaerd
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *