Soulgrind – The Origin of the Pagan Blood

3 Commentaires      1 074
Style: black metalAnnee de sortie: 2005Label: Holy Records

Décidément, je ne suis pas vraiment gâté moi en ce moment. Rien de bien folichon à se mettre sous la dent et ce n’est malheureusement pas ce nouveau Soulgrind qui va occuper mes oreilles en ce moment.
Le seul intérêt que je trouvais à Soulgrind était la présence de deux chanteurs bien sympas dont Agathon de Gloomy Grim que j’aime bien, le reste étant bien basique.

Aujourd’hui il semble qu’Agathon reste derrière ses fûts et laisse Lilith Whisper et Azhemin (accessoirement hurleur chez Thy Serpent mais vu le planning ultra chargé de ce dernier, il a du temps a tuer) brailler. Et là où le second s’en sort plutôt bien, que ça soit en voix claire ou en voix braillée, la première est véritablement pitoyable. Une voix sans âme, sans saveur, limite fausse et toujours d’une inutilité frappante. Déjà dans Blood Monster Darkness de Gloomy Grim, ses parties vocales n’étaient pas très utiles, là elle devient carrément casse-pieds à gémir bêtement.

Ce qui est con c’est que le plus souvent le morceau démarre bien avec la voix d’Azhemin, des riffs plutôt accrocheurs (le gratteux de Children Of Bodom est d’ailleurs venu chatouiller ses cordes sur cet album) et des mélodies assez efficaces. Et à chaque fois l’autre gourdasse revient sur le devant de la scène montrer son manque flagrant de talent. Et badaboum, même big badaboum (comme dirait Leeloo). Ca me rappelle un peu ce qui s’est passé avec l’album de Orphanage avec cette voix féminine désagréable.

Dommage vraiment parce que le reste de l’album aurait pu être sympa, vraiment, les idées sont bonnes, la prod est claire comme de la Cristalline (« elle est si bonne »….) (il faut dire qu’en huit semaines d’enregistrement et de mix ils ont eu le temps de nous la chiader leur prod).
D’ailleurs bizarrement le morceau « the tree of life » avec ses multitudes de voix (masculines) et ses beats technoïdes est de loin le meilleur de l’album puisque Lilith truc chose ne vient pas tout gâcher. A la limite je vous conseille d’écouter juste ce morceau. Ne serait ce que pour constater que le groupe a du potentiel.

A l’inverse on va très vite passer sur l’horrible « Autumn » prouvant au monde entier que Whisper a des racines communes avec Donald, avec cette voix canardèsque gerbante qu’elle nous sert dès le début du morceau. Et pour le coup elle n’a même plus la musique pour faire passer la pilule puisque celle-ci n’est qu’une espèce de ballade nauséabonde digne de passer sur MCM.

Alors voilà on se retrouve du coup avec un album médiocre qui ne peut même pas passer la moyenne à cause de la gourde, sinon j’aurais pu monter dans les 14 tant les parties de Azhemin sont bien. Ah tiens au fait, je voudrais juste signaler que pour compenser la fadeur de l’album, Holy Records nous a rajouté un dvd bourré de clips, de performance live etc etc. Voilà… C’est tout…. Ah non… la pochette est belle… Cool non ?

  1. the valley
  2. northlander
  3. when those nights have circled over
  4. red river
  5. the tree of life
  6. autumn
  7. flesh marionette
  8. paganblood
  9. the watchful eye & the old way
  10. circle of pain & glory
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Tomdiabolus says:

    en plus elle est moche lilith !!

  2. dah-neir says:

    Grave mais je pouvais pas le mettre, les gouts et les couleurs tout ca….
    Moche et voix de merde elle a tout gagné

  3. Monster says:

    Je la trouve pas desagreable moi la voix de la chanteuse d’Orphanage (pas franchement agreable non plus certes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *