Bilan 2007 oyc

Pas de commentaires      1 293

Albums de l’année

Rabih Abou KhalilSongs For Sad Women
Rabih Abou Khalil n’en finira jamais de me surprendre. Sa musique généreuse, complexe et ô combien travaillée me parle toujours autant à travers des rythmes d’un génie indéniable servis par des mélodies toujours aussi envoutantes. La collaboration avec Gevorg Dabaghyan et son duduk font du maître Rabih un compositeur des plus complets aujourd’hui.

Blotted ScienceThe Machinations Of Dementia
Ron Jarzombek continue sur son territoire, pratiquement invaincu. Après un Ink Compatible plutôt moyen de Sastic Ink, le shredder fou nous revient, cette fois dans un trio accompagné d’Alex Webster (CC) et Charlie Zeleny (B… TA). Un album surprenant de rythmiques alambiquée et d’une puissance particulière.

Renaud Garcia-FonsArcoluz
Garcia-Fons est à la contrebasse ce que Abou-Khalil est au oud. Non content de partager un label, la même composition du nom et les mêmes influences, le bonhomme sert aussi une qualité musicale rare, via des sonorités arabo-andalouse de toute beauté, appuyées par une contrebasse à 5 cordes qui fait du monsieur un être à part dans l’univers jazz contemporain.

BjöRkVolta
Elle est fofolle, toujours aussi inspirée, novatrice, enchantrice, barrée, géniale, et je l’aime. L’islandaise à la voix de crystal revient dans un Volta ultra-rythmé, haut en couleurs et en collaborations, Volta est un nouveau coup de génie electro/expepop alternatif qui n’a de sens que si on s’en abreuve, nez de clown sur la face.

Eric DolphyStockholm Sessions
Voici une des raisons pour lesquelles j’adore le label Enja. Une réédition avec un magnifique son des sessions suédoises du sir Dolphy, sans parler de la version ‘short’ de Sorino qui prend une dimension nouvelle. Une musique envoutante, bougrement complexe avec un Stur Kallin à la batterie en pleine forme. Que du bonheur.

BaronessThe Red Album
Je ne connaissais pas du tout, j’ai aimé, puis adoré. Le groupe distille des rythmes mûrement réfléchis, une thématique agréable et des voix puissantes et fort bien exécutées. On appreciera la puissance des morceaux, les enchaînements mélodiques et les transitions très bien écrites. En gros, un album complet avec ce qu’il faut de compléxité, de recherche et de réflexion pour plaire.


FayçAl Salhi QuintetTimgad
Je me baladais dans les rues de Lyon et j’entends « ce morceau est un hommage à un grand compositeur libanais ». Et j’ai crié « Rabih! » et il a dit « Ah! Ya Rabih » et j’ai écouté, et j’ai adoré. Fayçal Salhi écrit une musique inspirée, jouée avec âme et volonté. Ses compositions sortent d’un cocon, tournent autour de sables jazzy et de monts algériens, et revient dans une écriture qui laisse libre cours à l’improvisation brillante de ses camarades musiciens.

Gran Bel FisherFull Moon Cigarette
Gran Bel Fisher, c’est une sorte de Fiona Apple en mec. Une pop/rock survitaminée à la limite du rock progressif, une voix impressionnante de maturité et de maitrise, et des compositions intelligentes, très intelligentes, où tous les instruments s’expriment de manière homogène dans une création très réussie, d’autant plus que c’est sa première. Je ne prévois que du très bon pour ce jeune homme de 24 ans qui sait écrire. Oh oui.

UneXpectIn A Flesh Aquarium
La folie comme je l’aime. Elégante, agencée, structurée, destructurée, inexplicable, indescriptible, les voix s’entrechoquent, les violons crient les guitares hurlent les basses vrombissent les batteries cognent les murs de sons invraisemblables. UneXpect ne font que renforcer cette idée que le Canada commence à être le centre du monde en metal technique et expérimental. Une excellente surprise musicale.


The Number Twelve Looks Like YouMongrel
Eux, ils ne se prennent pas la tête. Enfin si, beaucoup, mais leur musique a l’air si simplement jouée qu’on se surprend à danser dessus. Mongrel boucle la boucle de la maturité de ce très jeune groupe américain. Ils font les choses à leur manière, ont un chanteur qui ne copie personne et un batteur qui éclate beaucoup de monde. Il sautillent de partout et leur musique est un bel achèvement qui laisse rêveur quant à un avenir j’en suis certain, plein de bonnes choses.

Chroniqueur

OY C

"Sticking feathers up your butt does not make you a chicken." -- C.P.

OYC a écrit 42 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *