Latest Content

Palace Of Worms – Cabal

Projet solo monté par Balan (Obso Obsidium, ex-Botanist), Palace Of Worms a débuté comme un projet solo de black metal lambda avant de s’ouvrir vers de très nombreuses inspirations où doom, death metal, influences goth, jazz et autres expérimentations se côtoient dans un univers moribond toujours très surprenant. Et s’il est la tête pensante du projet,Balan s’est quand même entouré d’une équipe très fournie et même assez surprenante sur ce Cabal, invitant par exemple Dylan Smith (Thief), Shelby Lermo (Ulthar, Vastum), Hunter Burgan (AFI), Andy Way (Sutekh Hexen) ou encore Trevor Deschryver (Lycus, Whirr). Une collection de collaboration pouvant [...]

Vahrzaw – In The Shallows Of A Starlit Lake

Fier représentant du black metal underground australien depuis ses débuts en 1994 (avec un line-up qui a seulement bougé en 2012 avec un seul changement de batteur), Vahrzaw débarque avec un cinquième album chez le très actif Bitter Loss Records (qui sort le premier album de Lumen Ad Mortem le même jour). Quasiment trente ans d’existence et une optique black metal qui revient sur In The Shallows Of A Starlit Lake aux fondements du style, surtout de sa seconde vague, avec une production raw et des mélodies glaciales.

Uranium – An Exacting Punishment

Découvert avec l’effroyable Wormboiler (2021), Uranium fait déjà son retour avec un nouvel EP cinq-titres tout aussi difficile d’accès. Comme son prédécesseur, An Exacting Punishment interroge notre perception dès sa pochette où l’on distingue une tête (?) sous ces restes d’effondrement. Musicalement aussi, on peut rester perplexe devant ces sons distordus modelés par AA (seul maître à bord), bien décidé à nous étouffer sous ces émanations malsaines.

Lumen Ad Mortem – Upon The Edge Of Darkness

Jeune trio australien composé de membres de l’underground local (bien que le batteur soit passé chez Deströyer 666, Blood Düster ou encore Sadistik Exekution), Lumen Ad Mortem a débuté ses activités en 2019 avec une démo trois-titres. Ces trois titres, on les retrouve quatre ans plus tard avec trois morceaux supplémentaires sur Upon The Edge of Darkness, leur premier véritable album.

Limbes – Ecluse

Nouvelle identité de Blurr Thrower, one-man band qui nous avait subjugué avec Les Voûtes en 2021, Limbes se profile dans la continuité de celui-ci sur ce premier album Ecluse. Guillaume Galaup (que l’on retrouve aussi dans Rance) met encore une fois beaucoup de lui-même dans cet album où black metal et atmosphère vaporeuse s’allient pour quarante minutes en quasi-apnée.

Negative Vortex – Tomb Absolute

Negative Vortex (tout un programme !), ce sont deux brésiliens qui ont migré vers les Etats-Unis (du côté d’Oakland, Californie) pour faire du death metal. Après une première démo en 2015, le duo composé de M. Feschner (chant/guitare) et de Libra (basse/guitare/claviers/batterie) revient avec un premier album du même nom que la démo (Tomb Absolute) nous immergeant dans une atmosphère mouvante et souvent épique derrière sa violence.

Woods Of Desolation – The Falling Tide

Si cela faisait déjà huit ans que Woods Of Desolation n’avait rien sorti avant The Falling Tide, D. (l’unique instigateur du projet) n’a entretemps pas chômé puisqu’il s’est concentré sur ses autres projets Forest Mysticism et Remete (dont je vous ai parlé il y a trois ans du dernier album). Reprenant donc du service avec son projet principal (en tous cas le plus reconnu), Woods Of Desolation a connu un changement de taille en signant chez Season Of Mist, qui en a profité pour le coup pour rééditer ses albums précédents en version remasterisée. Un changement de crèmerie qui [...]

Hate Forest – Innermost

Encore une fois le monstre ukrainien Roman Saenko, tête pensante de Hate Forest (mais aussi de Drudkh, Blood of Kingu, Precambrian…) de 46 ans, livre un nouvel hymne de black metal froid et acéré dont il s’est fait le spécialiste avec sa formation la plus radicale (Hate Forest donc, suivez un peu!). Et comme Hour of the Centaur sorti en 2020 (et que je n’ai pas chroniqué… oups), le bougre attend la fin de l’année pour balancer son ogive, quelques semaines seulement après l’avoir annoncée. Je ne vais pas me paraphraser plus que de raison (cf ma chronique du [...]

Misþyrming – Með Hamri

C’est que NoEvDiA commenceraient à devenir des spécialistes du hold-up sur les tops annuels… Ils nous avaient déjà fait le coup l’an passé en sortant le 17 décembre le monstrueux Deiform de Funeral Mist, un album qui est fort logiquement venu chambouler les tops 2021. Et bis repetita, cette année avec le nouvel album des islandais de Misþyrming, ce Með Hamri (une histoire de marteau selon google trad) sorti le… 16 décembre de cette année, une fois encore après avoir été annoncé une semaine avant. J’adore décidement l’esprit de ce label (Osmose également qui fait à peu près la [...]

Sundrowned – Glacious

Un an après leur premier album (Become Ethereal), les norvégiens Sundrowned font leur retour avec un nouvel EP de trois titres. Si à l’époque j’avais peut-être été un peu sévère avec eux en leur reprochant d’avoir un concept s’essoufflant sur la longueur, réécouter leur premier album a aujourd’hui pris une autre dimension si bien que j’aurais revu ma note à la hausse si je l’avais chroniqué cette année (allez savoir pourquoi). Le blackgaze du groupe n’a aujourd’hui pas changé d’un iota et on le retrouve intact sur ce Glacious.