36 Crazyfists – A Snow Capped Romance

4 Commentaires      808
Style: neo metal/hardcoreAnnee de sortie: 2004Label: Roadrunner Records

Vous vous demandez si l’on peut survivre à la mort tragique du néo-métal ? La réponse ne viendra pas de Papa Roach et son nouveau look. Non. Ni de Taproot, passé à la trappe. Le renouveau du néo métal, c’est 36 Crazyfists qui l’a inventé. Riffs plus plombés et torturés que jamais, voix surprenante, sans cesse sur le fil du rasoir et une puissance scénique à faire pâlir n’importe quel représentant de la scène HxC.

On accroche facilement à tous les morceaux de « A Snow Capped Romance ». L’entrée en matière « At the end of august » rappelle sans conteste les précédentes chansons du groupe. Les backing vocals arrivent à point nommé et pimentent le tout, discrètement. Sur scène, cette chanson est une des meilleures avec « Bloodwork » la chanson phare de cet album. Il faut dire que la mélodie est pour le moins accrocheuse et la voix de Chris entrainante. Le reste de l’album s’écoute aussi facilement que le début. La piste « Song for the Fisherman » d’un calme olympien où la voix de Chris, quasi incompréhensible, nous raconte une histoire, tombe à pic pour nous reposer avant une nouvelle agression. « Installing the Catheter » alterne passage lents et riff de guitare pop avec de gros passages hurlés. Ce morceau sans être pour autant ultra novateur est assez original et se détache nettement du reste. L’album se conclue par un titre très métal. « Waterhaul » commence par 45 sec de quasi silence avant de partir sur des hurlements de déments. L’ambiance est lourde, pesante et malsaine.

On dirait qu’un gouffre sépare les deux albums du groupe. « Bitterness the Star » sonne daté, vieux, alors que « A Snow Capped Romance » mélange allègrement ce qui se fait de mieux en ce moment : la guitare métal et la voix screamo. Pourtant on retrouve dans le premier opus un avant-goût du son 36 Crazyfists 2004. Les rythmiques et la voix sont déjà un élément marquant de la musique du groupe. Ils ont juste été poussés à leur paroxysme sur ce nouvel album.

  1. at the end of august
  2. the heart and the shape
  3. bloodwork
  4. kenai
  5. skin and atmosphere
  6. song for the fisherman
  7. with nothing underneath
  8. destroy the map
  9. installing the catheter
  10. cure eclipse
  11. waterhaul

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. fewz says:

    Je l’ai acheté y’a pas longtemps pour 10 balles (en occase), et je reconnais que cet album est assez séduisant. Il mérite ce 15/20. Mais je conseille quand même leur premier album, que les fans de deftones apprécieront surement, ou connaissent déjà à n’en pas douter!

  2. jonben jonben says:

    Ouaih j’aime autant le premier…
    Espérons qu’ils passent comme prévu à Paris, il y a de vieilles rumeurs quant à une annulation qui circulent… hein mel? ;)

  3. MM says:

    J’ai vraiment aimé leur prestation a la boule noire en compagnie de = 12 tribes et de from first to last…
    Excellent concert………

  4. melc says:

    et mois donc. il bouge bien le bigre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *