Bossk – .2

Pas de commentaires      991
Style: post hardcore psychéAnnee de sortie: 2007Label: Eyes Of Sound

2ème ep de Bossk, qui tout comme Baroness, le nomme .2 après un .1, la comparaison s’arrêtant là, Bossk est un groupe anglais proposant une musique dans la lignée d’Isis période Panopticon avec cependant sur ce 2ème EP une coloration plus personnelle, à la fois avec plus de rudesse et de psyché. Le premier morceau débarque avec un gros riffs stoner bien groovy au son bien sûr gorgé de saturation pour retomber au bout de 2 minutes dans une ambiance plus posée, quasi post-rock, avec une basse bien présente qui marque une rythmique assomante pendant que les guitares sillonnent des sonorités psychédéliques. Le groupe prend son temps, navigue entre trips flottants et groove massif, un peu à la manière de Monkey3. Le 2ème morceau suit le même chemin avec un note plus extrême, doom, appuyée par la présence de voix hurlées. Un ep de 2 (longs) titres, c’est définitivement trop court pour se faire un avis, mais le mien est favorable et je me pencherai avec attention sur un album complet de ces gars-là.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *