pop/folk

Yeasayer – Odd Blood

Yeasayer ou le futur de la pop ? Aucune idée et on s’en fout, inutile de chercher une accroche aguicheuse, on tient là un disque qui parle de lui-même tant il est réussi. Déjà auteurs d’un All Hour Cymbals intéressant, les new-yorkais enfoncent le clou un grand coup avec ce sublime Odd Blood.
Parfois comparé à Animal Collective pour le trifouillage sonore et l’utilisation astucieuse de l’électronique dans sa musique, Yeasayer marque pourtant clairement sa différence en évitant (contrairement à AC) de tomber dans la surenchère permanente, et en évitant du même coup de provoquer l’écoeurement que l’on peut [...]

Steve Von Till – As the Crow Flies

Que ceux qui ne connaissent pas Steve Von Till partent s’aligner contre le mur là-bas au fond. Oui oui, ce mur là, avec les traînées rouges et les impacts de balles. Voilà vous y êtes, ne bougez plus et souriez… Tacatacatacatacatacatacatac !!!!!! Qui d’autre ne connaît pas Steve Von Till ?
Bien, je présume donc qu’on est entre nous. Il ne reste plus qu’à s’installer confortablement et à laisser tourner ce disque pour bien sentir que l’on est placé en face de quelque chose de plus vaste qu’une petite infidélité à Neurosis. Co-maître de manœuvre des icônes du metal [...]

Kauan – Aava Tuulen Maa

L’âme slave n’est ni une vaine expression ni une information d’une rare inanité relative à l’hygiène d’une chanteuse française de variété.
C’est en revanche un concept suffisamment vague et évocateur pour que je l’utilise comme fil rouge de ma chronique de cette pure merveille qu’est l’album du duo russe Kauan.
Quand on découvre un groupe aussi talentueux à partir de son troisième album, on va inévitablement voir du côté de la discographie passée. Après une rapide écoute de quelques passages des 2 albums précédents Lumikuuro (2007) et Tietäjän Laulu (2008), je suis bien obligé de mettre en garde les [...]

Wardruna – Runaljod €

Kvitrafn, batteur de Gorgoroth sur Twilight of the Idols, a monté Wardruna en 2003, projet folk et ambient très spirituel et mystique lui permettant d’explorer en profondeur les thèmes des runes et du paganisme nordique. Gap var Ginnunga est le premier album d’une trilogie basée sur son interprétation des runes dont le rendu sonore se veut ancestral, naturel et organique.
Ceci est notamment du aux instruments et sons utilisés (didjeridoo, fiddle, lur, tambours en peau de renne, guimbarde, cornes mais aussi des troncs d’arbres, des pierres ou des claquements de mains) ainsi qu’à un enregistrement en milieu naturel car [...]

I Am X – Kingdom of Welcome Addiction

Bon c’est pas tout ça, les enfants, mais la fin de l’année approche et il est temps pour vos chroniqueurs préférés de penser à un top ten 2009, sans quoi les coups de battoirs vont pleuvoir lors de la prochaine réunion avec les boss.
Un petit coup d’œil dans le rétroviseur de l’oreille, une rapide synthèse de la situation et boum, le couperet : je suis dans la merde, cette année aura encore plus été celle de la plongée dans le passé. Je fais mon vieux schnok, peu d’albums metal 2009 me titillent. Du coup, je vais devoir taper [...]

Bjorn Berge – Fretwork

Il en impose le norvégien, avec sa carrure de viking, ses tatouages et ses lunettes à la Klark Kent. On se demande même ce qu’il pourrait bien nous jouer, armé de sa 12 cordes acoustique, son bottleneck et ses onglets en métal. Depuis plus de 10 ans le malabar délivre seul, un blues-folk avec l’énergie d’un groupe au grand complet. Il s’est même fait une spécialité dans la reprise de standards du hard et du rock mais façon Bjorn. Ainsi, lors de ses différents albums – outre ses compos perso – on a pu le voir s’attaquer [...]

émilie Simon – The Big Machine

Ce que j’aime ce genre de surprise musicale. Il y a une semaine, je n’aurais jamais pensé chroniquer le nouvel album d’Emilie Simon sur Eklektik. Je connaissais vaguement la musique de la jeune française depuis quelques années, je sais qu’elle a fait une B.O pour le film La Marche de l’empereur mais je n’ai jamais cherché plus loin vu le peu d’affinité que j’avais avec l’électro-pop un peu sage de la demoiselle.
Pour son nouvel opus, Emilie Simon est partie l’enregistrer directement à New York, et pour la première fois de sa carrière, choisi de s’exprimer exclusivement en anglais. [...]

Clutch – Strange Cousins From the West

Après trois albums en compagnie de Mick Schauer, claviériste de son état, Clutch s’en sépare et continue sa route à quatre. Bien que toujours fidèles à leurs influences de toujours, le blues et le rock, l’auditeur que je suis, habitué au tango subtile entre les cinq instruments, se trouve privé d’un des intérêts de ce groupe et aura mis un peu de temps pour s’y habituer.
Il en est de même pour le groupe, à mon avis, car un vide s’installe dans les chansons. Comme une équation que l’on ne pourrait résoudre faute de la perte d’un membre essentiel. [...]

Rome – Flowers From Exile

Rome avait besoin de s’évader de la tour d’ivoire Cold Meat Industries, qui faisait vraisemblablement repoussoir pour certaines personnes. Si je parle pour moi, je parle peut-être pour vous. La signature chez Trisol, véritable Vatican pour les fidèles de la religion gothique et dérivés, vient comme une remise à plat, qui permettra aux travaux précédents de Jérôme Reuter de toucher un auditoire plus vaste et plus conforme à leur nature. Flowers from Exile y sera pour beaucoup. Largement inspiré par les péripéties de ses aïeuls déracinés par les régimes franquiste et mussolinien, cet album installe avec une grande maîtrise, [...]

Grizzly Bear – Veckatimest

Dans l’univers des groupes plus ou moins à la mode, il faut avouer que Grizzly Bear avait fait très fort en 2007 en proposant un album psychédélique d’une richesse rare dans les arrangements, le tout transcendé par un talent mélodique certain. Le quatuor avait également réussi à imposer son son, fortement teinté par la réverb’, et regorgeant de petites trouvailles délicieuses.
A nos attentes, la bande de Brooklyn riposte par un album d’une grande variété passant d’une folk endiablée à la Animal Collective (« Southern Point ») à un gimmick presque hip-hop sur « Two weeks ». [...]