Peste Noire – Ballade Cuntre Lo Anemi Francor

14 Commentaires      2 763
Style: Black MetalAnnee de sortie: 2009Label: De Profundis

Tremblez misérables vauriens ! Le nouveau cru des français de Peste Noire vient d’arriver telle une vinasse chaude prête à empoisonner vos veines d’impurs. Ballade Cuntre Lo Anemi Francor annonce d’emblée la couleur par son packaging d’une laideur insondable. Nationaliste ou franc-guignol prêt à en découdre pour restaurer les valeurs d’une patrie pourrie et perdue depuis des siècles par la horde d’ennemis, La Sale Famine de Valfunde pousse le concept jusqu’au bout avec ce nouvel album. Après une série de démos conduisant irrémédiablement le groupe vers la « kvltitvde » absolue et deux full-length assez irréguliers (je pense notamment à la semi-blague Folkfuck Folie ), le retour des pestes n’était pas à l’ordre du jour. Vint alors l’étonnante annonce de la sortie imminente d’un nouvel opus. Un travail dans l’ombre d’autant plus surprenant que Famine a conçu sans ses sbires habituels (Neige et Winterhalter) cette « chanson contre l’ennemi de la France ». Peste Noire ne ressemble à aucun autre groupe : individualiste ou opportuniste, le gamin du sud nous a tout de même réservé une surprise…

A la première écoute, pas de doute, il s’agit bien d’un Peste Noire, plus crade que jamais, qui s’offre à nous avec fierté, en brandissant ce son si particulier et personnel. L’introduction « Neire Peste » est explicite : nous serons trimballés pendant les trente-neuf minutes de l’album à une époque où le vil ennemi était ébouillanté et le moindre dissident torturé pour avoir bafoué les règles instaurées. « Peste, peste, peste ! » dégueule Famine de sa voix raclée, en nous ouvrant les portes rouillées du territoire maudit. K.P.N. est le bouffon aux dents longues qui nous accompagne dès les premières notes de « La Mesniee Mordrissoire » en reprenant un texte aux forts accents moyenâgeux. Premier « long » titre et première claque : le bataillon est en route et chantonne la fin tragique de façon très latente. Les guitares de ce nouveau méfait sont tranchantes, presque désaccordées et se caractérisent de par la mélodie fumante et malsaine qui s’en échappe. « Au royaume de France », Peste Noire agresse et attire de par sa provocation (« Sieg Heil » scandé sur le second morceau, joliment ou maladroitement excusé dans le livret par un « Sieg Hell » car « Peste Noire est un groupe sataniste et français » dixit le groupe. Le message est clair ou fait semblant de l’être).

Les compositions de Peste Noire forment un château de cartes branlant mais conservent une trame terriblement charmeuse, en atteste le groove évident dans les rythmiques. Comment ne pas taper du pied au bout d’une minute et quinze secondes sur « Rance Black Metal de France ». Ce titre concentre tout ce qu’il y a de plus fort sur cet album de PN : mélodies dégueulasses, batterie dépouillée au possible, cymbales déchirantes, vocaux vindicatifs et éraillés (« France ! » sur la fin du morceau). En outre, la nouveauté qui apporte de l’originalité à cette galette se situe au niveau de certains riffs. Le black metal de « scout » comme le qualifie Famine (il sait nous le faire ressentir grâce à la plupart des introductions de chaque titres) s’agrémente d’une énergie rock presque heavy dans les enchaînements tout en gardant l’esprit médiéval d’antan (dès la troisième minute sur « A la mortaille! »). Le titre éponyme quant à lui, aurait très bien pu s’intégrer à la tracklist de La Sanie des Siècles – Panégyrique de la dégénérescence pour ses relents « folk ». Jouée tel un tambour avant l’exécution, la batterie accompagne les fourbes saturations qui montent crescendo. Peste Noire, c’est avant tout la faculté de balancer une mélodie simple parfois mièvre sans pour autant lésiner sur la saleté du son. Dans la droite lignée du morceau« Des médecins malades et des saints séquestrés », ce Ballade Cuntre Lo Anemi Francor est couvert d’une épaisse couche de poussière dans la production. Plus que jamais travaillée, elle permet de densifier le côté très rampant de K.P.N. « la faucheuse ». Cette danse de la Mort (« A la mortaille! » et ses rires machiavéliques) est calibrée et propose des interludes s’appuyant sur des claviers squelettiques et décharnés (« Concerto pour cloportes »), chose qui n’était pas dans les habitudes de La Sale Famine jusqu’à présent. Audrey, seule survivante des effets de bord est ici chargée d’entretenir la moisissure avec grandiloquence (en plus des claviers, elle s’essaye au chant lyrique avec brio merdo). Ces breaks possédés relatent parfaitement l’état d’esprit des vautours de K.P.N. et permettent d’aérer l’ensemble.

Par ailleurs, la conclusion des trente-neuf minutes de l’album me paraît être plus personnelle. En effet, « Soleils Couchants » (après Baudelaire, c’est au tour de Verlaine d’être le nouveau credo de la clique du sud) achève avec douceur la déclaration de guerre exposée précédemment. La Sale Famine laisse place à Valfunde et cela se ressent dans le traitement musical de ces sept minutes. « Soleils Couchants » rappelle l’exploration d’un autre poème de Verlaine, « Sérénade », dans sa musicalité. Le cœur du morceau, très mélodique, n’est bouffé que de l’extérieur par l’éternel amoncellement de barbelés mais laisse place à une forme de mélancolie sous-jacente très appréciable.

Finalement, sans être l’album de l’année, ce nouveau Peste Noire a tous les arguments pour séduire un public qui n’aurait pas encore rejoint la cause du peuple. En effet, Ballade Cuntre Lo Anemi de Francor devrait prendre une place importante au sein d’une discographie plus disparate qu’elle n’en a l’air. On leur laissera le choix des armes pour la suite de leurs aventures pour que le black metal de France retrouve ses lettres de noblesse.

« Le sang versé fortifie notre race » assurent nos acolytes. Peste Noire a encore de la ressource. Racé et culotté.

Tracklist:
1- Neire Peste (1:57)
2- La mesniee mordrissoire (6:07)
3- Ballade Cuntre Les Anemis De La France – De Francois Villon (6:29)
4- Concerto pour cloportes (1:29)
5- La France Bouge – Par K.P.N. (Chant De L’Action Française) (0:48)
6- A la mortaille ! (4:38)
7- Vespre (1:57)
8- Rance Black Metal de France (6:42)
9- Requiem Pour Nioka (À Un Berger-Allemand) (1:41)
10- Soleils couchants – De Verlaine (7:12)

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

14 Commentaires

  1. noohmsul says:

    Le titre éponyme est très bon!!! Le reste de la disco du groupe à l’aire intéressant, faut que je me penche dessus…

  2. DUBEETATIF says:

    Ce groupe est soit granguignolesque soit réellement facho.
    Un esprit médiéval qui scanderait FRANCE , c’est à mourir de rire . Pauvre région PACA, la nébuleuse de Vitroles a colonisé de nouveaux cerveaux. La Sale Famine se pense subversif …………… triste sire…. je retourne écouter les gars de Toulouse Punish Yourself , ce devrait être le salut de ces pauvres gens.

  3. Reconquête says:

    Hey Diaz, laisse nous aimer PN en paix et retourne écouter Punish Yourself ou d’autres groupes à Bobos du genre. C’est sûr que se peindre en fluo et vouloir imiter un groupe comme Marylin Manson (qui ne choque même plus les mamies) qui est vendu en supermarché, c’est très subversif. Ave Peste Noire ! Honneur et fidélité à l’esprit du poète hooligan Villon et aux vers pédérastes de Verlaine ! Boutons les impurs hors de France.
    PS: Bonne première chronique Ghnös. Continue !
    PPS: Peste Noire n’a pas de page myspace. Famine est contre ça. Enlèvez ce lien vers cette « fan page » minable.

  4. NO COMMENT says:

    Hey vaevictis, de grâce pour tes voisins, tes chiens et tes parents, retourne à l’école de l’Histoire tu gagneras en cohérence.
    Verlaine et Villon auraient été déportés dans les camps de la mort pour leurs écrits voire les moeurs impurs sous le regime Nazi.
    Je t’en conjure cesse tes slogans dépourvus de sens et ne te revendique pas de ces 2 figures qui défendaient la liberté. Honte sur toi pauvre adepte.

  5. Reconquête says:

    Ce n’est pas aux portugais à m’apprendre l’histoire de France. Va revisiter ta riche histoire Diaz (n’en es-tu pas fier ?) et sache que Peste Noire s’oppose aux Nazisme allemand. L’impureté ne se situe pas dans les génies malades qui ont fait grandir l’art français mais dans des chiffes molles pacifistes et autres citoyens du monde de ton genre qui délaissent leur culture d’origine.

  6. darkantisthene says:

    bon ils nous font quoi les Barrès et Jaurès des temps modernes là ?

  7. deprofundis says:

    vaevictis …………. quelle bêtise tu véhicules et je n’invente rien : mes origines sont espagnoles et bretonnes… et non portugaises …. pour un ignorant comme toi la confusion est rapide. Par ailleurs , en termes de pacifisme je tiens à te rappeler que certains espagnoles (Républicains) ont libéré Paris (Ces Espagnols qui ont libéré Paris , le monde diplomatique) . Comme tu peux t’en apercevoir , après avoir combattu contre les franquistes , certains étrangers guerriers car défenseurs de certains ideaux ont combattu pour libérer Paris…. Et là c’est vrai que c’est dur à accepter pour un gars comme c’était dur pour les parisiens à accepter car ils pensaient à cette époque que les marocains les avaient libérés en raison de la couleur de peau de ces soldats venus d’ailleurs. Alors Peste Noire est-il contre les soldats , la paella, le gallettes de sarrazin. … j’attends ta réponse monsieurs l’expert en Histoire de Fraannnceee .

  8. Rhys says:

    Breizh hepken evit Breizhad

  9. El buitre says:

    Enlève le lien vers cette fausse page myspace.
    J’ai du mal à comprendre pourquoi tu dis que « Folkfuck Folie » est une « semi-blague ». Tu peux développer ? Parle de tes goûts car c’est un super album.

  10. El buitre says:

    « Folkfuck Folie » est un album très complexe, barré, technique, crasseux, inventif, conceptuel… Pourquoi « semi-blague » alors ?

  11. LICRA AHAHAHHA says:

    Vous devriez faire une enquête et donner des infos précises messieurs la redaction de Ekletik .
    Si l’on se renseigne sur ce groupe et notamment sur un forum « Black Metal Ist Krieg »
    un temoin 1 dit : »C est a dire que j ai eula meme reflexion sur Peste Noire, mais a vrai dire sur le vynil de Lorraine Rehearsal,je vien de l avoir,derriere il y ales photos des membres, bien sur il y a Famine, et il porte une veste, il y a patch sur celel ci, c ets le drapeau norvegien avec au centre la croix gamee.
    Alors bon je sais pas quoi penser…
    La musique est pas Ns mais peut etre Famine l est, je le connais pas donc, peut etre que moloch purrait nous eclaircir »
    un temoin 2 : »ah quand tu vois le titre de leur première démo « Aryan Supremacy », on comprend vite la mentalité de Famine, mais c’est pas pour autant que je concidère Peste Noire comme un groupe NSBM »
    Alors ???

  12. Trendkiller says:

    Dans le digipack de « Ballade cuntre lo Anemi francor » Famine déclare : « Peste Noire est un groupe sataniste nationaliste français, pas allemand. PN rejette toute affiliation à l’impérialisme nazi, ennemi en essence de la culture française pour laquelle nous résistons. Puisse cela être un jour compris… » : « Peste Noire est un groupe sataniste nationaliste français, pas allemand. PN rejette toute affiliation à l’impérialisme nazi, ennemi en essence de la culture française pour laquelle nous résistons. Puisse cela être un jour compris… »
    Donc PN n’est pas NS. Si Famine utilise un svastika, c’est comme symbole païen je suppose. Ne prends pas les « analyses » des jeunes puceaux ignares du forum dont tu parles pour argent content. Je veux savoir aussi pourquoi « FF » serait une « semi blague » d’après Ghnös, des arguments concrets que diable !

  13. jonben jonben says:

    Alors on s’en fout, on chronique tout ce qui nous semble bon, ou au moins digne d’intérêt, musicalement.

  14. Julien says:

    4 ans, je découvre cet album et c’est la torgnole !
    La composition est de haute volée, vraiment !

    ps : Top lol les commentaires de 2009 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *