Dodewaard – 4 Ways Split

2 Commentaires      1 019
Style: rock/noise/screamoAnnee de sortie: 2004Label: Impure Musik

Et de deux ! Et oui, ceci est le deuxième cd de la série des ‘4 ways Split’. Une initiative du label français Impure Musik qui permet à quatre groupes de partager une galette, bref de faire un split quoi. Le premier cd en partenariat avec les les labels Recap Records (fr) et Heart On Fire (bel) avait réunis Gameness, Gantz, Amen Ra et Vuur.

Ce deuxième split laisse la place à des groupes d’horizon différents, très différents.

Dodewaard qui ouvre la galette vient de Hollande. Malheureusement le groupe a décidé de splitter et a joué son dernier show le 29 Octobre 2004. Ce sont donc quatre titres ‘posthumes’ qui figurent sur ce cd. Ces Hollandais qui aiment bien l’humour noir (vu sur leur site « All of us are now in other equally crappy band ») joue une sorte de noise hurlée, assez calme par moments. Quand ça s’emporte, ce n’est pas trop grâce à la batterie, mais plutôt à cause des guitares qui vocifèrent tel un magma prêt à déverser son flot. C’est dommage de se dire que nous n’en entendrons pas plus ou alors devrons nous contenter de ce qui a déjà été fait.

Petethpiratesquid prend le relais et change quelque peu de registre. Toujours noise, mais la voix est susurrée dans le creux de l’oreille… par une demoiselle. On dirait Pj Harvey en moins irritante. Leurs titres de chansons à rallonge sont parfois très drôles et terriblement vrais (ex : « the guys dance and the girls take the pictures ») regardez autour de vous dans le concert et jugez par vous-même.mdr. Ce quatuor basé entre Dresde et Berlin se décrit ainsi « Petethepiratesquid est un groupe formé depuis deux ans maintenant et qui ne possède pas son propre équipement pour jouer mais l’amour de la musique nous permet quand même de nous produire… Musicalement nous essayons de garder une musique changeante, variée, évitant les clichés. » C’est plutôt vrai, à vous d’en juger après l’écoute de ces 4 titres.

On enchaîne avec The Third Memory et ses chiffres romains. En effet, les titres des chansons ne sont guères compliqués : I, II, II, IV. Heu ? Ce qu’il faut retenir c’est que la musique de ces Marseillais se rapproche de la vague screamo (quel horrible mot), ça gueule quasiment tout le temps sur des rythmes abrasifs. Plutôt énervés les membres de TTM. Pourtant il fait soleil tous les jours à Marseille, vous déconnez là oh ! Bref, les lyrics ne sont pas très gais, mais alors pas du tout. Les backing vocals assez rares sont toujours placés avec justesse et rehaussent la chanson (sur « II »).

Dernier groupe, dernière surprise, Thema Eleven nous vient de République Tchèque ! Chaque morceau est précédé d’un intro plus ou moins longue. « The Wires » surprend par sa lenteur comparée au titre précédent. Plus lourd, on sent comme une rage sourde dans le chant ou plutôt dans les hurlements. Rock.

Bref, un split qui vaut le détour si l’on est assez ouvert pour écouter du rock de la noise et du screamo sur le même cd.

  1. Dodewaard
  2. Cheers, here are the undead
  3. A man cut in slices
  4. The Unconscious imitated by a cheese cake
  5. How the poor die
  6. Petethepiratesquid
  7. All the way from your bad to the door
  8. A single crash of cymbals and how it rocked the life of an american family
  9. Cruise control
  10. Burn in hell, employee of the month
  11. The guys dance and the girls take pictures
  12. The Third emory
  13. I
  14. II
  15. II
  16. IV
  17. Thema Eleven
  18. Anti-Apokalyptik Pill
  19. The Wires
  20. The Cogs
Up Next

Groupes cités dans la chronique

2 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Je tenais à préciser que Gameness, Gantz, Amen Ra et Vuur font du SCREAMO. ;-)

  2. melc says:

    mdr. je tiens à dire que Amen Ra est bcp plus métal que screamo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *