The Cinematic Orchestra – Ma Fleur

6 Commentaires      1 752
Style: jazz/electro/post-rockAnnee de sortie: 2007Label: Ninja Tune

Groupe britannique enfanté par un salarié du label Ninja Tune, The Cinematic Orchestra donnent dans le crossover jazz/électronique. Ou devrait-on dire donnait? Forts de deux albums de qualité Motion, Every Day et d’une B.O Man with a movie camera, ces gallois ont souvent été raccrochés à la locomotive Jaga Jazzist, référence alors indéboulonnable. Loin d’être idiote, on peut filer cette analogie jusqu’à ce Ma Fleur, qui, comme le What We Must des norvégiens deux ans plus tôt tente de lever l’ancre du port du nu-jazz.

Si pour vous Ma Fleur s’abreuve aux sources de la pop ou du post-rock plutôt qu’à celles de l’électro aux réminiscences jazz voire trip-hop, on s’accordera sur le fait que l’instrumentation classieuse qui l’anime fait sa force. Piano, contrebasse, violon..un vibraphone et quelques touches de saxo viennent parachever le tableau. Même la batterie tire son épingle du jeu avec un jeu sobre mais fourni qui évite de venir trop souvent marquer les temps. Sans doute l’évolution la plus notable, le parti pris acoustique aère les instruments qui en retour soufflent un vent de fraîcheur sur des morceaux au confluent de genres bien connus.

« Familiar Ground », « Child Song », « Prelude », « Breathe », « Time and space ».. autant de moments forts qui n’entravent jamais l’harmonie dégagée par l’ensemble des compositions. Trainant un faux air désabusé, l’album ne connaît pas les enchaînements de crescendos/silences hypertrophiés dommageables à bien des productions ces derniers temps. Les diaporamas mid-tempo ne laissent que très peu de place à toute forme de tension de s’installer, à part peut-être sur « To Build a Home » drivé par le piano et le chant à tomber de Patrick Watson qui compte parmi les quelques featurings vocaux de renom de l’album (on peut citer également Fontella Bass).

Enchanteur pris comme stand-alone, Ma Fleur a du faire le bonheur plus grand encore des observateurs de longue date. Un changement de cap rondement mené, d’autant plus enthousiasmant que les pièges tendus furent évités avec un coup d’avance. Comme dirait un camarade chroniqueur : « je prends »!

A noter : il existe plusieurs versions aux tracklisting différents dans l’ordre et/ou le contenu.

  1. to build a home (feat. patrick watson)
  2. familiar ground (feat. fontella bass)
  3. child box
  4. music box (feat. patrick watson/lou rhodes)
  5. prelude
  6. as the stars fall
  7. into you
  8. ma fleur
  9. breathe (feat. fontella bass)
  10. that home (feat. patrick watson)
  11. time and space
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

6 Commentaires

  1. ellestin says:

    je prends !

  2. AYESTA! says:

    « Every Day » et « Man with a movie camera » font partie des albums que j’ai du le plus offrir autour de moi et feraient certainement partie des 10 albums que j’emporterai sur une île déserte…
    Mais alors, quelle fut ma déception devant ce « Ma fleur » = apathique, facile, ne progressant pas, répétant les mêmes plans.
    Ca faisait longtemps que j’avais pas eu envie de crier « COMMERCIAL!!! » aussi fort!
    Pour moi, ZE BIG déception de 2007!

  3. mr.hutz says:

    Cool un comm! Ouais, c’est sur que beaucoup de fans de la première heure (v)ont lâcher prise. Perso j’ai découvert le groupe avec Ma Fleur et j’ai remonté la disco dans le sens inverse. J’apprécie bien « Every Day » et compte poser mes esgourdes sur le « Man With.. » quand le temps le permetrra.
    Par contre ce n’est pas moi qui viendrai te contredire à propos du récent live, pas mauvais non..mais pas génial pour autant. Chro à venir.

  4. mr.hutz says:

    ..sinon pour l’anecdote j’ai récemment offert « Ma Fleur » en digibook pour un anniversaire et la personne fut enchantée. A chacun sa propagande!

  5. AYESTA! says:

    @ mr.hutz = sûr que « Ma fleur » peut plaire par son côté facile d’accès/agréable/mignon mais franchement, crois-moi, par rapport aux 2 précédents … Y A PAS PHOTO UN INSTANT!
    Et je suis ok avec toi, le live est décevant.
    J’en suis carrément à me demander si ça vaut le coup d’aller les voir …… mais bon, jdis ça et je sais d’avance que je craquerais, rien que pour aller me régaler du jeu du batteur qui est un véritable monstre!!!

  6. ellestin says:

    ouais c’est un album qui s’offre bien, je confirme. D’ailleurs si le goût était un peu mieux partagé en ce triste monde il serait en tête de gondole chez Leclerc à la place du dernier Slipknot et de Mylène Farmer :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *