Arnocorps – The Greatest Band of All Time

3 Commentaires      940
Style: daubeAnnee de sortie: 2006Label: Anticulture Records

Tiens un groupe autrichien… La pochette rappelle Clawfinger (Zeroes and Heroes) et sans que je sache trop pourquoi je pensais aussi à Rammstein. Quelle ne fut donc pas ma désillusion en me penchant plus avant sur ce disque.

« Predator », « True Lies », « Running Man », ou bien encore « Terminator »… Ces titres vous disent quelque chose… Arnocorps… Ca y est vous y êtes ?

Arnocorps semble en effet être un tribute-band consacré à l’autrichien le plus célèbre du monde, devenu gouverneur de Californie, Arnold Schwarzeneger.

Une fois tous ces éléments en tête, et la mention du titre The Greatest Band Of All Time figurant au dos du cd prise en compte, soit on craint le pire et on ose à peine mettre le cd dans le mange-disques soit on s’attend à se marrer.

En fait on a affaire à une sorte de punk metallisant bien germanique, complètement quelconque voire même inintéressant. Les titres sont courts comme le veut le genre, et quand on pense que les gars sont 6 pour produire cette musique on serait en droit d’attendre autre chose qu’un vulgaire truc qui pourrait facilement être joué par un trio punk basique. Le chanteur a une bonne voix bien bourrue, qui dénote d’ailleurs un peu avec le reste.

Sérieusement, je ne vois vraiment pas qui ce groupe pourrait intéresser, je doute qu’il y ait suffisamment de fans de Schwarzy capables de supporter un tel objet. Arnocorps me paraît être typiquement le genre de groupe que vous trouverez dans un bar bien bœuf chez nos voisins teutons ou autrichiens forcément. Alors à la rigueur si vous appréciez ce genre d’ambiances…

Si encore le concept du second degré (enfin j’espère que c’en est sinon c’est vraiment dramatique) était poussé jusqu’au bout, comme peut le faire un Tenacious D (avec le cabotin Jack Black), mais même pas, car quand la musique est lancée il n’y a point de place pour la rigolade mais uniquement pour le désespoir et la hâte que le supplice s’arrête.

Bizarre qu’un groupe aussi lamentable et inutile ait atterri sur le label Anticulture qui propose quand même des groupes autrement plus intéressants comme Interlock ou Miksha (tous deux chroniqués dans ces pages).

On oublie et vite.

  1. arno intro
  2. predator
  3. true lies
  4. total recall
  5. commando
  6. collateral damage
  7. end of days
  8. sixth day
  9. running man
  10. raw deal
  11. eraser
  12. crom
  13. wheel of pain
  14. terminator
  15. last action hero
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1035 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

3 Commentaires

  1. Crusto says:

    Pas écouté, mais j’aime pas le nom déjà…

  2. AlCheMist says:

    J’te trouve un peu sévère là… :OP

  3. shaq says:

    La note est méritée (les mp3 sont éloquants…), le groupe affligent, mais je ne comprends pas l’étiquette… C’est du vilain Heavy/Thrash basique et mou, mais certainement pas du Punk !
    M’enfin bon, who cares ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *