Sleep Terror – Above Snakes

Pas de commentaires      159
Style: instrumental death metal à ambiance westernAnnee de sortie: 2021Label: Autoproduction

L’amateur de death technique éclairé doit sûrement se rappeler de Probing Tranquility, premier album de Sleep Terror sorti en 2006. Totalement instrumental, cet album montrait déjà que Luke Jaeger (seul aux commandes) fourmillait déjà d’idées dans une étourdissante ode au shred. Pourtant, le projet a longtemps semblé un one-shot puisque zéro nouvelle pendant neuf ans. En 2015 Unihemispheria, second volet lui aussi bien secoué, est venu briser le silence. Ensuite rejoint par le batteur Marco Pitruzzella (Six Feet Under, ex-The Faceless, ex-Brain Drill entre autres), Sleep Terror a vu son rendement fortement relevé à la hausse (Above Snakes est le troisième album en quatre ans) et surtout s’est mis à insérer d’inattendues sonorités à sa musique…

Comme c’était déjà le cas sur El Insomne (2018) et Abreaction (2019), Above Snakes n’est plus du death technico progressif instrumental typique. De nombreuses influences principalement typées mexicaines se sont en effet greffées naturellement, donnant un aspect parfois décalé à des albums toujours savamment composés. Above Snakes va ici encore plus loin, laissant exploser ses envies southern/western via des moments atmosphériques ou à l’utilisation de multiples instruments complémentaires. Harmonica, trompettes et même des cuillères (« Blatherskite ») viennent donc briser ces phases de death technique à basse bien clinquante pour nous plonger dans un univers singulier fort bien illustré par cette cover, entre cavalcades sauvages et hommage à la country (la vraie et sa variation honky tonk).

Peut-être que Jaeger a été inspiré en jouant à Red Dead Redemption ou bien en se rematant les classiques de Sergio Leone ou John Ford, quoi qu’il en soit, Above Snakes réussit la jonction parfaite entre ces deux facettes n’ayant pourtant rien à voir sur le papier. Une créativité ne se prenant pas au sérieux et allant de pair avec une technique irréprochable, ne virant pas dans le trop démonstratif mais plutôt vers quelque chose d’épique et très accrocheur (le morceau-titre introductif étant irrésistible).

Habituellement réservé à un public averti, le death technique façon Sleep Terror pourrait bien conquérir ici un plus large public, sa version du style étant très mélodique et plutôt facile d’accès. La bande-son idéale pour un western moderne qui ne demande maintenant qu’à être réalisé.

  1. Above Snakes
  2. Tabula Rasa
  3. Sixes And Sevens
  4. No Rest For The Moral
  5. Trail Of Fears
  6. Blatherskite
  7. Hindsight First
  8. At Wits’ End

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *