Killswitch Engage

Pas de commentaires      1 018
Nous avons eu l’occasion avec Krakoukass d’interviewer Mike, le bassiste de Killswitch Engage, un peu avant leur excellent concert au Fury Fest 2004.

Q’est-ce que tu penses du Fury fest?


Le Fury Fest… je ne sais pas, je viens juste de me réveiller :) réellement, il y a pas très longtemps.
On t’exerce à te réveiller vraiment tard dans le bus en tournée pour ne pas finir par t’ennuyer et ne rien faire toute la journée. Ainsi tu te couches vraiment tard, tu te réveilles vraiment tard. En tous cas, le Fury fest a l’air très cool, de bons groupes, bien organisé, il y a des douches, ce qui arrive rarement, c’est une bonne chose.

Ces temps-ci, quelles groupes écoutes-tu la plupart du temps ?

En fat quand je suis sur une tournée métal, je n’écoute pas généralement de métal du tout, je préfère écouter de la musique plus calme, m’endormir avec quelque chose de vraiment relaxant comme Bjork, j’écoute beaucoup Massive Attack aussi, des chose qui détendent, The Cure est l’un de mes groupes préférés, Portishead aussi.

Vous avez eu de la chance de trouver un chanteur comme Howard. Est-ce que vous aviez peur que Killswitch Engage n’assure pas autant sans Jesse?

Naturellement, nous aurions plutôt splitté qu’avoir un lign-up qui ne fonctionne pas correctement. J’ai su tout de
suite quand Howard est venu qu’il était le bon type, je le connaissais depuis 10 bonnes années avant. Son autre groupe
Blood Has Been Shed et les autres groupes dans lesquels il était jouaient sans arrêt avec les groupes dans lesquels je jouais.

Nous nous connaissons depuis un moment et je l’ai toujours considéré comme un de mes chanteurs préférés de notre secteur.
Ainsi quand il m’a appelé que j’ai immediatement appelé tout les autres pour leur demander qu’on auditione ce type le plus tôt possible, je savais que ce type était LE type que nous cherchions.

Il est venu pour 3 ou 4 répétitions et à chaque fois il nous a épaté, il est au mieux de sa forme vocalement, il savait exactement quoi chanter, connaissait les changements dans les morceaux.
Quand il m’a appelé, il avait réellement seulement écouté notre disque pendant 2 jours, parce qu’il venait de sortir. Il l’a tellement aimé que quand il a entendu de Karl(chanteur de Nora) du label Ferret que nous recherchions quelqu’un, il a immédiatement appelé et est devenu notre chanteur de suite. C’était une situation étrange mais ça a fonctionné.

Je me suis demandé quand j’ai entendu que Jesse partait comment fonctionneraient les chansons sur « Alive or not Breathing » avec un autre chanteur, surtout en concert.

Le chanteur devait être versatile et il devait être quelqu’un avc qui nous pourrions vivre, c’est une chose
très importante, qu’il apprécie être sur la route pendant 3 mois, et ait un bon contact avec nous. Howard
était la bonne personne, nous avons été très chanceux. Je ne pense pas même que Killswitch Engage aurait survécu si il n’avait pas rejoint le groupe.

Jesse a fait quelques apparitions vocales sur le dernier album.

Oui il a chanté sur la « Take this Oath » et sur un bonus track appelé « Irreversal » qui est en fait une chanson re-enregistrée du premier album, pour le Japon que je crois.

J’avais lu que Jesse chantait sur « The End of Heartache », ainsi j’ai écouté et ai deviné que c’était lui sur « Take this Oath »

Oui, sur le passage avec « Open your eyes ».

Suivez-vous ce que Jesse fait maintenant dans Seemless ?

Naturellement, nous avons toujours été très encourageants. Malheureusement Jesse a dû partir, mais faire des tournées est quelque chose pour vous ou pas pour vous, c’est vraiment dûr, ça ressemble beaucoup à camper, on ne peut pas prendre une douche toutes les fois qu’on le voudrait, on est très souvent coincé dans un car, ça peut te rendre fou.
En plus il a eu des problèmes vocaux, il a eu des excroissances cancéreuses dans sa gorge qui ne permettent pas aux cordes vocales de s’ouvrir correctement ainsi sa voix s’éteignait tous les quelques jours, et quand vous êtes en tournée nationale, à faire des festivals et des grosses scènes, c’est stressant pour vraiment tout le monde.
Par dessus tout, il s’est marrié juste avant que cette tournée commence et son épouse lui manquait terriblement, il avait envie d’ être à la maison.
Il est dans un nouveau groupe maintenant avec des types qui sont mariés et ont des gosses et ne veulent pas vraiment faire de grosses tournées donc je pense que c’est aussi bien pour lui.
Il n’y a absolument aucunes rancunes entre nous. Il est invité sur le nouveau disque parce que nous avons voulu prouver à tout le monde que c’était toujours notre ami.

Et tu aimes la musique de Seemless ?

Oui, beaucoup. Pete, le guitariste était dans mon ancien groupe, Overcast. Il a même en fait été dans Killswitch pendant bien 6 ou 9 mois.

C’est une grande famille!

Oui, tout le monde dans le Massachussetts passe d’un groupe à l’autre.

Vous êtes aussi amis avec All That Remains je crois ?

Vous aimez All That Remains? Vous avez entendu le nouvel album?
Impressionnant n’est-ce pas? Je suis vraiment emballé par ce que font ces types, ils ont fait un grand disque. J’ai fait l’artwork de l’album pour eux et Adam l’a produit.

Que pensez-vous de la scène de metalcore qui a émergé soudainement il y a quelques années ?

C’est étrange, parce qu’elle n’est vraiment pas nouvelle du tout pour nous, tout le monde dans le Massachussets a joué la même musique pendant les 10 dernières années, le même style, la même musique. Je pense que parce que Hatebreed a été signé à une major aux USA, ils ont ouvert la porte à tous les autres groupess comme nous-mêmes et Shadows Fall et et les groupes du style. Je pense que c’est la chose qui nous a aidés, Hatebreed a prouvé aux labels que les groupes comme ça pouvaient
vendre des disques. Je pense que c’est pour ça que nous sommes dans cette position maintenant, avec cette reconnaissance mondiale.

C’est très étrange que ce style ait finalement émergé, peut-être qu’on pourrait dire que les groupes dans lesquels nous étions étaient peut-être en avance sur leur temps. Ca faisait longtemps que ça existait mais c’est vraiment cool que finalement après avoir joué pendant 15 ans ça marche finalement, je suis vraiment heureux de ceci.

Vous vous vendez bien, même en France. Je crois que vous étiez dans le top 20 aux USA.

Nous avons été 21ème dans le Billboard chart, ce qui est incroyable, jamais je n’aurais pensé qu’un seul groupe dans lequel j’ai jamais été vendrait autant.

Quel est le procédé d’écriture des chansons dans KsE ?

Pour les 2 premiers disques, c’était toujours moi et Adam, qui était à la batterie, et Joel à la guitare, qui composions.
Nous trainions ensemble, à écrire autant que nous pouvions, à composer des riffs et essayer de les coller ensemble.
C’est une démocratie, si 3 personnes aiment vraiment quelque chose on le garde, si plusieurs n’aiment vraiment pas on ne l’utilisera pas. Tout le monde écrit mais j’écris généralement les passages les plus puissants, lourds typés hardcore, Adam écrit beaucoup de refrains et les mélodies, Joel écrit beaucoup de riffs à la Halford/Anthrax, des trucs plus rapides et métal, tout arrive à fonctionner ensemble.

La fille de Roadrunner nous a dit un de vos guitaristes ne serait pas là, comme nous avons vu Adam que je suppose que c’est Joel ?

Oui il doit aller à un mariage , il est un des garçons d’honneur, il a voulu le faire pour sa famille. Il était vraiment déçu de ne pas pouvoir jouer pour les derniers jours de la tournée mais nous sommes un groupe très orienté famille.

Comment gérez-vous le fait d’avoir seulement un guitariste sur scène ?

Nous avons déjà fait 2 concerts avec seulement un guitariste et ça a vraiment bien marché, nous avons joué au Pressure festival hier et ça a été nikel. Étrangement dans ce type de situation en festival, le jeu avec un guitariste est presque moins abrasif que jouer avec 2 personnes, parfois les amplis ou d’autres choses sont vraiment merdiques et 2 guitares font trop de bruit, ça rend parfois mieux avec un seul, enfin c’est ce que des gens nous ont dit.

Le problème, c’est pour les guitares doublées ?

Oui c’est pourquoi nous avons dû retirer certaines chansons de la set-list parce qu’elles ne fonctionneraient pas, mais ça ira, nous ferons un bon set quand même.

Remerciements à Amélie de Roadrunner France et Anne-Claire du Fury Fest.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *