Behold… The Arctopus – Skullgrid

2 Commentaires      1 023
Style: metal technique instrumentalAnnee de sortie: 2007Label: Black Market Activities

« La terre est bleue comme une orange. » – P. Eluard

Contrairement à Blotted Science, Behold… The Arctopus est également un trio. Et contrairement à ce que beaucoup de personnes auront tendance à croire, les deux entités ne partagent qu’un batteur et des idéologies musicales relativement proches. Sans plus.

Là où Blotted Science excelle, B…Ta échoue. Comprenez: provoquer en moi ce qu’on appelle(ra) une érection limbique.

Amy Winehouse et Iron & Wine y arrivent pourtant très bien et théoriquement, B…Ta devraient être les premiers à me procurer un coït cérébral. Et pourtant…

Si B…Ta commencent (à raison) à être pointés du doigt comme étant l’un des groupes les plus intenses techniquement aujourd’hui, ce Skullgrid n’est franchement pas convainquant d’un point de vue émotionnel. Les 7 morceaux font certes preuve d’une frénésie spastique et d’une compléxité inégalée aujourd’hui mais les lignes se font tristement surchargées… surchargées de notes, de changements rythmiques intempestifs et pas forcément nécessaires au bon déroulement du morceau, de soli impressionnants de rapidité mais aussi inutiles que chiants à mourir et rarement originaux. L’écriture est sauvée par une section basse/batterie qui frôle l’excellence. Il s’agit d’harmonisations et d’applications modales très soignées même en tenant compte des tempi dans lesquels évoluent les compositions.

La progression de l’album s’accompagne d’une amertume signant un déchirement entre dégoût dû à la surcharge globale et étonnement face au génie indiscutable de certaines lignes, voire de certains simples placements de notes (à l’image de cette magnifique suite chromatique à 1:31 dans « Some Mist », qui rappellera sensiblement la même à 0:33 dans « Canada »). 3 ou 4 notes pour me remettre un grand sourire sur le visage. Il m’en faut paradoxalement peu…

B…TA continuent sur la lancée de Nano-Nucleonic et abandonnent peu à peu le groove d’un Alcoholocaust. Certains seront ravis de la direction ultra-technique que prend le groupe, d’autres seront probablement déçus par un effort auquel manque cruellement une âme, malgré les efforts du groupe à installer une ambiance à base de nappes sonores supplémentaires. Et même en tenant compte des belles accalmies de « Canada » par exemple, B…TA rejoignent peu à peu tristement les rangs d’un Sleep Terror, faisant preuve d’une musicalité phénoménale et d’un jeu délicieusement intense, tout en évitant cependant l’aspect ultra-mécanique desdits Crap Terror.

Cet album est sans aucun doute digne de l’intérêt que la communauté « tech-metal » semble lui porter, et est très loin de la médiocrité. Nous avons indiscutablement affaire à un trio à l’idée aiguisée, aux références triées sur le volet et au jeu fluide au possible. Seulement voilà, bien que la volonté d’écrire une oeuvre équilibrée et complexe à la fois se fait sentir, il est de rigeur de se poser une simple question d’ordre historique: Skullgrid, gardera t-il un impact aussi puissant que celui de Cynic, Spiral Architect ou Spastic Ink dans une dizaine d’années?

Votre avis est vôtre. Le mien est scellé.

  1. skullgrid
  2. canada
  3. of cursed womb
  4. you are number six
  5. some mist
  6. scepters
  7. transient exuberance

Chroniqueur

OY C

"Sticking feathers up your butt does not make you a chicken." -- C.P.

OYC a écrit 42 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Candiria-Thon says:

    c’est clair que c’est archi-démonstratif, ça se pignole pas mal…Quand ils auront découvert le sens de l’émotion, il pourra devenir énorme…Mais vu que c’est mal barré…

  2. Reflebe says:

    Je les préfére largement à Blotted science! Ils poussent le vice de l’ultra technique à fond. Aucun groove juste du pilonage froid. Pour l’émotion, ils ont Dysrythmia…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *