Latest Content

Rance – III

Comme son nom l’indique, III est la troisième sortie de Rance, projet parisien au line-up quelque peu remanié dans lequel on retrouve désormais plusieurs acteurs de la scène locale (black metal et autres): Guillaume Galaup (Limbes, ex-Blurr Thrower – chant), Lila Ehjä (basse), Jan Flamming (Traitors – guitare) et Joseph Apsarah (Baume, Cepheide – batterie et guitare). Annoncé comme du « black metal lumineux », ce qui peut sembler contradictoire, Rance délivre ici quatre titres qui correspondent pourtant totalement à cette description.

Citadel – Remember Your Past

« Se souvenir de votre passé », voilà ce que nous propose Citadel, jeune formation bordelaise formée l’an dernier autour de deux ex-The Great Old Ones (Jeff Grimal au chant et à la guitare, Léo Isnard à la batterie), de Benoit Gateuil (Aenimals) à la basse et enfin de Meddy Beaufils Motte, véritable instigateur du projet, à la guitare et aux claviers. Un passé pas si éloigné (mais quand même un peu !) où la scène black metal n’hésitait pas à se la jouer symphonique devant le succès de Dimmu Borgir. C’est ce parti pris que reprend donc quasiment vingt ans [...]

Crossed – Morir

Deux ans après l’avoir découvert sur le très bon Barely Buried Love, Crossed daigne enfin lui donner une suite. Le quartet madrilène en a toujours sur le cœur et possède encore du soufre en réserve. Avec son titre explicite, Morir est une célébration plus que sauvage de la mort, bardée de stridences et de cris décharnés.

Idol Of Fear – Trespasser

Quand ton black metal s’ouvre à d’autres genres, autant l’appeler « expérimental ». C’est via ce constat que les canadiens d’Idol Of Fear ont sûrement trouvé leur étiquette. Ce quartet actif depuis onze ans et ayant sorti deux albums avant ce Trespasser part en effet d’une base black metal mais y intègre divers éléments venant principalement du doom, quelques arrangements pour l’ambiance (forcément occulte), mais aussi quelques emprunts progressifs que l’on trouve habituellement dans le sludge/post-metal.

Throwe – Forfald

Formé à Copenhague en 2018, Throwe n’est pas un groupe danois comme les autres tant les nationalités de ses membres sont diverses: danoise certes mais aussi anglaise, hollandaise et argentine. Une multiplicité de personnalités qui aboutit à ce Forfald, premier album du groupe qui montre combien ils se rejoignent sur un objectif: l’envie d’en découdre !

Déhà – Décadanse

Pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas (encore), Déhà est un multi-instrumentiste belge à la tête de très nombreux projets solo et participant aussi à des groupes internationaux tels que Maladie, Cult Of Erinyes, Wolvennest, Slow ou encore We All Die (Laughing). Une profusion de projets pour un spectre musical très ouvert, où les influences metal extrême (au sens large du terme) côtoient parfois des influences plus étonnantes allant du classique à l’electro. Ultra prolifique pour son projet personnel (avec énormément de sorties entre 2020 et 2021, le covid l’ayant sûrement beaucoup inspiré), voici Décadanse, album de [...]

Vanhävd – Vila

Projet suédois né de la réunion de membres de Irving Force (synthwave/metal) et de Starving Insect (techno/doom, si si), Vanhävd arrive comme un jeune groupe quasi débutant, or sa formation remonte à 2011. Après un premier EP en 2018, comprenant trois titres que l’on retrouve ici, voici Vila, leur premier long-format à l’atmosphère aussi froide qu’inhumaine au concept influencé par la pensée antinataliste du philosophe norvégien Peter Wessel Zapffe.

Golgothan Remains – Adorned In Ruin

Déjà quatre ans se sont écoulés depuis Perverse Offerings To The Void, premier album de Golgothan Remains, quartet australien originaire de Sydney. Officiant dans un death metal dissonant et non avare en ambiances ténébreuses tout en appuyant sur l’influence d’Ulcerate dans la fiche promo d’Adorned In Ruin, nul doute que ce second opus va décrasser quelques esgourdes !

Mustasuo – Hiljaisuus

Deux ans après l’explosif Katharsis, les finlandais Mustasuo font leur retour avec ce Hiljaisuus, mot finnois signifiant « Silence ». Et du silence, on ne va pas trop en avoir sur ce nouvel album qui se montre d’emblée dans le sillage de son prédécesseur à base de crust hardcore à voix plutôt haut perchée.