Latest Content

Brutal Assault 2010 (3/3) – Meshuggah, Tankard, Voivod, Jesu

Bien que copieusement aspergé par une averse diabolique, le site du festival était toutefois encore correct au matin du troisième jour. Les cailloux devant les deux scènes garantissaient que la boue ne vienne pas déranger le déroulement des concerts et bien que la route qui menait au festival ne bénéficiait pas du même traitement, elle n’était pas non plus impraticable. C’est toutefois sous un ciel un peu nuageux que commença à 10H le troisième et dernier jour de ce Brutal Assault 2010.
Premier constat, même si l’heure est encore un peu matinale pour une dose de gore grind, le [...]

Bilan 2009 darkantisthene


Albums de l’année

I Am X – Kingdom of Welcome AddictionSi je n’avais pas vu le groupe en live, je n’aurais peut-être pas accordé à son 3ème album la première marche du podium ; mais nul doute que je n’aurais pas manqué de le faire figurer dans mon top 5. La pop rock alternative dans ce qu’elle a de plus puissant et émotionnel.

Kauan – Aava Tuulen MaaUn album 100% folk rock atmosphérique et 100% de très haute tenue pour ce duo russe qui saura accompagner suavement et « slavement » les prochaines semaines qui attendent une concrétisation [...]

Ahab – The Divinity of Oceans

Ouf. Ça n’était donc pas le projet d’un seul album. Re-ouf, le léger changement de line-up (exit le premier bassiste/backing vocaliste) n’a visiblement pas atteint l’harmonie régnant au sein du groupe si l’on considère que cette dernière est nécessaire à la qualité de composition.
Exit également la pochette très peinture maritime française du XIXè siècle par Kinunko Craft et bonjour à notre Géricault national et son célébrissime « Radeau de la méduse ».
Et vous savez pourquoi ces changements n’en sont pas vraiment ? Parce que le compositeur est toujours bien en place et que la thématique esthétique n’a [...]

Ahab – The Call of the Wretched Sea

D’un auteur qui ne voyait dans l’écriture qu’”une navigation sans espoir et sans issue” (selon Blanchot) quelle autre forme musicale que le funeral doom pouvait-on espérer si d’aventures un groupe avait souhaité rendre hommage à son oeuvre majeure Moby Dick ?
Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est désormais chose faite, c’est l’Allemagne qui s’en charge et c’est bel et bien – et on ne peut plus – du funeral doom.
Ahab (qui est en fait le capitaine du navire chassant le cétacé) sont visiblement férus d’Herman Melville et s’en inspirent directement pour mettre en œuvre leur art pesant [...]